Err

PUB-VannesHAUT2021.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Paul Bley

3 jan. 2016
10 novembre 1932, Montréal - 3 janvier 2016, Stuart, Floride
© Jazz Hot n°674, Hiver 2015-2016


Paul Bley, le 11 novembre 1987 au Palais Botanique, Bruxelles avec Bill Frisel (g), Paul Motian (dm) et John Surman (s) © Jacky Lepage





«Dans une relation avec une femme, ce qui est important c'est de lui donner tous les avantages, tous vos amis, tout ce que vous possédez, de sorte qu'elle puisse être sûre d'avoir un bon début. A part cela, la laisser tranquille, indépendante. », déclarait Paul Bley dans sa dernière interview accordée à Jazz Hot en 1997 (n°540), et il ajoutait, lucide: «La générosité est toujours intéressée.» Cela témoigne certainement d'une personnalité entièrement dévouée à la musique dont la carrière artistique n'a jamais été séparée de la vie privée, comme en témoigne la part que ses épouses, Carla Bley puis Annette Peacock, ont pris dans son cheminement, et celle que lui-même a pris dans le cours de leur vie.
Sa carrière s'est déroulée sur près de six décennies, et elle a suivi toutes les évolutions matérielles et stylistique du jazz. Il a débuté dans le bebop enregistrant avec Charlie Parker et, cette même année 1953, il joue avec Charles Mingus. Quatre ans plus tard à Los Angeles, il réunit un quintet avec un tout jeune Ornette Coleman et montre ainsi son intérêt pour les nouvelles évolutions du jazz. Le quartet continuera sans lui et deviendra la formation d'Ornette Coleman qui se passe alors de piano.
Il fut de même l'un des premiers à être tenté par les synthétiseurs, même si son instrument de prédiclection a toujours été le piano acoustique. Il a initié son propre label, Improvising Artists Inc. où ont été produits des musiciens se réclamant du free jazz et les premiers enregistrements de Pat Metheny et Jaco Pastorius.
Sa discographie, tant en leader qu'en sideman, témoigne de l'importance de la place que Paul Bley a occupé dans le jazz, une place particulière aussi, une voix, très indépendante, comme beaucoup de concerts et d'enregistrements en solo nous le disent.



1953


Paul Bley est né à Montréal, Québec, le 10 novembre 1932. A 5 ans, il est un enfant prodige au violon, commence le piano à 8 ans et à 11 ans obtient son diplôme au conservatoire de l'Université McGill. Il joue dans l'orchestre de son lycée et son idole est alors son compatriote Oscar Peterson qu'il remplace lorsque celui-ci part aux Etats-Unis. Il part à New York en 1950 et s'inscrit à la Juilliard School of Music. Il enregistre à Montréal en 1953 avec Brew Moore et avec Charlie Parker invité du Montréal Jazz Workshop. Il joue avec Charles Mingus avec lequel il enregistre un premier disque. Ultérieurement, il gravera cinq disques avec lui.

Il enregistre bientôt en leader sur le label Début de Charles Mingus son premier album en 1953 avec le contrebassiste et Art Blakey, puis s'installe en 1955 en Californie. Il obtient un engagement régulier au Hillcrest Club, et il convie alors Ornette Coleman qui vient d'enregistrer son premier disque chez Contemporary de Lester Koening. Cette rencontre avec Paul Bley est importante pour Ornette Coleman car il rencontre alors le quartet qui sera le sien dès la fin de son contrat chez Contemporary. Désormais le quartet sera sans piano permettant au saxophoniste de développer ses propres conceptions lors de l'accompagnement harmonique du piano.

1958

Un deuxième album, enregistré en 1958 par la même formation, sera publié en 1977 sur le label Improvising Artists. Paul Bley n'enregistre plus pendant son séjour en Californie où le public est plus porté vers le son west coast que vers les expérimentations radicales. Paul Bley n'aura enregistré qu'un seul album personnel en studio à Hollywood durant ce séjour, Solemn Meditation qui marque les débuts discographiques de Charlie Haden et Dave Pike. 1957 voit le mariage de Karen Borg avec Paul Bley et, pendant les dix ans que dure leur union, devenue Carla Bley, elle sera la principale pourvoyeuse de thèmes du pianiste.

