Err

pubentetesite-OK.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Ospedaletti (Italie)

1 oct. 2012
Jazz Sotto Le Stelle 2012, 2-5 août
Ospedaletti (Italie) Sous les étoiles, face à la mer, et entouré de palmiers et d’eucalyptus vénérables, un amphithéâtre à l’antique de 300 places (coussins fournis) est l’épicentre de ce mini festival aux portes de San Remo. Conditions de vision et d’écoute parfaites, et proximité rare avec les musiciens. Un rêve ! Pour cette 9e édition, notre Umberto Germinale, photographe bien connu des lecteurs de Jazz Hot, a dû renoncer (pour des raisons évidentes, hélas dans l’air du temps), aux concerts gratuits sur les places de la ville. Mais, à l’« auditorium communale », il présentait, une fois encore, des musiciens italiens de grand talent qu’on ne voit (Paolo Fresu, le 05/08 mis à part), que très rarement de notre côté de la frontière, quelle aubaine ! En ouverture, c’était le groupe italo-franco-américain « 5 AM » que l’on avait découvert au festival de Cap d’Ail l’an dernier, peu de temps après sa formation. Habiles compositeurs et solistes remarquables, l’Américain (Italien d’adoption) Michael Campagna (ts, fl), et le Niçois Marc Peillon (b) ont trouvé des partenaires de choix. Les Gênois : Alessandro Collina (p), et Rodolfo Cervetto (dm), et le New-Yorkais Andy Gravish (tp), qui se font un plaisir d’improviser, de fort belle manière, sur trois thèmes d’un premier CD paru cet hiver et, sept autres déjà enregistrés pour un prochain album (tous composés par le bassiste et le sax, sauf un « Shuffle Boil » de Thelonious Monk et une « Petite Fleur » de Bechet métamorphosée). Dans un style proche de celui des Jazz Messengers (époque Freddie Hubbard-Cedar Walton, revu par Tom Harrell et Bob Berg) tout à fait réjouissant, ce quintet remporte un succès amplement mérité. Superbe entrée en matière pour ce festival si attachant.
Daniel Chauvet
Photo : Michael Campagna et Marc Peillon ©Umberto Germinale