Err

pubentetesite.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Jim Cullum, Jr.

11 août 2019
20 septembre 1941, San Antonio, TX - 11 août 2019, San Antonio, TX
© Jazz Hot 2019
2005-Jim Culllum-Chasin' the Blues





Le cornettiste Jim Cullum, Jr. est décédé d'une crise cardiaque, le dimanche 11 août 2019, à 77 ans.

Jim Jr. est le fils de Jim Cullum Sr., clarinettiste et sax ténor, élevé à Dallas, qui a joué avec Jack Teagarden et Jimmy Dorsey. Un contexte qui a beaucoup marqué Jim Jr. Il découvre aussi Louis Armstrong et Bix Beiderbecke à travers les disques de son père. Jim Jr. débute ainsi le cornet en autodidacte à l'âge de 14 ans. Son premier instrument est un cornet C. Bruno & Sons de 1910! Il joue dans le petit groupe du lycée Alamo Heights. Il travaille dans l'épicerie de son père mais devient musicien professionnel en 1958. Jim Jr. a pris des leçons de cornet auprès de Mr. Greenlee. Il a fréquenté le San Antonio College et la Trinity University (1965).

1966-Jim Cullum Jazz Band-Bobby Hackett, Goose Pimples

Jim Jr. joue dans l'orchestre de son père, le Happy Jazz Band (fondé en 1962). Le groupe comprend alors, outre les Cullum, Paul Crawford (tb), Bill Case (p), Benny Valfre (bjo), Wilson Davis (tu) et Harvey Kindervater (dm). L'orchestre se produit au San Antonio Jazz Club. A partir de 1963, le Happy Jazz Band, grâce à leur nouveau membre Jim Hayne (tb) joue au night-club de Riverwalk (Paseo del Rio), un parc de San Antonio. Ils enregistrent l'album Jazz From the San Antonio River sur leur label Happy Jazz (réédition Audiophile). Mieux, en 1966, Jim Jr et le Happy Jazz Band enregistrent avec Bobby Hackett comme invité (Goose Pimples, Jazzology 331). Jusqu'en 1968, c'est un orchestre semi-professionnel, les Cullum travaillent à l'épicerie pendant la semaine. Mais cette formation participe à des événements comme le Championnat du Monde de Jazz (!) qui l'a opposé à d'autres personnalités telles que le trompettiste néo-orléanais Don Albert en 1968, tandis que Louis Armstrong a servi d'arbitre. Lors de ces championnats, les Cullum jouent aussi «contre» Pete Fountain, Benny Goodman (sextet), Joe Venuti, Earl Hines (1971) et d'autres. Le brutal développement économique de San Antonio pousse l'orchestre à passer professionnel, et il joue tous les soirs de la semaine au club Landing dans lequel les Cullum sont actionnaires.

1987-Jim Cullum Jazz Band, Super Satch

En 1973, Jim Cullum Sr. décède d'un cancer. Jim Jr. prend le leadership, et l'orchestre devient le Jim Cullum Jazz Band. Bobby Gordon est le clarinettiste du groupe jusqu'en 1975 lorsqu'Allan Vaché, frère de Warren, lui succède. En dehors de leur emploi stable à San Antonio, l'orchestre passe dans les festivals: Sacramento Jubilee, Manassas Jazz Festival, St. Louis Ragtime Festival, etc. Le plus souvent invités de son orchestre, Jim Cullum Jr. joue avec des vétérans comme Max Kaminsky (1974, disque avec Bobby Gordon, cl, 1978). En 1976, l'orchestre passe au New Orleans Jazz Club. Au début des années 1980, le Landing prend domicile au Hyatt Regency Hotel et le Jim Cullum Jazz Band y joue six soirs par semaine. En 1987, le groupe donne un concert au Carnegie Hall de New York. En 1989 Cullum est sollicité par la Texas Public Radio pour lancer le programme d'une heure chaque semaine, le Riverwalk: Live From the Landing, qui deviendra le Riverwalk Jazz qui est un succès au-delà du Texas (jusqu'en 2012, Lionel Hampton, Clark Terry, Benny Carter y sont passés). En 1992, Jim Jr. enregistre un beau duo cornet et piano sur «Wild Man Blues» avec John Sheridan qui le montre à son meilleur niveau (The Music of Jelly Roll Morton. Shootin' the Agate). Ce n'est qu'en 2009 que cesse l'association entre le Landing de San Antonio et le Jim Cullum Jazz Band! L'orchestre a joué avec Bob Barnard (1990, Tribute to Satchmo, à la Mazda Montsalvet Jazz Fest: un beau «SOL Blues»), Bria Skonberg (vers 2009). En 2018, consécration, le Jim Cullum Jazz Band joue le 2 juin à l'International Trumpet Guild Conference invitée à San Antonio: «Mandy, Make Up Your Mind», «Original Jelly Roll Blues» puis rejoint par Doc Severinsen (tp), «West End Blues» et «What's New?». Doc en a profité pour déclarer au public «we all need to hear more of this kind of music, and that it is salve for soulé», façon de laisser entendre qu'on a perdu les racines. Jim Jr. jouait encore deux jours avant son décès.