1964

De retour à New York, il poursuit sa carrière d'une part comme sideman en travaillant avec Charles Mingus, ainsi qu'avec des musiciens plus inscrit dans la nouvelle musique comme le trompettiste Don Ellis, le clarinettiste et saxophoniste Jimmy Giuffre et George Russell. Mais il joue également avec Sonny Rollins et Coleman Hawkins. Ses propres disques sont publiés chez Savoy. Il enregistre également avec Gary Peacock, mais plusieurs sessions de cette époque ne sortent pas immédiatement et ne seront publiées que plus tard sur ECM ou sur Improvising Artists. Sa musique est alors publié par de nombreux labels dont le progressif ESP où les débuts des musiciens du free jazz sont publiés. Paul et Carla Bley sont alors invités par le trompettiste Bill Dixon a rejoindre la Jazz Composer's Guild où ils jouent avec la plupart des musiciens de free jazz.

1966

En 1967, Paul et Carla Bley divorcent, et le pianiste épouse Annette Peacock. Il poursuit avec elle ses recherches musicales, et il s'intéresse bientôt aux synthétiseurs et publie en 1971 The Paul Bley Synthesizer Show sur le label PolyGram. Annette Peacock apporte ses recherches tonales et vocales aux recherches de Paul Bley. Le couple se sépare en 1972.

1964

Deux ans plus tard, Paul Bley fonde le label Improvising Artists dont le nom indique bien la direction que Paul Bley veut donner à son label: publier des musiques hors des considérations commerciales et donner une chance aux musiciens laissés de côté par les maisons de disques traditionnelles. Avec sa troisième épouse, Carol Goss, specialiste de la vidéo, il enregistre l'un des premiers avec ce nouveau format encore peu utilisé. L'un des premiers disques publié est la rencontre de Jaco Pastorius et Pat Metheny avec Bruce Ditmas et Paul Bley au piano électrique. Toutes les compositions sont de la «famille Bley» c'est-à-dire Paul, Carla et Annette Peacock. Mais le label publie également des enregistremennts inédits enregistrés dix ans plus tôt.

1973

A partir de cette époque, Paul Bley enregistre surtout pour des compagnies européennes que ce soit SteepleChase, Soul Note, Red Records ou OWL et, par la suite, le label canadien Just in Time. Alors que Carla Bley s'est souvent dirigée vers les grandes formations, Paul Bley reste le plus souvent fidèle aux petites, sinon très petites formations. Sa discographie montre beaucoup d'albums en solo, des duos, trios et quartet. C'est sans nul doute le format qui convient le mieux à ses recherches. Ses duos sont de véritables dialogues, et il a souvent tenté l'adjonction d'un élément supplémentaire.

Les dernières décennies sont surtout consacrées à l'élargissement de ses collaborations. Dans les années 1990, il avait rejoint les enseignants du New England Music Conservatory à Boston où enseignait déjà Ran Blake, un autre pianiste hors du jazz mainstream. Lors des dernières années de sa carrière, Paul Bley se consacrait surtout au piano solo ainsi qu'en témoignent ses derniers enregistrements.
2007

Il a publié plusieurs livres dont une autobiographie intitulée Stopping Time: Paul Bley and the Transformation of Jazz, en collaboration avec David Lee Il a également écrit avec Norman Meehan Time Will Tell: Conversations with Paul Bley. Il existe également un essai d'Arrigo Cappelletti Paul Bley: la logica del caso, en italien traduit en anglais sous le titre Paul Bley: the Logic of Chance. Une discographie de 1952 à 1994 a été établie par Henl Kluck en 1995 sous le titre Bley Play: The Paul Bley Recordings.

Paul Bley est mort le 3 janvier 2016, dans sa maison de Stuart en Floride, il avait 83 ans. Il laisse une discographie très dense depuis son premier disque personnel sur le label de Charles Mingus, Debut, jusqu'à ses performances en solo des dernières années, avec toujours la volonté de s'exprimer librement sans jamais se couper du public.

