Err

PUB-VannesHaut2022.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Ron Miles

8 mars 2022
9 mai 1963, Indianapolis, IN - 8 mars 2022, Denver, CO
© Jazz Hot 2022

Ron Miles parlant de Duke Ellington, 2017, image extraite de YouTube
Ron Miles parlant de Duke Ellington, 2017, image extraite de YouTube

«C’est l'amour qui alimente le plus mon travail, (…) mon amour pour mes collègues musiciens,
mon amour pour mon public, 
mon amour pour la tradition dont je fais partie (…).
Grâce à l’enseignement, j’ai l’impression de pouvoir continuer à apprendre (…)
.
Duke Ellington écrivait ses rêves en musique et c’est ce que je veux que les étudiants fassent (…)
.»
                                                                                                Ron Miles

Né Ronald Glen Miles, le trompettiste-cornettiste-compositeur-leader Ron Miles est décédé prématurément d’une maladie rare, à son domicile de Denver, dans le Colorado, la ville où sa famille avait déménagé en 1974 en raison de son asthme, et où, lors de son cursus à l’East High School, il apprend la trompette classique et jazz. Après l’Université du Colorado (Boulder, 1981-1985), à la faveur d’un prix en classique de l’International Brass Clinic (Université de l'Indiana, Bloomington) qui lui permet d’avoir une bourse, il enchaîne sur la Manhattan School of Music (1986), et revient enseigner à Boulder (1987) puis à Denver (en histoire du jazz, 1988), ville où il deviendra dans la deuxième partie des années 1990, Directeur des études de jazz à la Metropolitan State University et un pilier de la scène jazz locale du fait de sa grande sociabilité; un ancrage territorial qui ne l’empêche pas d’acquérir au fil du temps une notoriété internationale. Côté discographie, il enregistre en août 1986 Distance for Safety (Prolific Records, Boulder, CO) avec Mark Fuller (dm), Mark Simon (b) et le Boulder Creative Ensemble, le premier de ses seize albums en leader-coleader en trente cinq ans (cf. discographie); il a aussi enregistré en sideman.

 

Ron Miles part dans la tournée Sophisticated Ladies en Italie à l’été 1992 et tourne deux ans avec le Mercer Ellington Orchestra jusqu’en 1994. Il a aussi travaillé pour des musiques de films dont Night Vision (1987, Michael Krueger) avec Bob Drake, A la rencontre de Forrester (2000, Gus Van Sant) avec Bill Frisell, The Origin of Man (2000, Stuart Hynson Culpepper) avec Bruce Odland (comp).

 


Ron Miles, Jazz in Marciac, 2017, image extraite de YouTube
Ron Miles, Jazz in Marciac, 2017, image extraite de YouTube



Aussi attentif à ses étudiants qu’aux musiciens qu’il côtoie comme Mary Halvorson (g), Fred Hess (ts), Todd Ayers (g), Ginger Baker (dm), James Carter (s), Scott Colley (b), passant de la pop à l’avant-garde avec Myra Melford (p) ou au blues avec l’activiste engagé Otis Taylor (voc, bjo, g, hca), Ron apprenait autant des autres qu’il leur insufflait le rêve hérité de Duke Ellington, par le sens du collectif et de la spiritualité, indispensables face à l’adversité de la vie, selon lui. Il tirait sa douceur sereine de la force de sa conscience, allant facilement, côté jazz, de Bill Dixon à Louis Armstrong, d’Anthony Braxton à Thelonious Monk ou Charlie Mingus. Il a été très lié à Bruno Carr (dm, 1928, Bronx, NY-1993, Denver, CO) qui avait été le batteur de Ray Charles et Herbie Mann notamment.

