Err

PUB-VannesHaut2022.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Ernie Andrews

21 fév. 2022
25 décembre 1927, Philadelphie, PA - 21 février 2022, Los Angeles, CA
© Jazz Hot 2022

Ernie Andrews invité à la Jazz Bakery de Los Angeles, CA par John Clayton et Eric Reed, 13 octobre 2016, image extraite de YouTube
Ernie Andrews invité à la Jazz Bakery de Los Angeles, CA par John Clayton et Eric Reed, 13 octobre 2016, image extraite de YouTube

Ernie ANDREWS

Hear Me Now!



Le chanteur (acteur et conteur) Ernie Andrews est décédé le 21 février 2022 à Los Angeles, CA, il allait sur ses
95 ans. Il fait partie de ces talents dont la réputation n'a pas vraiment franchi l'océan, et pourtant le talent est là. Ce texte, comme le dit son titre, sera l'occasion de le découvrir.

Ernest Mitchell Andrews, Jr. à Philadelphie, PA, en 1927, il n'en est cependant pas un enfant sur le plan musical. Ses parents divorçant, sa mère l’envoie chez sa grand-mère, de 11 à 15 ans, à Jeanerette, LA, où il continue de chanter à l’église baptiste locale qui se trouve non loin de New Iberia, LA, où habite Bunk Johnson (tp, 1879-1949) auprès duquel il apprend le jazz, le blues et la batterie en plus du gospel familial.
Ernie rejoint ensuite sa mère à Los Angeles en 1944, la ville qui deviendra son port d'attache où il est décédé, et, parallèlement au Jefferson High School où il joue de la batterie et chante en compagnie de Dexter Gordon (ts), son aîné de quatre ans, et Sonny Criss (as) aussi né en 1927, il travaille comme ouvreur au Lincoln Theatre, grand lieu de concerts sur Central Avenue, l’artère blues, jazz mais aussi gospel où Ernie voit passer entre autres Charlie Parker dont il adorait le blues, Erroll Garner, mais aussi ceux de sa génération natifs de Los Angeles, Eric Dolphy, Charlie Mingus: le foisonnement musical produit l’effet marmite comme à Detroit, Chicago, New York…

Hélène Sportis et Jérôme Partage
images extraites de YouTube
avec nos remerciements



1979. Ernie Andrews, Hear Me Now, LMI Records




Au Lincoln Theatre, Ernie est repéré, entre autres, par le tout récent (1943) couple hollywoodien Betty Grable et Harry James (tp, 1916-1983), car dès son arrivée dans la Cité des Anges à 17 ans, il y chante en after hours dans sa livrée de «chef» huissier, et il a même gagné un concours. Cette notoriété naissante lui permet en 1945 de graver chez Gem un premier disque en leader, avec Clara Lewis (p), Leonard Lucky Enois (g) et Red Callender (b): c’est un joli succès de 300000 ventes avec «Soothe Me», écrit pour lui par Joe Greene, le compositeur de succès pour Ella Fitzgerald, Dinah Washington et par la suite pour le jeune Ray Charles, autant de talents qu’Ernie ne manque pas d’aller voir. Il fait un second enregistrement en leader en octobre 1945 avec Wilbert Baranco (p), Buddy Harper (g) et Charlie Mingus (b, 1922-1979) lui aussi en début de parcours, disciple de Red Callender et Buddy Collette, deux aînés messengers pour Ernie.

En 1947 puis en 1953, il est leader pour des  albums avec Benny Carter (tp,as), puis enregistre avec différentes formations dont celles de Maxwell Davis (ts), de Lucky Thompson (ts) avec Eddie Beal (p), Barney Kessel-Irving Ashby (g), Red Callender (b), celles de Woody Herman (cl,lead) avec Buddy Collette (fl,as), et d'Harry Sweets Edison avec Pete Candoli, John Anderson (tp), Shorty Rogers (arr).

 

Ernie travaille avec Harry James à partir de 1958 (jusqu’en 1969), lequel lui apporte un soutien actif contre la ségrégation dont il se souviendra toujours (source: Los Angeles Times, 2014) et, parallèlement, il enregistre un album avec Cannonball Adderley (Live Session! 1962-1964, chez Capitol).