Guy Reynard
Photo Jacky Lepage


Jazz Hot n°276Jazz Hot n°334

Paul Bley et Jazz Hot:

n°219, 1966 - n°276, 1971 - n°332, 1976 - n°334, 1977 - n°335, 1977 - n°542, 1997






SITE:
http://www.improvart.com/bley/



DISCOGRAPHIE


Leader
CD 1953. Introducing Paul Bley, Debut/OJC-201-2
LP 1954. Paul Bley, EmArcy MG-36092
CD 1958. Solemn Meditation, GNP/Crescendo 31
CD 1958. The Fabulous Paul Bley Quintet, Musidisc 500542
CD 1963. Paul Bley With Gary Peacock, ECM 843162
LP 1963. Syndrome, Savoy 1175
CD 1963. Footloose!, Savoy 140
LP 1963. The Floater, Savoy 1148
CD 1962-63. Complete Savoy Sessions 1962-1963, Gambit 69305
LP 1964. Turns, Savoy 1192
CD 1964. Turning Point, Improvising Artists 123841-2
CD 1964. Barrage, ESP-Disk 1008
CD 1965. Touching, Black Lion 760195
CD 1965. Closer, ESP-Disk 1021
CD 1966. Ramblin', Red Records 123117-2
LP 1966. Blood, Fontana Distribution 883911
CD 1967. Ballads, ECM 1010-5012208
LP 1968. Mr. Joy, Limelight Records 86060
LP 1968. Canada, Radio Canada 305
LP 1969. Revenge, the Higher the Love, the Greater the Hate, Polydor 244046
LP 1971. The Paul Bley Synthesizer Show, Polydor 2425043
CD 1970. Improvise, Verve 9809616
CD 1972. Open, To Love, ECM 1023-827751-2
CD 1973. Paul Bley & Scorpio, Universe/Milestone 001
CD 1973. Paul Bley & Niels-Henning Ørsted Pedersen, SteepleChase 31005
LP 1974. Paul Bley, Improvising Artists 37.38.46
CD 1975. Alone, Again, Improvising Artists 123840-2
CD 1974. Quiet Song, Improvising Artists 123839-2
CD 1976. Japan Suite, Improvising Artists 123849-2
CD 1979. Axis, Improvising Artists 123853-2
LP 1980. Ramblings, Affinity 37
CD 1983. Tears, Owl 9847559
CD 1983. Tango Palace, Soul Note 121090-2
CD 1983. Sonor, Soul Note 121085-2
CD 1985. Questions, SteepleChase 121205
CD 1985. Hot, Soul Note 121140-2
CD 1985. My Standard, SteepleChase 31214
CD 1985. Diane: Chet Baker and Paul Bley, SteepleChase 31207
CD 1986. Fragments, ECM 829280-2
CD 1986. Live, SteepleChase 31223
CD 1986. Live Again, SteepleChase 31230
CD 1986. Montmartre Live, SteepleChase 37019/20 (coleader Jesper Lungaard)
CD 1987. Indian Summer, SteepleChase 31286
CD 1987. Notes, Soul Note 121190-2
CD 1987. Solo, Justin Time 28-2
CD 1987. Live at Sweet Basil, Soul Note 121235-2
CD 1988. Solo Piano, SteepleChase 31236
CD 1988. The Nearness of You, SteepleChase 31246
CD 1989. Blues for Red, Red Records 123238-2
CD 1989. Rejoicing, SteepleChase 31274
CD 1989. The Life of a Trio: Saturday, Owl/Sunnyside 283514
CD 1989. Life of a Trio: Sunday, EmArcy 147352
CD 1989. The Life of a Trio: Saturday and Sunday, Owl 2-79230
CD 1989.Partners, Emarcy 147302 (coleader Gary Peacock)
CD 1989. Bebopbebopbebopbebop, SteepleChase 31259
CD 1990. 12 (+6) in a Row, Hat ART 6081
CD 1990. Memoirs, Soul Note 121240-2
CD 1991. Changing Hands, Justin Time 40-2
CD 1991. Lyrics, Splasc(H) Records 348-2 (coleader Tiziana Ghiglioni)
CD 1991. Moving Hearts, West Wind 2085
CD 1991. In the Evenings Out There, ECM 5174692
CD 1991. Plays Carla Bley, SteepleChase 31303
CD 1991. If We May, SteepleChase 31344
CD 1992. Mindset, Soul Note 121213-2 (coleader Gary Peacock)
CD 1992. Annette, Hatology 564
CD 1992. Caravan Suite, SteepleChase 31316
CD 1992. Homage to Carla, Universal 013427
CD 1992. Copenhagen Jazz House, SteepleChase 31348
CD 1993. If We May, SteepleChase 31344
CD 1993. Sweet Time, Justin Time 56-2
CD 1993. Know Time, Justin Time 57-2
CD 1993. Synth Thesis, Postcards 1001
CD 1993. Hands On, Evidence 221842
CD 1993. Double Time, Justin Time 58-2 (coleader Jane Bunnett)
CD 1994. Time Will Tell, ECM 523819-22
CD 1994. Chaos, Soul Note 121285-2
CD 1994. Outside In, Justin Time 69-2 (coleader Sonny Greenwich)
CD 1994. Modern Chant, Venus Records 79074
CD 1994. Speechless, SteepleChase 31363
CD 1994. Emerald Blue, Venus 79084
CD 1994. Reality Check, SteepleChase 31379
CD 1995. 12 (+6) In a Row, Hat Hut/Hatology 649
CD 1996. Sankt Gerold, ECM 1578992
CD 1997. Notes on Ornette, SteepleChase 31437
CD 1998. Not Two, Not One, ECM 1670-559445-2
CD 1999. Zen Palace, AMJ 27
CD 1999. In Harlem Blood, Tokum 71620
CD 1999. Jazz 'n (E)motion, RCA
CD 2000. Basics, Justin Time 154-2
CD 2001. Solo in Mondsee, ECM 1709775
CD 2002. Echo, Sony Music 4526
CD 2003. Nothing to Declare, Justin Time 199-2
CD 2005. One Year After, 3D 6504
CD 2007. About Time, Justin Time 440228
CD 2008. Play Blue: Oslo Concert, ECM 3766190

