Err

bandeau-anniv-2020.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Hal Singer

18 août 2020
8 octobre 1919, Tusla, OK - 18 août 2020, Chatou (Yvelines)
© Jazz Hot 2020

Hal Singer © Mathieu Perez
Hal Singer © Mathieu Perez

Hal SINGER

Un siècle de jazz

Harold, Joseph Singer, universellement connu dans le jazz sous le nom d’Hal Singer est mort paisiblement selon les mots de son épouse, Arlette, le 18 août 2020 à l’âge de 100 ans, un anniversaire extraordinaire qu’il avait dignement célébré dans sa ville d’adoption, Chatou, dans les Yvelines, fêté, aimé, honoré et entouré des siens, amis, musiciens, de jazz et pas seulement, et des édiles locaux, car sa réputation internationale, sa sagesse et son talent artistique avaient fait de lui une notabilité locale.

Son décès est donc, malgré cette période, le terme paisible d’un parcours réussi, d’intégration aussi, car ce grand Américain avait choisi la France comme terre d’accueil.

Hal Singer © Umberto Germinale (Phocus)
Hal Singer © Umberto Germinale (Phocus)

La rédaction de Jazz Hot dans son ensemble est plus émue qu’attristée, car le grand saxophoniste laisse derrière lui, pour Jazz Hot en particulier de toutes les générations, le souvenir d'une belle carrière, d'une vie accomplie, de beaux moments, comme ceux, les plus récents, de sa présence à deux temps forts du 85e anniversaire de notre revue en 2015 à la Fond’action Boris Vian où il nous fit le plaisir de sa venue pour inaugurer la manifestation de 15 jours, puis l’honneur de présider l’assemblée des musicien-nes de jazz, une bonne centaine, qui clôtura cet événement, réunissant des artistes de tous les horizons, français et américains bien entendu, mais aussi anglais, italiens, espagnols, etc. Du haut de ses 95 ans et sans faiblesse, il avait alors assuré cette présidence, de près de quatre heures, secondé par son «cadet», Chico Freeman, avec sa stature inébranlable, éclairant les débats, avec lucidité, de sa mémoire aiguisée et de sa sagesse d'Ancien, et mettant un point final à un débat très animé et parfois hot avec une pointe d’humour, toujours bienveillant. Un grand bonhomme, un beau souvenir pour tous les présents, musiciens et amateurs, et pour la mémoire de Jazz Hot.
Ce n’était pas son premier cadeau, car dans sa longue histoire artistique de jazz, il avait régulièrement confié ses souvenirs, ses points de vue sur le monde, ses idées sur ce qu’est le jazz, à plusieurs générations de correspondants de la revue, et ainsi contribué, en bon pédagogue plein de nuances, à l’enrichissement de la mémoire du jazz, celle des amateurs, à la transmission des valeurs du jazz.
De tout ce parcours, de tous ces bons souvenirs, nous le remercions et, pour cela, il ne sera jamais vraiment absent de notre environnement.

Pour cette nécrologie, un hommage autant qu'une synthèse d'un parcours original, voici une contribution de Félix Sportis qui connaît Hal Singer depuis de nombreuses années. En raison de sa longueur, nous avons choisi de faire un document au format PDF que vous pouvez télécharger ici.

Cette année 2020, très spéciale, a vu disparaître des artistes, des mémoires, des acteurs du jazz qui représentent des pans entiers de cette passionnante histoire du jazz. Parmi eux, il y a eu deux centenaires, Hal Singer et en mars dernier Claude Abadie, un autre ami de Jazz Hot, et encore récemment, Jimmy Cobb, Freddie Cole, Ellis Marsalis, Charlie Persip et d'autres qui n'étaient pas loin de cet âge. Votre revue n'est pas toute jeune non plus, et c'est pourquoi elle représente aussi un pan de la mémoire collective du jazz, à travers la parole et l’œuvre de tous ces artistes du jazz de toutes les générations que nous évoquons, des artistes toujours jeunes car ils le restent éternellement. C'est pourquoi ces nécrologies n'ont rien de convenu, pas plus leur longueur que leur documentation recherchée ou leur vocabulaire, leur volonté de lier ces biographies exceptionnelles d'artistes avec la vie, leur environnement qui sont à l'origine de tels parcours. Nous avons choisi le moment de la disparition de ces artistes, souvent perturbé par les circonstances, et qui ne permet pas de leur rendre un juste hommage, pour mettre en lumière ce qui est constitutif de leur art, de cet esprit du jazz, si particulier qu'on peut en parler comme d'une philosophie alternative, de cette force collective d'un art née de la recherche de liberté des individus, des artistes qui y contribuent.