 

De 1945 à 1967, les enregistrements en leader se succèdent, puis happé par les tournées partout dans le monde car la famille est déjà grande depuis qu’Ernie s’est marié en 1945 avec Dolores Loretta Benemie (décédée en 1997) et qu’ils ont eu cinq enfants. De retour plus permanent à Los Angeles en 1974, Ernie ne refera de disques en leader qu’à partir de 1979 dont Hear Me Now (LMI) avec Judd Miller (tp) et Teddy Edwards (ts); From the Heart (Discovery, 1980) avec Harry Sweets Edison (tp), George Bohanon (tb), Buddy Collette (fl,as,ts), Herman Riley (fl,ts,bar), Red Holloway (ts,as), Art Hillery (p), Kenny Burrell, George Walker (g), Richard Reid (b), Bruno Carr (dm); In a Mellotone (Contemporary, 1985) avec Bob Cooper (ts), Snooky Young (tp,flh) Sextet: Bob Cooper (ts), Ross Tompkins (p), Doug MacDonald (g), Monty Budwig (b), Jeff Hamilton (dm) et toujours Harry Sweets Edison, Buddy Collette. Avec Kenny Burrell (g), ce seront 52 ans d’amitié, de clubs, festivals, concerts et disques.


En 1986, Ernie est le centre du documentaire de Lois Shelton Ernie Andrews: Blues For Central Avenue (cf. vidéographie) car il est l’une des mémoires du Central Avenue Jazz Festival. Le monde d’Ernie Andrews est celui de Jimmie Lunceford, Art Tatum, Fats Waller, Ella Fitzgerald, Earl Hines, Count Basie, Lester Young, Billie Holiday, Billy Eckstine, Joe Williams, Johnny Hartman, Jimmy Rushing, Al Hibbler, Big Joe Turner, Duke Ellington-Billy Strayhorn, Ray Charles, Dexter Gordon, Miles Davis, Red Holloway, et sa couleur est le blues intense.

 

1992. Ernie Andrews, No Regrets, Muse




Ernie adore donc aussi Kansas City (Charlie Parker, Count Basie, Joe Turner…): c’est ainsi qu’il joue et enregistre avec Jay McShann (1989-1991). Dans ces années 1990, il se produit avec les tout jeunes Harpers (Winard, dm et Philip, tp) Brothers, et en août 1992, il grave à New York No Regrets (Muse) avec Houston Person (ts), Junior Mance (p), Jimmy Ponder (g), Ray Drummond (b), Michael Carvin (dm), un disque qui entame une série de huit parutions chez HighNote et Muse jusqu’en 2005 dont cinq avec Houston Person, et un second opus avec Teddy Edwards, des ténors complices de longue date. Au total, Ernie aura gravé une vingtaine de disque leader et autant en invité ou sideman.

 

Après 2005, Ernie Andrews ne fera qu’un dernier enregistrement pour quelques titres avec le Clayton-Hamilton Orchestra en 2013, mais il continue la scène et, en 2007, il est le messenger de Duke Ellington pour le Juilliard Jazz Orchestra au Dizzy’s Club du Lincoln Center à New York.

 

Le 13 octobre 2016, à 89 ans, Ernie est invité à la Jazz Bakery de Los Angeles par John Clayton (b), Eric Reed (p) et Rob Perkins (dm), pour un moment de régal partagé entre  les musiciens et le public. (cf. vidéographie), car son énergie et sa fraîcheur restent toujours aussi communicatives.

 

Dolores, sa femme adorée étant décédée depuis 25 ans, et son fils Dana Dee John depuis 2013, Ernie vivait toujours à Los Angeles et avait une très grande famille, dont sa fille Stephanie, ses trois fils Dueal-Ernie, Mark Anthony, Daryl Mitchell, et plus de 40 (arrière-arrière) petits enfants. Ernie Andrews est décédé au Conroe Regional Medical Center à Houston, TX, après des complications suite à une chute, selon l’information donnée par sa fille.