1953195819591963











1964196419641966











1966197319731974











1977198519861987











1988198919891990











1991199219921992











1992199319941997











2001200320072008












Sideman

CD 1950. Brew Moore, The Kerouac Connection, Giant Steps 025
CD 1953. Charlie Parker, Bird Eyes, Vol. 9, Philology 120
CD 1953. Charlie Parker, Bird Eyes, Vol. 21, Philology 851
CD 1953. Charles Mingus, Debut/OJC 1807-2
CD 1958. Ornette Coleman, Coleman Classics, Vol. 1, Improvising Artists 373852
LP 1959. George Russell, Jazz in the Space Age, MCA 410102/03
CD 1960. Charles Mingus and the Newport Rebels, Candid 79353
CD 1960. Charles Mingus, Pre-Bird, Verve 538 636-2
CD 1960. Charles Mingus, Mingus!, Candid 79021
CD 1960. Charles Mingus, Mingus Revisited, EmArcy 826 496-2
CD 1961. Charles Mingus, Reincarnation of a Lovebird, Candid 79026
CD 1961. Don Ellis, Out of Nowhere, Candid 79032
CD 1961. George Russell, Jazz in the Space Age, GRP 18262
CD 1961. Jimmy Giuffre 3, Flight, Bremen 1961, Hat Hut 6071
CD 1961. Jimmy Giuffre 3, Emphasis, Stuttgart 1961, Hat Hut 6072
CD 1961. Jimmy Giuffre, Fusion/Thesis, ECM 1438/39-849 644-2
CD 1961. Jimmy Giuffre 3, Free Fall, Columbia/Legacy 65446
CD 1961. Jimmy Giuffre, Vol. 3: 1961, ECM 849 644-2
CD 1961. Jimmy Giuffre, Emphasis & Flight, 1961, Hatology 59
CD 1962. Don Ellis, Essence, Mighty Quinn / Might Quinn 1101
CD 1963. Coleman Hawkins - Sonny Rollins, Sonny Meets Hawk, RCA 7432174800-2
CD 1963. Sonny Rollins, Tokyo 1963, Rare Live 88637
CD 1963-65. Pharoah Sanders, The Pharoah Sanders Story: In the Beginning 1963-1965, ESP 4069
CD 1964. Sonny Rollins, All the Things You Are, Bluebird/RCA 2179-2-RB
CD 1964. Jazz Composers Orchestra, Communication, Fontana 1005
CD 1965. Jimmy Giuffre, New York Concerts: The Jimmy Giuffre 3 & 4, Elemental 5990425
LP 1965. NDR Jazz Workshop, NDR 629851
CD 1967. Barry Altschul, Virtuosi, Improvising Artists 123844-2
CD 1968-69. Annette Peacock, I Belong to a World That's Destroying Itself [aka Revenge], Ironic US3
CD 1971. Annette Peacock, I'm the One, Future Days 601
LP 1973. Annette Peacock, Improvise, America 6121
LP 1973. Annette Peacock, Dual Unity, Freedom 40109
CD 1973. Jan Garbarek, Witchi-Tai-To, ECM 833330-2
LP 1974. Marion Brown, Sweet Earth Flying, Impulse! AS 9275
CD 1974. Jaco Pastorius, Jaco, Improvising Artists 123846-2
LP 1974. Jimmy Giuffre, Quiet Song, Improvising Artists 37.38.39
CD 1975. Marion Brown, Vista, Universal 9098
CD 1976. Jaco Pastorius, Jaco Pastorius, Epic 33949
CD 1977. Lee Konitz, Pyramid, Improvising Artists 123845-2
