Err

bandeau-anniv-2020.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Ryo Kawasaki

13 avril 2020
25 février 1947, Koenji, Japon – 13 avril 2020, Tallinn, Estonie
© Jazz Hot 2020

2007-12-Ryo Kawasaki, Giant Steps. Solo Guitar







Ryo KAWASAKI

Guitare éclectique


Le guitariste japonais Ryo Kawasaki est décédé à 73 ans, dans sa ville d'adoption, Tallinn, en Estonie, où il résidait depuis vingt ans. Personnage atypique et complexe, aux choix artistiques passant notamment par le jazz fusion, mais aussi par des aventures marquantes aux côtés de Gil Evans ou Elvin Jones, ou d'autres chemins musicaux, il fut également un inventeur de premier plan, en mettant au point la première guitare synthétiseur pour Korg et Roland, mais aussi en créant divers logiciels de musique. Il aura ainsi établi des passerelles entre ses deux passions: la musique et la technologie.

 

 

Ryo Kawasaki est né en 1947 à Koenji, d'un père diplomate, Torao Kawasaki, qui était professeur d'anglais et avait travaillé pour le ministère japonais des affaires étrangères depuis 1919. Il avait ainsi vécu à San Francisco, Honolulu, Pékin et Shanghai où il avait rencontré la mère de Ryo, Hiroko, elle-même traductrice et parlant parfaitement l'anglais, le russe, l'allemand et le chinois.

C'est donc dans cette famille à l'esprit ouvert sur le monde que le jeune Ryo va s'épanouir, sa mère l'encourageant à prendre des cours de violon et de solfège dès l'âge de 4 ans. Plus tard, l’adolescent, alors boursier, se passionne pour l'électronique, l'astronomie, et va lui-même fabriquer toutes sortes d'appareils dont des amplificateurs, des radios, des haut-parleurs et d’autres systèmes audios, des téléviseurs et même des télescopes.

A l'âge de 14 ans, il s'achète une première guitare et découvre le jazz par le biais de l'album Midnight Blue de Kenny Burrell avec Stanley Turrentine. Au lycée, il monte une formation jazz et joue dans les bars tout en construisant un orgue électronique précurseur du synthétiseur. En parallèle de sa passion pour la musique, il poursuit ses études de physique quantique à l'université et en sort diplômé, ce qui lui permettra de travailler comme ingénieur du son pour Victor Records et BMG/TBS Music. Son travail dans le mixage et l'édition ne l'éloigne pas de sa carrière de musicien puisqu'il enseigne dans l'école de jazz du fabricant d'instruments Yamaha. En cette fin des années 1960, Ryo Kawasaki enregistre son premier album chez Polydor (Easy Listening Jazz Guitar) et fait déjà partie des meilleurs guitaristes de jazz de la scène japonaise. Il devient ainsi un musicien de studio recherché pour sa polyvalence. Il joue en festival où il jamme avec B.B. King ou George Benson tout en travaillant avec l'ensemble de la scène jazz du Soleil Levant. Il enregistre un second album pour Toshiba Records en 1972 (Gut's the Guitar).

 

Sa carrière prend une nouvelle dimension lors de son séjour à New York en 1973 où, dès son arrivée à l'aéroport, un ami lui trouve un concert au Lincoln Center, dans le cadre du Newport Jazz Festival, auprès du chanteur Joe Lee Wilson. Il fréquente alors la communauté jazz new-yorkaise et rencontre Gil Evans qui lui propose de rejoindre son orchestre où s'illustrent d'excellents solistes tels que Lew Soloff, David Sanborn, Tom Malone ou Howard Johnson. A l'époque, Gil Evans travaille sur les compositions de Jimi Hendrix et compte enregistrer avec ce dernier. Or il décède malheureusement une semaine avant d'entrer en studio (le 18 septembre 1970, à 27 ans) et le projet dans son ensemble voit le jour en 1974. Ryo Kawasaki a de ce fait l'occasion d'enregistrer en compagnie du Gil Evans Orchestra There Come in Time (RCA, 1975) avec entre autres Tony Williams. Ryo Kawasaki travaille d'ailleurs avec le batteur sur une nouvelle formule du Lifetime, le groupe du batteur, auquel s’ajoutent Doug Rauch (b) et Carlos Santana (eg).

