Err

pubentetesite-OK.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Itaru Oki

25 août 2020
10 septembre 1941, Kobe, Japon - 25 août 2020, Paris
© Jazz Hot 2020

1970. Itaru Oki Trio, Trumpet in Modern Jazz


Itaru OKI

Jazz en liberté

 

Le trompettiste japonais Itaru Oki était à l'avant-garde de la scène free de Tokyo. Il était devenu également l’un des piliers de la musique improvisée notamment par ses collaborations avec le contrebassiste et multi-instrumentiste Alan Silva. En effet, après avoir travaillé avec Archie Shepp, Cecil Taylor, Sun Ra, Sunny Murray et Albert Ayler, il s’était installé à Paris où les amateurs appréciaient son talent singulier et sa disponibilité.  

 

1984. Itaru Oki, Opera Night. Itaru Oki From Paris



Né le 10 septembre 1941 à Kobe, Itaru Oki est un enfant de la guerre qui a toujours bénéficié du soutien de ses parents. Sa mère jouait professionnellement du koto et son père du shakuhachi, sorte de flûte japonaise à cinq trous en bambou. Enfant, il a eu la chance d’habiter en face du frère d’un pionnier de la trompette jazz au Japon, Fumio Nanri, qui fit carrière entre Shangai et San Francisco dans les années 1930. Ayant partagé la scène avec Clark Terry, Bobby Hackett et même son idole Louis Armstrong –qui le surnommait le «Satchmo japonais»–, Fumio Nanri s’intéressa après guerre au bebop naissant avec enthousiasme. C’est lui qui donna en 1955 ses premiers cours de trompette à Itaru Oki, tant sur l’aspect technique que sur la tenue de l’instrument et le choix de l’embouchure. Le jeune homme débute ainsi dans des orchestres de lycée avant de s’inscrire à l’université industrielle d’Osaka où il se spécialise en architecture. Le soir, il joue en club du jazz traditionnel et du bop dont le langage lui a été transmis par des musiciens tels que le saxophoniste Sadao Watanabe ou Kenny Dorham. Itaru Oki s’installe à Tokyo en 1965 et rejoint le groupe expérimental ESSG avec le pianiste Masahiko Sato et le percussionniste Masahiko Togashi en compagnie desquels il effectue sa première tournée européenne en 1969. Peu de temps après, il forme un trio avec le batteur Hozumi Tanaka et le bassiste-violoncelliste Keiki Midorikawa, utilisant des formes libres et expérimentant de nouvelles sonorités comme des chorus joués dans un bol d’eau. Un état d’esprit que l’on retrouve sur ses premières productions, dont Genso Note (Offbeat, 1975), enregistré en quartet. 

 

1996. Itaru Oki Sixtet, Concert With Strings



En 1974, il émigre à Paris tout en continuant à être l’un des musiciens les plus influents de la scène free japonaise. Il maintiendra d’ailleurs le lien en participant à des disques ou à des tournées automnales dans les années 1990 autour de musiciens tels que Keisuke Ohta (vln), Natsuki Tamura (tp) ou Sabu Toyozumi (dm). Son album Mirage, enregistré en 1977 (Trio Records), est à l’image de sa riche personnalité, jouant une musique faite de dissonances, de phrases courtes dont le sommet reste le thème impressionniste «Silkin Rain on Lotus Blossom» dans une formule en quartet avec piano. Son arrivée à Paris a été facilitée sur le plan artistique par la personnalité d’Alan Silva qui lui confie un poste d’enseignant de pédagogie musicale révolutionnaire au sein de l’Institut Art Culture Perception (IACP) fondé à Paris en 1976. Itaru Oki a d’ailleurs été un acteur essentiel des divers projets de l’IACP et d’Alan Silva comme The Texture Sextet et The Celestial Communication Orchestra. Son activité ne se limitant pas à ses prestations de musicien, car il est également un créateur d’instruments autour de la trompette.

Outre ses collaborations avec Alan Silva, il participe à divers collectifs, sur scène ou en studio, avec Steve Lacy, Art Farmer, Maynard Ferguson, Marcel Azzola, Noah Howard, Axel Dörner, Linda Sharrock, Kent Carter, Lee Kontiz et Sam Rivers. En 1992, il est l’un des membres de l’ensemble World Residents et travaille régulièrement avec François Tusques (p), Claude Parle (acc) et Isabel Juanpera (voc) aboutissant en 2015 à l’album Le Chant du Jubjub (Improvising Beings) en référence à l’essayiste et romancier britannique Lewis Carroll.

 

Itaru Oki aimait jouer au sein des formations éphémères de son ami Sunny Murray du bugle ou de ses trompettes aux formes étranges. Avec sa sonorité chaleureuse et profonde, son goût pour l’exploration musicale, il aura influencé plusieurs générations de jeunes musiciens japonais mais aussi européens. On ne verra plus sa silhouette avec son sac à dos rempli de trésors, où se mêlent les flûtes, une trompette ou un bugle en passant par un cornet à double pavillon qu’il affectionnait et d’innombrables sourdines. Sa famille musicale était rassemblée sur le label français Improvising Beings dirigé par Julien Palomo qui était à la fois un partenaire artistique et un ami.