CD 1978. Jimmy Giuffre, IAI Festival, Improvising Artists 123859-2
LP 1980. Ralph Simon, Time being, Gramavision 8002
LP 1983. Alfred Harth, This harth, ECM 1264-815 334-1
CD 1983. Bob Mover, The Night Bathers, Justin Time 14-2
CD 1989. Franz Koglmann, A White Line, Hat Hut Records 6048
CD 1989. Paul Haines, Darn It!, American Clave 1014/18
CD 1989. Janice Rieu, In the Myth, Amplitude 4011
CD 1990. Gary Burton, Right Time, Right Place, GNP/Crescendo 2204
CD 1991. Jon Ballantyne, A Musing, Justin Time 39-2
CD 1991. Maarten Altena / George Lewis, October Meeting 1991: Anatomy of a Meeting, Bimhuis 4
CD 1991. John Surman, Adventure Playground, ECM 1463-511981-2
CD 1991. Ivo Perelman, The Children of Ibeji, Enja 7005-2
CD 1992. Keshavan Maslak, Not to Be a Star, Black Saint 120149-2
CD 1992. Jimmy Giuffre, Fly Away Little Bird, Owl 068
CD 1993. Lee Konitz, Rhapsody, Evidence 22117
CD 1993. Keshavan Maslak, Romane in the Big City, Leo 104
CD 1994. Charlie Haden, The Montreal Tapes, Vol. 1, Verve 523 259-2
CD 1994. Hans Lüdemann, Moving Hearts, West Wind 2085
CD 1994. Bruce Ditmas, What If , Postcards 1007
CD 1995. Satoko Fujii, Something About Water, Libra 202002
CD 1995. Ralph Simon, Music for the Millennium, Postcards 1015
CD 1996. Kenny Wheeler, Touché, Justin Time 97-2
CD 1996. Jimmy Giuffre, Conversations with a Goose, Soul Note 121258-2
CD 1997. Jean-Luc Ponty, Live at Chene Park, Atlantic 7567 82964-2
CD 1997. Lee Konitz, Out of Nowhere, SteepleChase 31427
CD 1998. Stéphan Oliva, Jazz'n(e)motion, BMG/RCA Victor
CD 1999. Stich Wynston, Modern Surfaces, Buzz Records ZZ 76006
CD 2001. Yuri Honing, Seven, Challenge Records 75086
CD 2001. Andreas Willers, In the North, EFA Records 10196
CD 2002. Frederik Lundin, Pieces Of ..., Stunt 19002
CD 2004. François Carrier, Travelling Lights, Justin Time 203-2
CD 2006. Jeannette Lambert, Sand Underfoot, Jazz From Rant 0631
CD 2007. Kresten Osgood, Florida, Ilk 131
CD 2007. Mario Pavone, Trio Arc, Playscape 100807


VIDEOS

1973 Paul Bley - Alrac (solo piano) LIVE video 1973
https://www.youtube.com/watch?v=bO8SET56s0Y


1973 Paul Bley - Lucky Live video performance 1973 (présentation André Francis)
https://www.youtube.com/watch?v=6YkvxmpLdU0

2003 Paul Bley - Chivas Jazz Festival - São Paulo - 2003
https://www.youtube.com/watch?v=bC8MC5ZGs8U

2007 Paul Bley performance
https://www.youtube.com/watch?v=Y0SL5CxZrwc


2008 Paul Bley Live in Oslo
https://www.youtube.com/watch?v=OrTG08nAHzg

Paul Bley in retrospect (regroupe 200 videos, beaucoup d'albums peu d'images de concerts)
https://www.youtube.com/playlist?list=PL22lh3RGeSvlmMWATkyb0Bl34eQQ0sxiG

*