Err

pubentetesite-OK.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Claude Carrière

20 fév. 2021
14 mars 1939, Rodez, Aveyron - 20 février 2021, Paris
© Jazz Hot 2021


Ancien rédacteur de Jazz Hot (1969-1980)1, le journaliste, homme de radio et pianiste Claude Carrière est décédé le 20 février peu avant son 81e anniversaire. Originaire de l’Aveyron, il «monte» à Paris en 1957 où il occupe divers emplois (instituteur, représentant de commerce, agent dans les services d’architecture de la Ville de Paris…), parallèlement à une activité de pianiste, notamment avec Patrice Caratini (b) dans la Swing Limited Corporation à la fin des années 1960. En 1969, il remporte un concours d’érudition organisé par l’Union Européenne de Radio-Télévision (UER) qui lui donne l’occasion d’être remarqué et contacté par Charles Delaunay qui cherche à renouveler l’équipe rédactionnelle de Jazz Hot. Il y acquiert une réputation qui lui ouvre les portes de France Musique qui lui confie l’émission Jazz Classique en 1975. Inspirée par le numéro d'octobre 1973 que Jazz Hot a consacré à Duke Ellington, peu de temps avant son décès le 24 mai 1974, la station demande également en illustration audio à Claude Carrière un programme reprenant chronologiquement l’intégralité de l’œuvre du maître. Ce sera Tout Duke, 400 émissions diffusées de 1976 à 1984, époque encore bénie où le service public a des moyens et besoin du jazz pour faire ses grilles horaires. Parmi les émissions qu'il anime et produit pendant plus de trente ans, la plus marquante demeure Jazz Club (1982-2008) co-présentée avec Jean Delmas (également rédacteur à Jazz Hot à l’époque) dans laquelle il retransmet en direct, chaque vendredi soir, un concert donné dans un club parisien. Claude Carrière collaborera, en outre, à Jazz Magazine et à Jazzman à sa création en 1992.

 

Par ailleurs, il met la main à de nombreuses rééditions et anthologies thématiques (pour RCA, Vogue2, Dreyfus Jazz, Cristal Records) et participe comme pianiste à quelques enregistrements: un album collectif dirigé par Claude Tissendier, Ellington Moods (Frémeaux & Associés, 1999) et deux disques avec la chanteuse Rebecca CavanaughLooking Back (2010) et For All We Know (2013) parus chez Black & Blue. Ces dernières années, il accompagnait aussi régulièrement Sylvia Howard avec le Black Label Swingtet. Enfin, entre autres positions institutionnelles, il fut président de l’Académie du Jazz (1993-2004) et de la Maison du Duke qu’il avait cofondée en 2009 avec Christian Bonnet (ts, 1945-2017), autre ancien rédacteur de Jazz Hot.

Nous transmettons nos sincères condoléances aux proches de l’ancien de Jazz Hot, en regrettant et gardant en mémoire que depuis 30 ans, à chacune de nos rencontres (des centaines), Claude Carrière ait systématiquement détourné la tête pour ne pas nous saluer, sans que nous connaissions les raisons de cette discourtoisie puisque cette équipe de Jazz Hot n'a jamais eu le moindre différend ou à échanger un mot ou une information avec lui.
Jérôme Partage et Yves Sportis


1. Claude Carrière est mentionné dans le comité de rédaction de Jazz Hot à compter du n°256 (décembre 1969), comité qui se substitue collégialement au poste de rédacteur en chef précédemment occupé par Michel Le Bris (1968-69), également disparu en ce début d'année 2021. Claude Carrière reste au sein du comité jusqu’au n°374-375 (juillet-août 1980), dernier numéro avec Laurent Goddet à la rédaction en chef (lequel fut d’abord secrétaire de rédaction à partir de décembre 1970). Ce double départ correspond à un nouveau remaniement de l’équipe, animée par Gérald Arnaud à partir du n°376 (septembre 1980). Charles Delaunay restant directeur de la revue durant toute la période où a exercé Claude Carrière. 

2. Le label Vogue fut fondé en 1947 par Charles Delaunay, Léon Cabat et Albert Ferrari.


*