SOURCES:


Livre: Central Avenue Sounds: Jazz in Los Angeles, de Clora Bryant, Buddy Collette, William Green, Steve Isoardi, Marl Young, University of California Press, UCLA Oral History Program, Berkeley, 1999
Livre: Trumpet Blues: The Life of Harry James, de Peter J. Levinson, Oxford University Press, New York, 1999


*



DISCOGRAPHIE
2005. Ernie Andrews, How About Me, High Note
2005. Ernie Andrews, How About Me, High Note


Leader/Coleader

78t 1945. Ernie Andrews, Wrap It up-Put It Away, Gem 1(=CD L'Histoire du jazz vocal 1941-53, Chant du Monde 574 1311.20)
78t 1945. Ernie Andrews, Dream Awhile, Gem 2
78t 1945. Ernie Andrews, You Go to My Head, Gem 20(=CD L'Histoire du jazz vocal 1941-53, Chant du Monde 574 1311.20)
78t 1945. Ernie Andrews, Paradise Lost, Gem 21
78t 1946. Ernie Andrews, Baby I'm Gone, G&G 1028                                              
78t 1946. Ernie Andrews, Be Nice, Aladdin 175    
78t 1946. Ernie Andrews, You Chased the Goody Goody ut of My Eyes, Aladdin 176
78t 1946. Ernie Andrews, Don't Blame Me, Aladdin 185
78t 1946. Ernie Andrews, Rest Yourself, Aladdin 186
78t 1947. Ernie Andrews, Trust in Me, Aladdin 192
78t 1947. Ernie Andrews, Summertime, Aladdin 193
78t 1947. Ernie Andrews, Don't Hesitate too Long, Aladdin 195
78t 1947. Ernie Andrews and Eddie Beal Fourtette, Bein' in Love's Been Good to Me, Columbia 30187
78t 1947. Ernie Andrews, Summertime, Jubilee 254
78t 1949. Ernie Andrews, That's the Way My Baby Closes Her Eyes, Decca 48096
78t 1949. Ernie Andrews, I Don't Want to See You Cry, London 16011
78t 1950. Ernie Andrews and The Drifters, Go 'way Blues, London 17010    
78t 1951. Ernie Andrews, Forget About the Whole Affair, Imperial 5132
78t 1951. Ernie Andrews, Travelin' Baby, Imperial 5140
LP  1951. Collectif, Hunter Hancock Presents Blues & Rhythm Midnight Matinee, Route 66 KIX-1200 (1 titre)
78t 1953. Ernie Andrews, All Alone and Lonesome, Trend 2502
78t 1955. Ernie Andrews, Soft Winds, Sparks 118
LP  1956. Ernie Andrews, In the Dark With Ernie Andrews, Gene Norman GNP28 (avec le Benny Carter Orchestra)
78t 1958. Ernie Andrews, My Mother's Eyes, Whippet 213
45t 1959. Ernie Andrews/Harry Sweets Edison Quintet, So Hard to Laugh, So Easy to Cry, Roulette 4139    
LP  1959. Ernie Andrews, The Importance of Being Ernest, Gene Norman GNP42
45t 1960. Ernie Andrews, If There Were Dreams for Sale, Mercury 71644
45t 1961. Ernie Andrews, West Coast Blues, Riverside 4503
LP  1962-64. Cannonball Adderley/Ernie Andrews, Live session! Cannonball Adderley With the New Exciting Voice of Ernie Andrews, Capitol T2284 (=CD 7243 5 97934 2 9)

78t 1945. Ernie Andrews, Wrap It up, Put It Away, Gem1951. Collectif, Hunter Hancock Presents Blues & Rhythm Midnight Matinee, Route 661956. Ernie Andrews, In the Dark With Ernie Andrews, Gene Norman1962-64. Cannonball Adderley/Ernie Andrews, Live session! Cannonball Adderley With the New Exciting Voice of Ernie Andrews, Capitol












LP  1965. Ernie Andrews, This Is Ernie Andrews, Dot Records DLP 25778 (=CD Verve 060249881867)
LP  1966-67. Ernie Andrews, Soul Proprietor, Dot Records DLP 25843
LP  1979. Ernie Andrews, Hear Me Now, LMI Records 1011
LP  1980. Ernie Andrews, From the Heart, Discovery D-S825

1965. Ernie Andrews, This Is Ernie Andrews, Dot Records 1966-67. Ernie Andrews, Soul Proprietor, Dot Records1979. Ernie Andrews, Hear Me Now, LMI Records1980. Ernie Andrews, From the Heart, Discovery












CD 1992. Ernie Andrews, No Regrets, Muse 5484
CD 1995. Ernie Andrews, The Great City, Muse 5543
CD 1997. Ernie Andrews, The Many Faces of Ernie Andrews, High Note 7018
CD 1998. Collectif, The Best of Summer Nights at Moca, MOCA 1 (1 titre)