 

1978-Ryo Kawasaki, Nature's Revenge


A la même époque, Ryo Kawasaki entame une autre étape importante dans sa carrière avec la formidable collaboration qui le lie au batteur Chico Hamilton pour une tournée américaine et divers projets de musiques de films. C’est une forme de continuité pour celui qui marche sur les traces de Jim Hall, Gabor Szabo, Larry Coryell qui ont illuminé les formations de Chico Hamilton. Son premier album américain, Juice (RCA) est gravé en 1976, dans un climat de jazz fusion qui lui convient à merveille et qui est le prolongement de ses rencontres avec l'organiste Tom Coster (Santana Band), Steve Gadd, Al Foster ou du saxophoniste Sam Morrison. Ryo Kawasaki fait par ailleurs partie de la rare incursion dans la fusion du pianiste Cedar Walton (Mobius, RCA, 1975).

Ryo retrouve un jazz plus authentique auprès d'Elvin Jones pour une mémorable tournée mondiale ponctuée par deux albums (Live in New York 1974 & 1976, Hudson Records; The Main Force, Vanguard, 1976). Dans cette formation, il poursuit son apprentissage en côtoyant les saxophonistes Frank Foster, Pat LaBarbera, Steve Grossamn, Bunky Green, George Coleman, Frank Wess, Dave Liebman, mais aussi les pianistes Al Dailey, Kenny Barron et les contrebassistes David Williams et le vétéran Milt Hinton.

La particularité de Ryo Kawasaki est cette faculté à s'immerger dans des univers musicaux allant de la musique indienne à Dave Liebman, JoAnne Brackeen sans oublier une série d'albums enregistrés au Japon en compagnie du pianiste Larry Willis et des saxophonistes Michael Brecker et Azar Lawrence. Son jeu fluide et lyrique passe avec aisance d'un langage post bop mingusien avec Ted Curson (I Heard Mingus, Interplay, 1980) à la fusion électrique d'un Larry Coryell. C'est à cette période qu'il enregistre dans un club de Tokyo l'un des premiers albums entièrement enregistré en numérique. Il mêle depuis l'aspect technologique à sa musique en mettant au point sa guitare synthétiseur et forme le groupe de jazz-rock The Golden Dragon.

 

Les années 1980 seront ainsi celles du chercheur qui travaille sur les nombreuses possibilités de l'ordinateur Commodore 64 et de sa puce audio. Il écrit désormais des programmes informatiques et crée quatre logiciels de musique «Kawasaki Synthetizer», «Kawasaki Rhythm Rocker», «Kawasaki Magical Musicquill» et «Kawasaki MIDI Workstation» distribués par Sight and Sound Music. Les trois premiers programmes étaient destinés à l'école et à la maison, et le dernier était destiné aux studios professionnels. Il a créé par la suite un album entièrement synthétisé, Images (1986) et une bande originale, Pleasure Garden (1990), pour un film sur la préservation des forêts tropicales humides menacées. Il s'intéresse aussi à la musique de danse en créant son propre studio et le label Satellites Records où il s'immerge dans la production de singles pour les boîtes de nuits new-yorkaises. Il ne s'autorise qu'une parenthèse en collaborant avec le maître japonais du koto, Kocho Katano. En outre, il produit deux émissions radio musicales japonaises sur New York. Le jazz paraît alors loin pour le guitariste.

 

1995-96-Ryo Kawasaki, Sweet Life


Il y revient cependant en 1991, lorsqu'il signe avec le label jazz japonais One Voice en tant que musicien et producteur. Entre un projet de guitare solo acoustique, Here There and Everywhere (1991), et une série d'albums avec la chanteuse et guitariste brésilienne Camila Benson, on retiendra son superbe disque acoustique My Reverie (1992), où il revisite Bill Evans, Gershwin, Ravel et Debussy. L'album Cosmic Rhythm (1998) marque également ce retour au jazz et s'articule  autour de la parolière britannique Clare Foster ainsi que des musiciens de jazz tels Victor Jones (dm), Dave Kikoski (p, voir notre récente interview) ou Shunzo Ohno (tp). A l'image de sa musique qui ne se fixe sur aucune esthétique, Ryo Kawasaki décide de s'installer à Tallinn en Estonie au début des années 2000, et devient un musicien incontournable des festivals de jazz de Russie et de la région baltique. Il multiplie ainsi les projets les plus divers comme compositeur ou directeur musical du ballet jazz Still Point pour l'Opéra national d'Estonie en collaboration avec le chorégraphe Russell Adamson. Parallèlement, il continue de publier des albums personnels en guitare solo acoustique sur son label Satellites (où il réédite aussi quelques-uns de ses anciens disques) et tourne avec son quartet, Level 8: un live est enregistré en 2017, il y est entouré de musiciens principalement estoniens, créant ainsi une forme de transmission avec cette jeune génération estonienne dans une rencontre étonnante.