David Bouzaclou



DISCOGRAPHIE

Leader/coleader

LP  1970. Itaru Oki Trio, Homicide Classroom, Jazz Creaters 1 (=CD Jazz Creaters/Bridge-061)

LP  1970. Collectif (dont Itaru Oki Trio), Sensational Jazz ’70. Vol. 1/2, Columbia PSS-10025/6J (=CD Columbia 54039-40)

LP  1970. Yamashita Yousuke Trio/Oki Itaru Trio/Ono Yuji Trio+ Kasai Kimiko, Trio by Trio Plus One, Victor 10101-2

LP  1970. Itaru Oki Trio, Trumpet in Modern Jazz, Toshiba 6045

LP  1974. Collectif (dont Itaru Oki Quintet), Inspiration & Power 14. Free Jazz Festival, Trio 3006/7 (=CD Trio 9333/4)

LP  1974. Itaru Oki, Shirasagi, Nadja/Trio Records PA-7098 (=CD Nadja/Trio 9336)

LP  1975. Itaru Oki, Genso Note, Offbeat 1010 (=CD Doubtmusic 128)

LP  1977. Itaru Oki, Mirage, Trio Records PA-7178 (=CD Trio 9342)

LP  1978. Itaru Oki/Michel Pilz/Ralph R. Hübner, One Year. Afternoon & Evening, FMP 0720

LP  1984. Itaru Oki, Opera Night. Itaru Oki From Paris, Paddle Wheel 6409

CD 1989. Transat (Marcel Azzola/Itaru Oki), Rue des orchidées, Zoo J 9001

CD 1991. Tchangodei/Itaru Oki/Kent Carter, Jeux d’ombres, Volcanic 30030

CD 1992. Tchangodei/Itaru Oki/Kent Carter, Perfect Emptiness, Volcanic 1804

CD 1996. Itaru Oki/Nobuyoshi Ino/Choi Sun Bae, Kami Fusen, NoBusiness 100

CD 1996. Itaru Oki Sixtet, Concert With Strings, What’s New Records 1004

CD 2000. Itaru Oki Unit, Iroha-Uta. Volume 1, Fudebushow Kikaku 001

CD 2000. Itaru Oki Unit, Iroha-Uta. Volume 2, Fudebushow Kikaku 002

CD 2001. Itaru Oki/Keisuke Ohta/Jean-François Pauvros/Yasuhiko Tachibana/Makoto Sato, Jan-Ken-Pon, Ohraï 8001

CD 2001. Itaru Oki, Paris-Ohraï, Ohraï 540-0004

CD 2001. Itaru Oki, Anthologie Paris-Lyon, Ohraï 1011

CD 2002-03. Itaru Oki/Kazuko Shiraishi/Keiki Midorikawa, A Bear of the Human Family, Ohraï 1015

CD 2002-03. Itaru Oki Unit, Live, PJL 3015

CD 2003. Itaru Oki Quartet, Dialog, Art/Com 007

CD 2005. Itaru Oki, Soul Eyes, Fudebushow Kikaku 006

CD 2005. Itaru Oki Quintet, Comme à la radio, Fudebushow Kikaku 003

CD 2006. Itaru Oki/Otomo Yoshihide, Encounter, Fudebushow Kikaku 004

CD 2006. Itaru Oki/Takeshi Shibuya, Live at "Aketa", Fudebushow Kikaku 005

CD 2006. Itaru Oki/Raymond Boni, Ten-Kai, Ohraï 1031

CD 2009. Itaru Oki/Benjamin Duboc, Nobusiko, Improvising Beings 01

CD 2009. Abdelhaï Bennani/Itaru Oki/ Alan Silva/Makoto Sato, New Today New Everyday, Improvising Beings 13

CD 2009. European Sensoria Band featuring Itaru Oki, Last of our Kind/Look 04

CD 2012. Abdelhaï Bennani/Itaru Oki /Sabu Toyozumi, The Sundance 2, JaZt Tapes 048

CD 2012. Itaru Oki/Axel Dörner, Root of Bohemian, Improvising Beings 36

CD 2013. Itaru Oki, Chorui Zukan, Improvising Beings 23

CD 2014. Linda Sharrock/Itaru Oki/Mario Rechtern/Makoto Sato/Eric Zinman/Yoram Rosilio, No Is No (Don’t Fuck Around With Your Women), Improvising Beings 30

CD 2015. Itaru Oki/Lena Circus, Zanshin, Mimimi Records/Improvising Beings 45

CD 2015. François Tusques/Itaru Oki/Claude Parle/Isabel Juanpera, Le Chant du Jubjub, Improvising Beings 43