 

Intronisé au Colorado Music Hall of Fame en 2017, Ron enregistre avec le Joshua Redman Old and New Dreams Tribute Band, Still Dreaming en 2018 chez Nonesuch (cf. vidéos) en hommage au regretté saxophoniste Dewey Redman, le père de Joshua: pour ce disque, Ron est nominé aux Grammy Awards. Cette même année, il perd son père Fay Downey Miles auquel il dédie Rainbow Sign (2019, Blue Note) gravé avec ses compagnons de longue date, Bill Frisell (g) avec lequel il a partagé trois décennies de complicité, Jason Moran (p), Thomas Morgan (b), Brian Blade (dm), et en compagnie desquels il fait aussi la réouverture du Village Vanguard à l’automne 2021, après la fermeture générale de 18 mois dû au délire d’enfermement planétaire du covid. Il participe au projet de l’album Relief de la Jazz Foundation pour aider les musiciens suite aux dégâts humains et culturels de 2020-2021 (cf. vidéos). Fin mars 2022, il devait faire le Big Ears Music Festival à Knoxville, TN, en compagnie de ses amis (cf. leur hommage dans les vidéos) mais il a dû annuler pour raisons de santé, puis il est parti rejoindre la communauté des spirits.

 

Ron Miles laisse dans le deuil sa mère Jane, sa femme Kari, leur fille Justice, leur fils Honor (deux prénoms qui en disent long sur ses engagements d’être humain), son frère Johnathan, ses sœurs Shari Miles-Cohen, Kelly West et Vicki M. Brown.

Hélène Sportis
images extraites de YouTube
avec nos remerciements


SOURCES

https://red.msudenver.edu/2022/jazz-great-and-influential-music-educator-ron-miles-dies-at-age-58

https://www.npr.org/2022/03/09/1085637403/ron-miles-cornetist-who-imbued-modern-jazz-with-heart-and-soul-dies-at-58



RON MILES & JAZZ HOT:

Jazz Hot Compacts on line n°596, décembre 2002-janvier 2003: chronique de l'album Heaven


*



DISCOGRAPHIE
(par Hélène Sportis et Jérôme Partage)

2016. Ron Miles, I Am a Man, Yellowbird
2016. Ron Miles, I Am a Man, Yellowbird


Leader/coleader
LP/CD 1986. The Ron Miles Trio, Distance for Safety, Profilic
CD 1989. Ron Miles, Witness, Capri 74014-2
CD 1995. Ron Miles, My Cruel Heart, Gramavision 79510           
CD 1996. Ron Miles, Woman's Day, Gramavision 79516
1986. The Ron Miles Trio, Distance for Safety, Profilic1989. Ron Miles, Witness, Capri1995. Ron Miles, My Cruel Heart, Gramavision1996. Ron Miles, Woman's Day, Gramavision












CD 1999. Ron Miles Trio, Capri 74049
CD 2001. Ron Miles, Heaven, Sterling Circle 5151
CD 2002. Ron Miles, Laughing Barrel, Sterling Circle 1219
CD 2009. 3ology With Ron Miles, Tapestry 76011
1999. Ron Miles Trio, Capri2001. Ron Miles, Heaven, Sterling Circle2002. Ron Miles, Laughing Barrel, Sterling Circle2009. 3ology With Ron Miles, Tapestry












CD 2009. Ben Goldberg/Charlie Hunter/Scott Amendola/Ron Miles, Go Home, BAG Production Records 001
CD 2011. Ron Miles/Bill Frisell/Brian Blade, Quiver, Yellowbird/Enja Records 7728
CD 2013. Ron Miles/Bill Frisell/Brian Blade, Circuit Rider, Yellowbird 7745
CD 2014. Whirlpool With Ron Miles, Dancing on the Inside, Ears&Eyes Records 15-o32
2009. Ben Goldberg/Charlie Hunter/Scott Amendola/Ron Miles, Go Home, BAG Production Records2011. Ron Miles/Bill Frisell/Brian Blade, Quiver, Yellowbird/Enja Records2013. Ron Miles/Bill Frisell/Brian Blade, Circuit Rider, Yellowbird2014. Whirlpool With Ron Miles, Dancing on the Inside, Ears&Eyes Records












CD 2016. Ron Miles, I Am a Man, Yellowbird 7776
CD 2017. Joshua Redman/Ron Miles/Scott Colley/Brian Blade, Still Dreaming, Nonesuch 7559-79330-8
CD 2017. Greg Saunier/Mary Halvorson/Ron Miles, New American Songbooks Volume 1, Sound American 004
CD 2019. Ron Miles, Rainbow Sign, Blue Note B003239502