David Bouzaclou


SITE INTERNET: http://www.ryokawasaki.com
Le site personnel de Ryo Kawasaki semble avoir été fermé depuis son décès, ce qui serait regrettable. Nous le laissons dans le cas où il est simplement en réparation ou réactualisation.



SELECTION DISCOGRAPHIQUE

Leader

LP  1969. Easy Listening Jazz Guitar, Polydor Records

LP  1970. Guitar Workshop, Union Records 2015–J (avec Kiyoshi Sugimoto, Yoshiaki Masuo, et Masayuki Takayanagi)

LP  1972. Gut's The Guitar, Toshiba Records

CD 1975. Prism, East Wind 9157

CD 1976. Juice, RCA 326

CD 1976. Eight Mile Road, East Wind 9165

CD 1977. Ring Toss, Studio Songs 10008

LP  1978. Nature's Revenge, MPS 0068-191

CD 1978. Trinkets and Things, Timeless 6371 (avec JoAnne Brackeen)

CD 1979. Mirror of My Mind, Satellites 0004

CD 1980. Live, Satellites 0007

CD 1980. Little Tree, Satellites 0005

CD 1980. Sapporo, Studio Songs 10015

CD 1981. Ryo, Featuring Concierto de Aranjuez, Vivid Sound 4374

CD 1983. Lucky Lady, Ryka Music 4375

CD 1986. Images, Ryka Music 22

CD 1990. Pleasure Garden, Love Records 2

CD 1991. Here There and Everywhere, Satellites 1001

CD 1992. My Reverie, Sattelites 1005

CD 1993. Love Within the Universe, Sattelites 1009

CD 1995-96. Sweet Life, Sattelites 1017

CD 1998. Cosmic Rhythm, Satellites 1030

CD 2000. Reval, Satellites 0010

CD 2004. Agana, DIW 487 (avec Yoshio Chin Suzuki)

CD 2007. Tribute to Keith Jarrett. Live in Concert, Studio Songs 10005 (avec Toivo Unt et Brian Melvin)

CD 2007-12. Giant Steps. Solo Guitar, Studio Songs 10095

CD 2009. Late Night Willie, Studio Songs 10004 (avec Yoshio Chin Suzuki)

CD 2011. Live in Beirut 2011, Studio Songs 10021

CD 2012. Plays Solo Guitar: Spain, Studio Songs 10024

CD 2016. Level 8, Vivid Sound 4370

CD 2017. Jazz Ballet «Still Point» & Coltrane Medley, Studio Songs

CD 2017. Level 8: Live 2017, Studio Songs 10099


1972-Ryo Kawasaki, Gut's The Guitar1976-Ryo Kawasaki, Juice1979-Ryo Kawasaki, Mirror of My Mind1981-Ryo Kawasaki, Ryo Featuring Concierto de Aranjuez
1992-Ryo Kawasaki, My Reverie1998-Ryo Kawasaki, Cosmic Rhythm2007-Ryo Kawasaki, Tribute to Keith Jarrett. Live in Concert2017-Ryo Kawasaki, Level 8: Live 2017

Sideman
CD 1970. Jiro Inagaki and His Big Soul Media, Jazz & Rock Out, Columbia 54008

CD 1970. Takeshi Inomata & Sound Ldt., Sounds of Sound Ldt., P-Vine 7284

LP  1970. Steve Marcus & Count’s Rock Band, Something, Atlantic 27184

CD 1971. Jiro Inagaki and His Big Soul Media, Head Rock, Columbia 54113

CD 1971. Takashi Miho & Jazz Eleven, MCA 015

CD 1971. M. Sato/J. Inagaki and His Big Soul Media, Bridge Over Troubled Water, Columbia 54114