CD 2015. Sylvain Guérineau/Kent Carter/Itaru Oki/Makoto Sato, D’une rive à l’autre, Improvising Beings 47


1970. Itaru Oki Trio, Homicide Classroom1975. Itaru Oki, Genso Note1977. Itaru Oki, Mirage1989. Transat (Marcel Azzola/Itaru Oki), Rue des orchidées

1991. Tchangodei/Itaru Oki/Kent Carter, Jeux d’ombres2002-03. Itaru Oki Unit, Live2005. Itaru Oki, Soul Eyes2015. François Tusques/Itaru Oki/Claude Parle/Isabel Juanpera, Le Chant du Jubjub

 


Sideman

LP  1969. Jazz in Tokyo ‘69, Columbia 10011/2 (=CD Columbia 54029-30)

LP  1974-75. Larry Martin, Do not Lean out of the Window. Rockin’ On the Radio, Saravah 10.054

LP  1975. Noël McGhie & Space Spies, Disques Espérance 155 519 (=CD Next Music 13)

LP  1976. Opération Rhino, Création Collective, Fête de Politique Hebdo Lyon 76, Expression Spontanée 42

LP  1976. Takashi Kako, Paris Days, Trio Records 7161 (=CD  Absord Music Japan 449)

LP  1977. The Noah Howard Quartet, Schizophrenic Blues. Live in Berlin, FMP 13

LP  1978. Alan Silva/The Celestrial Communication Orchestra, The Shout (Portrait for a Small Woman), Sun 003

LP  1982. Texture Sextet, Polygamme, IACP 7003

LP  1982. Alan Silva/The Celestrial Communication Orchestra, Desert Mirage, IACP 7004-5

LP  1983. Michel Pilz Quartett, Jamabiko, M.P. 841

CD 1991. Michel Pilz Quartet, Melu Sina, Drops 16

CD 1996. François Tusques, Blue Phèdre, Axolotl Jazz 103

CD 1996. Ron Pittner Sextet, It Was Now, Mercure Interim 26190

CD 1997. Ron Pittner Sextet, Brush Work, Creative Acoustic Music Productions 01

CD 1998. Abdelhaï Bennani Quartet, Enfance, Marge 23

CD 1999. Abdelhaï Bennani Quartet, Double Double, JaZt Tapes 054

CD 2000. Tchangodei, Conséquence Vitale, Volcanic Records 240419

CD 2001. Alan Silva/The Celestrial Communication Orchestra, H.Con.Res.57, Eremite 039/040/041/042

CD 2001. Izumi-Tachibana Duo, To Whom a Melody Belongs ?, Q-Train 0001

CD 2003. Noah Howard, The Eye of the Improviser, Altsax 2030

CD 2009. Nuts, Symphony For Old and New Dimensions, Ayler 097

CD 2010. Michel Pilz/Jean-Noël Cognard, Ressuage, Jazz Haus Musik 243

CD 2015. The Linda Sharrock Network, They Begin to Speak, Improvising Beings 46


1969. Jazz in Tokyo ‘691982. Texture Sextet, Polygamme
2001. Alan Silva/The Celestrial Communication Orchestra, H.Con.Res.572015. The Linda Sharrock Network, They Begin to Speak













VIDEOS

Playlist Itaru Oki dans la chaîne YouTube d’Alan Silva

1996. Itaru Oki (
tp) solo, « I Remember Clifford », Cafe Amores, New York, NY le 02/01/1996
https://www.youtube.com/watch?v=dL1IINWX8xM

2010. Itaru Oki (tp), Benjamin Duboc (b), Julien Palomo (présentation et producteur du disque « Nobusiko » (Improvising Beings), Paris, le 18/04/2010
https://www.youtube.com/watch?v=iPMjZL22Wtw

2011. Itaru Oki (tp), Sylvain Guérineau (ts), [email protected], Paris, le 10/04/2011
http://jazzathome.fr/archives/jazz14

2013. Itaru Oki (tp), Claude Parle (acc), Ugo Boscain (bcl), Fred Marty (b), Jean-Luc Petit (bs), La Marguerite, 27/01/2013
https://www.youtube.com/watch?v=yd1w2TLLNxs
2016. Itaru Oki (tp), Members Grand Matsuri, Paris, le 19/06/2016
https://www.youtube.com/watch?v=xbz-f-ZizN0

2018. Itaru Oki «Open Space Orchestra»: Itaru Oki (tp)- Kei Yoshida (tp) - François Lemonnier (tb) - Basile Naudet (as) - Antoine Letellier (ts, tp) - Théo Nguyen Duc Long (ts) - Chiaki Tsubana (cl) - Tsubasa Hirosawa (fl), Olivia Scemama (b) - U Aldrige Hansberry (dm, fl) - Makoto Sato (dm) - Richard Comte (g). Atelier Tampon Nomade, Paris le 05/05/2018 (1er set)
https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=R76j9q0PEgg
(2e set)
https://www.youtube.com/watch?vVgGnao


*