Err

PUB-Juan2019
Actualités
Rechercher   << Retour

Jean Warland

17 juin 2015
23 octobre 1926, Bruxelles-17 juin 2015, Bornheim, Allemagne
© Jazz Hot n°672, été 2015


Jean Warland © Jos Knaepen



Né Jean Vanden Heuvel, le 23 octobre 1926 à Forest (Bruxelles), Jean Warland
(b, arr), accordéoniste puis contrebassiste, est décédé des suites d’une longue maladie le 17 juin 2015, à Bornheim, en Allemagne, où il résidait et où il a été inhumé.

Sa carrière, très dense, débute à Bruxelles dès la libération. Il joue avec Chas Dolne (vln, g), Jean Robert (sax, cl), Fud Candrix (ts, vln), Jean Omer (sax, cl, tp, vln), Jack Sels (ts), Gus Deloof (tp), Jeff De Boeck (dm), Stan Brenders (p), Toots Thielemans (g) et tous ces jeunes qui gravitent autour du Bœuf sur le Toit de Bruxelles. Dans les années 50’, il est à Paris avec la « colonie belge » de l’Hôtel du Grand Balcon (Sadi, Bobby Jaspar, Jacques Pelzer, René Thomas, Benoît Quersin…). Jean Warland truste les studios. Sans le vouloir, il entre en concurrence avec Pierre Michelot (b) (ndlr : en soixante ans de carrière, ils se sont souvent croisés sans jamais se rencontrer). La présence des « nordistes » en studios génèrera d’ailleurs un mouvement de grève parmi les musiciens français.

Engagé dans le grand orchestre de Jacques Hélian, il tourne avec Sadi (vib) et Kenny Clarke (dm). Il reste deux ans chez Aimé Barelli (tp) au Sporting Club de Monte-Carlo. Puis, de retour à Paris, il enregistre avec J. J. Johnson (tb), Martial Solal (p), Lee Morgan (tp), Lucky Thompson (ts, as), Barney Wilen (ts) et Michel Legrand (p). Apprécié des chefs pour la justesse de son tempo, sa carrière le conduit naturellement en Allemagne, à Berlin d’abord (R.I.A.S. Big Band et Orchestre de Werner Müller), puis à Cologne (avec Kurt Edelhagen et 25 ans avec le West Deutsche Rundfunk Big Band).

Francy Boland (p), qu’il a rejoint, l’emmène avec le Clarke-Boland Big Band. Avec Werner Müller, il joue au Japon ; avec Caterina Valenta (voc, g) : en Argentine et au Brésil. En grande ou en petite formation, il côtoie, entre-autres : Don Byas (ts), Ella Fitzgerald (voc), Dizzy Gillespie (tp), Phil Woods (as), Milt Jackson (vib), Johnny Griffin (ts), Stan Getz (ts), Mel Lewis (dm) ou Max Roach (dm).

Retraité des grands orchestres, il partagera son temps entre sa maison colonaise et son appartement de Knokke. On le voit alors très souvent en Belgique avec Michel Herr (p), Richard Rousselet (tp), Phil Abraham (tb), Bruno Castellucci (dm), Mary Kay (voc), Jeanfrançois Prins (g), Nathalie Loriers (p). Grand fan de Duke Ellington, il s’illustrera comme leader-arrangeur de Sax Port, A Train Sextet et Sax No End : une formation comptant cinq saxophonistes. Il enregistre avec Robert Jeanne (ts), puis, à 83 ans, un duo remarquable avec Fabrice Alleman (ts, cl, ss). Il a conté les croustillantes anecdotes de sa longue carrière dans Bass Hits !

Jean-Marie Hacquier
photo © Jos Knaepen

© Jazz Hot n°672, été 2015


> à lire :
     l’interview : Jazz Hot n°638
    souvenirs biographiques : Bass Hits » (éd. Le Cri, 2009)
> derniers albums :
    2003 – Robert Jeanne Quartet, Blue Landscapes, Igloo 171)
    2004 – Jean Warland/Fabrice Alleman, The Duet, Igloo 214, publié en 2009)