CD 1973. Ushio Sakai, Jam in Yokota, Elec Records 84582

CD 1974. The Gil Evans Orchestra, Plays the Music of Jimi Hendrix, RCA Victor 889853084425

CD 1974-1976. Elvin Jones Quintet/Quartet, Live in New York 1974 & 1976, Hudson Records 50092433

CD 1975. Joe Lee Wilson & Bond Street, What Would It Be Without You, Survival 3024

CD 1975. Cedar Walton, Mobius, Sony 307

CD 1975. The Gil Evans Orchestra, There Come a Time, RCA ‎74321313922

CD 1976. The Gil Evans Orchestra, Tokyo Concert, West Wind 2056

LP  1976. Tarika Blue, The Blue Path, Chiaroscuro 141

CD 1976. Elvin Jones, The Main Force, Vanguard 79372

CD 1976. Sam Morrison, Dune, East Wind 9180

CD 1977. Elvin Jones, Time Capsule, Vanguard 79389

CD 1977. Tarika Blue, Chiaroscuro 45421

CD 1977. Joanne Brackeen, Aft, Timeless 115

CD 1979. Clint Houston, Inside the Plain of the Elliptic, Timeless 6404

CD 1979. Masahiko Sato, All-in All-out, Open Sky 1978

CD 1980. Shigeharu Mukai, Pleasure, Columbia 54098

CD 1980. Ted Curson, I Heard Mingus, Absord Music Japan 170

LP  1980. Potter & Tillman, New York to L.A.: Coasting, Poet Records 002

LP  1980. Hiroki Miyano, Manhattan Skyline, Philips 27PJ-1

CD 1982. Gato Barbieri, Gato, Third 33316

LP  1983. Teo Macero Impressions of Charles Mingus, Palo Alto 8046

CD 1984. Teo Macero Conducts The London Philharmonic Orchestra featuring The Lounge Lizards, Fusion, Teo Records 8

LP  1985. Teo Macero, Acoustical Suspension, Doctor Jazz 40111

LP  1985. Charles Austin/Joe Gallivan & The New Orchestra, Ailana, Hannibal Records 1314

CD 1995. Chip Shelton, A Labor of Love, Rise Up Produtions 1000-6

CD 1996. Camilia Benson, Memories, One Voice 010

CD 1996. John Clark, I Will, Postcards Records 1016

CD 1997. Camilia Benson, Desafinado, Satellites 1028

CD 1998. Chip Shelton, Three Flutes Up, Satellites 0009

CD 2000. Teo Macero, Impression of Miles Davis, Teo Records 0001

CD 2000. Chip Shelton, More What Flutes 4... Live!, Satellites Records 0011



DVD

1979. Jaki Byard, Anything for Jazz/ Elvin Jones, Different Drummer, Rhapsody Films 2869018



VIDEOS

c. 1979. Ryo Kawasaki, Elvin Jones (dm) Quartet, Pat La Barbera (ss), David Williams (b), «Three Card Molly»

https://www.youtube.com/watch?v=pHulrp03qnk

 

1990’s. Ryo Kawasaki, Masayoshi Yoneda (p), Yoshio Chin Suzuki (b), Cecil Monroe (dm), « Softly as in A Morning Sunrise», Tokyo, Japon

https://www.youtube.com/watch?v=IE3rO-drICk

 

1999. Ryo Kawasaki Quartet, Ray Naccari (kb), Tom MacKenzie (b), Victor Jones (dm), «You Don't Know What Love Is», Birdland, New York

https://www.youtube.com/watch?v=ToAjVD9QV4w


2007. Ryo Kawasaki Art of Trio, Toivo Unt (b), Brian Melvin (dm), 28 avril, «So Tender», «Prism», Jazzkaar Festival, at Kumu Auditorium, Tallinn, Estonie

https://www.youtube.com/watch?v=Iw7YafVBmQA

https://www.youtube.com/watch?v=NNXfk4qXQgc

 

2017. Ryo Kawasaki & Level 8: Raun Juurikas (kb), Kaarel Liiv (eb), Eno Kollom (dm) + Lisa Kawasaki (fl), Denise Fontoura (voc), 25 février, Ryo's 70th Birthday concert, Jazzkaar Festival, at Kumu Auditorium, Tallinn, Estonie

https://www.youtube.com/watch?v=037zSpZPJiA&t=1134s

*