Err

pubentetesite-OK.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Atalanta Fugiens

5 jan. 2012
La Table de Mendeleïev
Nouveauté-Découverte
15 titres
Christophe Gouvert (b), Guillaume Grenard (tp), Thibaut Martin (dm), Fred Meyer (g)
Enregistré les 4, 5 et 6 novembre 2009 au studio « La Corbière »
Durée : 41’ 40’’
L’Arbre Canapas & LTDM (arbre-canapas.com)

« Le tableau périodique des éléments, également appelé table de Mendeleïev, classification périodique des éléments ( HYPERLINK "http://fr.wikipedia.org/wiki/CPE" \o "CPE" CPE) ou simplement tableau périodique, représente tous les HYPERLINK "http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89l%C3%A9ment_chimique" \o "Élément chimique" éléments chimiques, ordonnés par HYPERLINK "http://fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9ro_atomique" \o "Numéro atomique" numéro atomique croissant et organisés en fonction de leur HYPERLINK "http://fr.wikipedia.org/wiki/Configuration_%C3%A9lectronique" \o "Configuration électronique" configuration électronique, laquelle sous-tend leurs propriétés chimiques. » dixit Wikipédia. Allez donc faire de la musique avec ce truc-là. Ces quatre musiciens y arrivent, tout en donnant des titres pour Sphinx en mal de devinettes à leurs 15 interprétations, tel « 13 Al ». Certains ont besoin de se raconter des histoires pour créer, pourquoi pas la chimie. Ça, pour éclairer l’anecdote de la présentation, car il y a de la vraie musique, simple et mélodique. Les quatre lascars évoluent en fugues et contrepoints, c’est à dire que ce sont quatre voix qui échangent et se répondent, personne n’accompagne personne. Ils ont le sens de la mélodie, des unissons, des changements de rythmes et d’atmosphères.
Un bon trompettiste, qui sait tordre le son, comme en témoigne « 34Se », longue et belle mélopée. Guitariste, bassiste et batteur sont à la hauteur. L’ensemble est des plus réjouissants. Citons « 16 S» pour le long unisson guitare-trompette sur un déluge basse-batterie, puis le solo de trompette, ça chauffe sur un rythme quelque peu latino ; ou encore ce beau « 41 Nb » sur tempo moyen , une jolie mélodie orientalisante ; et surtout « 13 AI », sur tempo rumba avec de très beaux solos, très chantants, de la guitare puis de la trompette dans le médium. Du vrai jazz, sans produits chimiques !
Serge Baudot