Err

pubentetesite.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Doris Day

13 mai 2019
3 avril 1922, Cincinnati (Ohio) - 13 mai 2019, Carmel-by-the-Sea (Californie)
© Jazz Hot 2019








Doris Day, dont l’interprétation de la chanson «Que sera, sera» dans L’Homme qui en savait trop d’Alfred Hitchcok (1956) est resté dans les mémoires, est décédé le 13 mai à l’âge de 97 ans.

Doris Mary Kappelhoff, descendante d’immigrés allemands, se destinait à la danse, mais un accident de voiture, survenu en 1937, met fin à cette ambition. Durant sa convalescence, elle écoute longuement la radio, en particulier les big bands et découvre avec fascination la voix d’Ella Fitzgerald. Doris s’oriente ainsi vers le chant, avec le soutien de sa mère qui lui finance des cours particuliers pendant plusieurs mois. En 1939, elle est engagée dans le big band de Barney Rapp qui lui trouve le pseudonyme de «Day». Et c’est en 1945 qu’elle enregistre son premier hit: «Sentimental Journey» qui devient l’hymne des troupes désireuses de rentrer au pays. A partir de 1948, elle débute une carrière parallèle au cinéma (avec le film musical Romance à Rio de Michael Curtiz), laquelle sera de jalonnée succès, au cours des années 50 et 60, essentiellement dans le registre de la comédie. Les décennies suivantes seront davantage marquées par ses apparitions télévisées. Côté musique, outre les albums tirés de ses films musicaux, elle passe en studio avec différents orchestres de jazz (Day by Day, 1956, avec Paul Weston, Duet, 1961 avec André Previn) mais sa discographie relève davantage de la variété jazzy que du jazz.

Jérôme Partage