C'est particulièrement opportun de nous appuyer sur cet héritage de liberté accumulé dans la période de dictature planétaire que nous traversons, de peur et de lâcheté aussi, l’un ne va pas sans l’autre, pour faire savoir, aux plus jeunes et à ceux qui l'ont oublié de tous les âges, qu'on peut vivre autrement, debout, même en marge comme le jazz l'a toujours été, debout et libre malgré la ségrégation, une réalité autrement plus lourde qu'une épidémie banale. Ces parcours d'artistes que nous détaillons ne nous parlent que de ça, le jazz ne parle que de ça, cette conquête nécessaire de la liberté: c’est le fondement même de cette expression.

Yves Sportis

DISCOGRAPHIE: JAZZ HOT n°535



SITE D’HAL SINGER: www.halsingergroup.com/pages/videos.html





*
VIDEOS par Hélène sportis

Chaîne Youtube d’Hal Singer : www.youtube.com/channel/UCLjwC494w1h1yVQVPX1D_1A

1948. Hal Singer Sextet, «Corn Bread», Savoy Records

1950. Hal Singer Orchestra & Sam «Spo-De-Odee» Theard (voc), «Rock Around The Clock», Mercury

1955. Hal Singer Orchestra, «Hot Rod», «Rock n' Roll», Savoy Records

1956. Hal Singer Orchestra, «Hounds Tooth», «Crossroads», Savoy Records

1958. Hal Singer, Henry Red Allen (tp,voc), Buddy Iannone (tp), J.C. Higginbotham (tb), Buster Bailey (cl), Anthony Di Girolamo (vl), Willie the Lion Smith (p), Chuck Wayne (g), Harry Sheppard (vib), Vinnie Burke (b), Cliff Leeman (dm), Connee Boswell (voc), Art Ford’s Jazz Party, WNTA-TV channel-13, 26 juin  

1970. Hal Singer Quintet, Dany Doriz (vib), Siegfried Kessler (p)*, Pierre Sim (b), Roger Paraboschi (dm), «Malcolm X», «Automn Leaves», «Summertime», 4 avril, Maison de la Radio, Paris, Ortf/Ina
* erreur légende Ina qui indique André Persiany

1973. Hal Singer, Georges Arvanitas (p), Jacky Samson (b), Charles Saudrais(dm), TV, Paris

1974. Hal Singer, Eddie Cleanhead Vinson (as, voc), Jay McShann (p), Jo Wright (g), Jerome Rimson (b), Peter Van Hooke (dm), Montreux Jazz Festival, 1er juillet

1996. Hal Singer, Joan Faulkner (voc), Benny Bailey (tp), Reggie Moore (p), Gene Mighty Flea Conners (tb), Jimmy Woode (b), «Let the Good Times Roll», «Perdido», Hanovre, Allemagne 

1999. Hal Singer, Keep the Music Going, documentaire de Guetty Felin, BelleMoon Productions LLC, USA

2005. Hal's Blue Monday, Cork Jazz Festival, Irlande, octobre 

2006. Hal Singer, Bobby Durham (dm), Bruno Marini (s,org), Massimo Faraò (p), Aldo Zunino (b), Jazz Festival, Alessandria, Teatro comunale, Grande Salle, 6 février

2009. Hal Singer, 90e anniversaire: Steve Potts, Kirk Lightsey, Rasul Siddick, Bobby Few, Théâtre du Chaudron, Paris

2010. Hal Singer Featuring David Murray, Lafayette Gilchrist (p), Jaribu Shahid (b), Hamid Drake (b), invité Rasul Siddik (tp), Challenge, 9-10 avril, Studio EGP Paris, Futura Marge
https://www.youtube.com/watch?v=aqR3XGCmaJ8

2014. Hal Singer, portrait-interview

2017. Hal Singer, interview-musique audio

*