Err

pubentetesite.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Charles Brackeen

5 nov. 2021
13 mars 1938, Eufaula, OK - 5 novembre 2021, Carson-Los Angeles, CA
© Jazz Hot 2021


1968. Charles Brackeen, Rhythm X: the Music of Charles Brackeen, Strata-East




Le saxophoniste (ts, ss, as) et compositeur Charles Brackeen est décédé en Californie. Né en Oklahoma, il étudie, enfant, le violon et le piano jusqu’à son entrée au collège où il choisit le saxophone.
Il est captivé par la musique d'Ornette Coleman et, quand il arrive en 1965 avec sa famille à New York, il travaille avec lui. Il compose aussi pour son premier enregistrement en leader chez Strata-East en janvier 1968, Rhythm X, (sorti en 1973), un album en trio avec Don Cherry (tp) et Charlie Haden (b). Pour Don Cherry (tp,voc,perc,comp,lead), il enregistre en sideman Relativity Suite (JCOA Records) début 1973 avec notamment Sharon Freeman (flh), Brian Trentham (tb), Jack Jeffries (tu), Carlos Ward (as,voc), Frank Lowe et Dewey Redman (ts,voc), Carla Bley (p), Charlie Haden (b), Ed Blackwell (dm), Paul Motian (dm,perc), Leroy Jenkins (vln), Joan Kalisch et Nan Newton (avln), Pat Dixon/Jane Robertson (cello).

Charles Brackeen attendra presque 20 ans pour ressortir en février 1987 deux albums en leader Attainment et Worshippers Come Nigh, chez Silkheart, qu'il enregistre à Dallas, TX, au ténor et chant, en quartet avec Olu Dara (cnt,voc,perc), Fred Hopkins (b,voc,perc), Andrew Cyrille (dm,voc,perc), Dennis Gonzáles (perc).

Le Texan Dennis Gonzáles (tp,voc,perc) est un proche avec lequel il grave (ts,perc) en coleader, lors de ces mêmes sessions Silkheart de février 1987, les disques Bannar et Namesake, avec Malachi Favors (b,cello) et Alvin Fielder (dm,perc) notamment. En juillet de la même année, il est aussi sideman de Dennis González & the Dallas London Sextet pour Catechism chez Daagnim. L’année suivante, en février 1988, retour à Austin, TX, où il enregistre au ténor Debenge-Debenge pour le Dennis González New DallasOrleanSsippi, avec les Louisianais, fils et père, Marlon Jordan (tp,comp,1970) et Edward Kidd Jordan (sopranino-sax,as,bcl, 1935), et des Mississippiens comme Malachi Favors (b) ou Alvin Fielder (dm). En avril 1989, le noyau Gonzáles/Fielder/Brackeen réunit un nouveau groupe toujours à Austin, le New Dallas Angeles, pour The Desert Wind (Silkheart).

D'autres rencontres jalonneront le parcours de Charles Brackeen pendant sa pause en tant que leader, dont celles avec Leroy Jenkins (For Players Only, New York, 1975, JCOA Records), Paul Motian (Dance, Le voyage, 1978 et 1979, ECM), Bill Frisell, Joe Lovano, Ronald Shannon Jackson’ s Decoding Society (Eye On You, Nasty sur About Time et Moers Music, New York, 1980 et 1981).

Charles Brackeen avait été marié à, puis divorcé de la pianiste-compositrice-enseignante Joanne Brackeen (1938, Venture, CA).

Chaîne YouTube de Charles Brackeen

Janvier 1968. Album Rhythm X, The Music of Charles Brackeen (as,ts,comp), Don Cherry (tp), Charlie Haden (b), Ed Blackwell (dm), New York, Strata-East, «Rhythm X, Hour Glass, Charles Concept, C.B. Blues»

*