De 1993 à 2005, le Jim Cullum Jazz Band a animé le Stanford Jazz Workshop à la Stanford University en Californie. En 2011, la médiathèque de la Stanford University a acquis les archives de Jim Cullum Jr. (dont plus de 400 programmes radiophoniques, disponibles sur leur site web). L'orchestre de Jim Cullum Jr. a employé d'excellents musiciens comme Eddie Hubble (tb), Randy Reinhart (cnt, tb), Evan Christopher (cl), Brian Ogilvie (cl, ts), John Sheridan (p), Ben Attridge (b), Hal Smith (dm). Outre un rôle d'initiation au jazz classique, Jim Cullum Jr. a aussi la particularité d'être resté fidèle au cornet, de n'avoir pas joué dans d'autres orchestres que le sien et d'avoir démontré qu'une carrière locale, stable, peut donner une notoriété internationale. Jim Cullum Jr., toute sa vie passionné par le jazz, fut un solide cornettiste, bien sûr sous l'influence grandiose de Louis Armstrong.
Michel Laplace


SÉLECTION DISCOGRAPHIQUE


Leader, coleader

LP 1963. Happy Jazz Band, Listen Closely to The Real Stuff, Happy Jazz 661101
LP 1964. Happy Jazz Band, Jazz From the San Antonio River, Audiophile 86
LP 1966. Bobby Hackett-Happy Jazz Band, Goose Pimples, Audiophile 96
LP 1974. Max Kaminsky Meets the Happy Jazz Band, Fat Cat 156
LP 1987. Jim Cullum Jazz Band, Super Satch, Stomp Off 1148
CD 1992. Jim Cullum-John Sheridan, Shootin' the Agate, Stomp Off 1254
CD 1993-2000. Bob Barnard & Jim Cullum, Cornet Copia, La Brava Music 0037
CD 1996. Jim Cullum Jazz Band with Joe Williams, Clark Terry, Linda Hopkins, Ken Peplowski, Lionel Hampton & Dick Hyman, Fireworks! Red Hot & Blues, Riverwalk, Live From the Landing, RW 6
CD 1997. Jim Cullum Jazz Band With Benny Carter, Bob Wilber, Dick Hyman, Joe Williams, American Love Songs, Riverwalk, Live From the Landing, RW 7
CD 2002. Ralph Sutton-Jim Cullum Jazz Band, Long Way From St. Louis, Gaslight Records 5004
CD 2005. Jim Cullum Jazz Band with Kenny Davern, Evan Christopher, Duke Heitger, Topsy Chapman, Chasin' the Blues, Riverwalk, Live from the Landing RW 9
CD 2012. Dallas Wind Symphony featuring the Jim Cullum Jazz Band, Playing With Fire-Music by Frank Ticheli, Reference Recordings 127


VIDEOS

1966. Jim Cullum Sr Happy Jazz Band with guest Bobby Hackett (cnt), «Goose Pimples»
https://www.youtube.com/watch?v=4EaDpfr416Y

1974. Max Kaminsky (cnt, voc) meets the Happy Jazz Band (album complet)
https://www.youtube.com/watch?v=vkwPl_IpkeY

1987. Jim Cullum Jazz Band: Eddie Hubble (tb), Allan Vaché (cl), John Sheridan (p), Howard Elkins (bj), Jack Wyatt (b), Ed Torres (dm), «Shim-Me-Sha-Wabble»
https://www.youtube.com/watch?v=3O1gsQRNo8s


1990. Jim Cullum Jazz Band (Allan Vaché, cl) with guest Bob Barnard (cnt), Mazda Montsalvet Jazz Fest, «SOL Blues»
https://www.youtube.com/watch?v=U5ViqI9NBis

*