1992. Ernie Andrews, No Regrets, Muse1995. Ernie Andrews, The Great City, Muse1997. Ernie Andrews, The Many Faces of Ernie Andrews, High Note1998. Collectif, The Best of Summer Nights at Moca, MOCA












CD 2000. Ernie Andrews, Girl Talk, High Note 7073
CD 2002. Ernie Andrews, Jump for Joy, High Note 7103
CD 2005. Ernie Andrews, How About Me, High Note 7151
CD 2013. Ernie Andrews-Barbara Morrison/The Clayton-Hamilton Jazz Orchestra, The L.A. Treasures Project, Capri 74132-2

2000. Ernie Andrews, Girl Talk, High Note2002. Ernie Andrews, Jump for Joy, High Note2005. Ernie Andrews, How About Me, High Note2013. Ernie Andrews/Barbara Morrison/The Clayton-Hamilton Jazz Orchestra, The L.A. Treasures Project, Capri Records















Sideman

45t 1959. Harry James and His Orchestra, Blue Baio, MGM K12776
LP  1965-66. Harry James, The Ballads and the Beat, Dot Records 3669
LP  1966. Harry James & His Western Friends, San Antonio Rose, Dot Records 3735
LP  1975. Kenny Burrell, Ellington Is Forever, Fantasy 79005
LP  1975. Kenny Burrell, Ellington Is Forever. Vol. 2, Fantasy 79008
LP  1976. Frank Capp/Nat Pierce, Juggernaut, Concord Jazz 40 (=CD 4040)
LP  1981. The Capp/Pierce Orchestra featuring Ernie Andrews, Juggernaut Strikes Again!, Concord Jazz 83 (=CD 4183)

1965-66. Harry James, The Ballads and the Beat, Dot Records1975. Kenny Burrell, Ellington Is Forever, Fantasy1975. Kenny Burrell, Ellington Is Forever. Vol. 2, Fantasy1981. The Capp/Pierce Orchestra featuring Ernie Andrews, Juggernaut Strikes Again!, Concord Jazz












LP  1982. Linda Hopkins, How Blue Can You Get, Palo Alto 8034-N (=CD Quicksilver 4002)
LP  1985. Bob Cooper-Snooky Young Sextet featuring Ernie Andrews, In a Mellotone, Contemporary 14017
CD 1989. Gene Harris and The Philip Morris Superband, Live at Town Hall, N.Y.C., Concord Jazz 4397
CD 1989. The Jay McShann Kansas City Band, Paris All-Star Blues, Heritage Jazz 522804

1982. Linda Hopkins, How Blue Can You Get, Palo Alto1985. Bob Cooper-Snooky Young Sextet featuring Ernie Andrews, In a Mellotone, Contemporary1989. Gene Harris and The Philip Morris Superband, Live at Town Hall, N.Y.C., Concord Jazz1989. The Jay McShann Kansas City Band, Paris All-Star Blues, Heritage Jazz












CD 1991. The Harper Brothers, You Can Hide Inside the Music, Verve 511820-2
CD 1995. Gene Harris and The Philip Morris All Stars, Live, Concord 4808-2
CD 1999. Collectif, Going Home… Duke Ellington, Platinum 3767
CD 2001. Ronnie Wells, Live at the 10th Annual East Coast Jazz Festival, Jazz Karma 918

1991. The Harper Brothers, You Can Hide Inside the Music, Verve1995. Gene Harris and The Philip Morris All Stars, Live, Concord1999. Collectif, Going Home… Duke Ellington, Platinum2001. Ronnie Wells, Live at the 10th Annual East Coast Jazz Festival, Jazz Karma











 

*

VIDEOGRAPHIE

Ernie Andrews avec Rob Perkins (dm), Eric Reed (p), John Clayton (b), Jazz Bakery, Los Angeles, CA, 13 octobre 2016, image extraite de YouTube
Ernie Andrews avec Rob Perkins (dm), Eric Reed (p), John Clayton (b),
Jazz Bakery, Los Angeles, CA, 13 octobre 2016, image extraite de YouTube
 

Chaîne Youtube d'Ernie Andrews
https://www.youtube.com/channel/UC6mNynCQsSWhE8x2FtQRVTQ/playlists