2016. Ron Miles, I Am a Man, Yellowbird2017. Joshua Redman/Ron Miles/Scott Colley/Brian Blade, Still Dreaming, Nonesuch2017. Greg Saunier/Mary Halvorson/Ron Miles, New American Songbooks Volume 1, Sound American2019. Ron Miles, Rainbow Sign, Blue Note














*

VIDEOGRAPHIE

Scott Colley (b), Brian Blade (dm), Joshua Redman (ts), Ron Miles (flh), Jazz in Marciac, 2017, image extraite de YouTube
Scott Colley (b), Brian Blade (dm), Joshua Redman (ts), Ron Miles (flh), Jazz in Marciac, 2017, image extraite de YouTube
 

Chaînes YouTube de Ron Miles:
https://www.youtube.com/channel/UCLfR0ECCr11YdvdF9Va92_g/playlists
https://www.youtube.com/channel/UCRobb80hCg2TYc-yp9-LoZA/playlists


1996. Ron Miles, Bill Frisell (g), Eyving Kang (vln), Curtis Fowlkes (tb), La Haye Jazz Festival, Pays Bas, 13 juillet
https://www.youtube.com/watch?v=dDJ9cV3lQ5M

2006. Ron Miles, Bill Frisell Quintet, Greg Tardy (reeds), JazzBaltica, Salzau, Allemagne, 1er juillet
https://www.youtube.com/watch?v=iRWC6JX8YUg

2013. Ron Miles, Bill Frisell (g), Brian Blade (dm), Dazzle Jazz, Denver, CO 16 février, 27 octobre
https://www.youtube.com/watch?v=11CDwPMpHHg
https://www.youtube.com/watch?v=aD9ytPJdq2Y
https://www.youtube.com/watch?v=x3F-rewH7zk
https://www.youtube.com/watch?v=dhjZX97F0Q8


2014. Ron Miles Quartet,  Dan & Diane's Concerts, Boulder, CO
https://www.youtube.com/watch?v=TQQVp1hD5Xo

2016. Ron Miles, album d'Otis Taylor (comp, prod, arr, voc, g, bjo, lead) Fantasizing About Being Black, Brandon Niederauer (g), Jerry Douglas (lap steel g), Anne Harris (vln), Todd Edmunds (b), Larry Thompson (dm), «Twelve String Mile», Trance Blues Festival Records
https://www.youtube.com/watch?v=0TJPYb1KxXc

2017. Ron Miles, Joshua Redman, Scott Colley, Brian Blade, «Unanimity», Jazz in Marciac
https://www.youtube.com/watch?v=usVFfVl-org

2017. Ron Miles, hall of famer du Colorado, paroles et musique, son visage s’illumine en parlant de Duke Ellington ©Metropolitan State University of Denver
https://www.youtube.com/watch?v=usAZNIc-Qm8

2018. Ron Miles, Myra Melford (p), Liberty Ellman (g), Stomu Takeishi (b), Tyshawn Sorey (dm), Dizzy’s Club, Jazz at Lincoln Center, New York, NY, 7 novembre
https://www.youtube.com/watch?v=oSiIBvYON_Q

2018-2021. Ron Miles, Joshua Redman, Scott Colley, Brian Blade, «Facts», album Relief: A Benefit for the Jazz Foundation of America’s Musicians’ Emergency Fund, Mack Avenue Records/Nonesuch
https://www.youtube.com/watch?v=apMYMMsbVHg

2022. «March» dernière composition de Ron Miles, hommage The Music of Ron Miles rendu par ses amis Brian Blade, Bill Frisell, Jason Moran, Thomas Morgan alors qu’il devait se produire avec eux, à ce Big Ears Music Festival, Knoxville, TN, le 26 mars
https://soundcloud.com/rlbayers/ron-miles-tribute-march-32522-big-ears-festival-bijou-theatre-knoxville-tn
https://www.youtube.com/watch?v=mIAFN7p2da8

*