Err

pubentetesite-OK.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Pharoah Sanders

18 avril 2010
Live in San Francisco !
Doktor Pitt, Blues for Santa Cruz, Kazuko, interview
Pharoah Sanders (ts), John Hicks (p), Walter Booker (b), Idris Muhammad (dm) et Pharoah Sanders (ts), Paul Arslanian (harmonium) 3
Enregistré en avril 1981, San Francico et en juillet 1982, Marin Headlands 3
Durée : 1h 00’ 28”
Evidence 30182 90009 (Socadisc)

Cet hommage aux regrettés John Hicks et Walter Booker n’est pas une nouveauté mais un rappel de ce que fut ce splendide quartet à l’orée des années 80, quand certains disaient le jazz moribond. Pharoah Sanders a alors trouvé la plénitude de son expression – un savant équilibre entre l’héritage coltranien et une sérénité mélodique qui lui est propre – et il est brillamment secondé par une rythmique de rêve : Hicks-Booker-Muhammad, rien de moins ! Autant dire que l’énergie, la finesse, la virtuosité et la spiritualité sont au rendez-vous à San Francisco. Les thèmes sont longs sans lassitude, l’intensité monumentale portée par une conviction toute coltranienne. C’est de la belle et grande musique, la grande descendance de cet art si rare en dépit des nombreuses revendications souvent abusives. Le livret inexistant ne raconte donc rien de ces concerts mais il reste des images pour apprécier cet ensemble : un développement coltranien, un blues au long court d’une beauté simple (Sanders évoque immanquablement un grand disparu, George Adams) mais tellement complexe si on y réfléchit par ce qu’elle suppose d’enracinement. Quatre musiciens aussi impliqués et possédant leur art, c’est un morceau de soirée à San Francisco qui valait le déplacement.
Curiosité supplémentaire : on découvre un enregistrement de Sanders dans un tunnel abandonné au milieu d’une forêt en compagnie d’un joueur d’harmonium. Les musiciens jouent de la réverbération déjà présente dans les instruments, le tunnel (harmonium) et leur jeu. Une interview, réalisée par Herb Wong, apporte un complément.
Yves Sportis