1945. Ernie Andrews, Wilbert Baranco (p), Buddy Harper (g), Charlie Mingus (b), Los Angeles, CA, «You Go to My Head», «Don't Let the Sun Catch You Crying», G&G 1020, 4 octobre
https://www.youtube.com/watch?v=fn6OSrJJmgA
https://www.youtube.com/watch?v=SxuoYm791BM


1959. Ernie Andrews et Harry James, «She's Got to Go», MGM New Swingin' Band sessions, janvier
https://www.youtube.com/watch?v=NbexiAvzIEw

1965. Ernie Andrews et Harry James, Monterey Jazz Festival, CA, 19 septembre
https://www.youtube.com/watch?v=mmjdU-8IguY&list=PL0E0123v1zlPzqE7SEfioDyFuOTogT5kN

1978. Ernie Andrews, Nat Pierce (p)/Frankie Capp (dm) Juggernaut Band
https://www.youtube.com/watch?v=kK8O6Zuy-N0
https://www.youtube.com/watch?v=Wq3yXZErZTI


c.1980. Ernie Andrews, Harry Sweets Edison (tp), Teddy Edwards (ts), Gerry Wiggins (p), Andy Simpkins (b), Paul Humphrey (dm)
https://www.youtube.com/watch?v=nqNZLfGKKJQ

1983. Ernie Andrews, Nat Pierce (p)/Frankie Capp (dm) Juggernaut Band, Buster Cooper (tb), Red Holloway/Herman Riley/Marshall Royal (s), Pete Candoli/John Audino/Bill Berry/Al Aarons (tp), au King Arthur, Hollywood, CA, PBS Special In the Swing de Steve Allen
https://www.youtube.com/watch?v=NEhy_CTtous
https://www.youtube.com/watch?v=HhtxS0weK4I
https://www.youtube.com/watch?v=EPRP6kNkW1g
https://www.youtube.com/watch?v=ErCSTLZdg9k
https://www.youtube.com/watch?v=TFkIPBG9PU8


1986. Extrait du documentaire Ernie Andrews: Blues for Central Avenue de Lois Shelton
https://www.youtube.com/watch?v=_tA7S5xPERI
https://www.imdb.com/title/tt4311006/fullcredits?ref_=tt_ov_st_sm


1989. Ernie Andrews, Gene Harris & The Philip Morris Superband, Jazz Fest Berlin '89 Philharmonie Berlin, République Fédérale d'Allemagne
Gene Harris (p), Ray Brown (b), Herb Ellis (g), Jeff Hamilton (dm), Ernie Andrews (voc)
https://www.youtube.com/watch?v=HZgjMa91JzE

DNC. Même formation:
https://www.youtube.com/watch?v=mqfqbI_lzpg


1995. Ernie Andrews, Gene Harris (p), Kenny Burrell (g), Harry Sweet Edison (tp), Stanley Turrentine (s), George Mraz (b), Lewis Nash (dm), Live in San Diego, CA, 22 avril
https://www.youtube.com/watch?v=IbHmcIRptew

2003. Ernie Andrews chante «Old Man Jazz» pour le clip (Stix Hooper/Mark Cantor) du double CD The Legacy Lives On (Mack Avenue)
https://www.youtube.com/watch?v=qt8pNk2ea0Y

2010. Ernie Andrews au Steamers Jazz Cafe, Fullerton, CA, 21 octobre
https://www.youtube.com/watch?v=pX2ZughkjH4

2014. Ernie Andrews, Rebecca Parris (voc), Brad Hatfield (p), Peter Kontrimas (b), James Lattini (dm), «You Are so Beautiful», Scullers Jazz Club, Boston, MS, 16 octobre
https://www.youtube.com/watch?v=3RPk9khpimQ

2016. Ernie Andrews est invité à la Jazz Bakery de Los Angeles par John Clayton (b) et Eric Reed (p), avec Rob Perkins (dm), 13 octobre: Ernie raconte, blague et chante …
https://www.youtube.com/watch?v=s7iY3L--1cw

2022. Ernie Andrews raconte en chantant…
Low Down Blues Medley: Parker's Mood/Goin' to Chicago/Rocks in My Bed en live avec le Gene Harris Philip Morris All-Stars
https://www.youtube.com/watch?v=w9Xa36hKFk0


*