Err

pubentetesite
Actualités
Rechercher   << Retour

Micheline Pelzer

4 oct. 2014
1950, Liège,Belgique - 4 octobre 2014, Paris
© Jazz Hot n°669, automne 2014
Micheline Pelzer © Jacky lepage


Fille de Jacques Pelzer (as, fl) et petite cousine de Steve Houben (as,fl), Micheline est née  à Liège en 1950. A 18 ans, elle s’initie à la batterie en autodidacte d’abord, puis avec Jacques Thollot. A cette époque, Jacques Pelzer, admiratif d’Ornette Coleman, se lance dans une courte épopée qu’il appelle «Cosmic Music». C’est donc naturellement dans le free  jazz que s’inscrivent les premiers pas de Micheline, avec Steve Lacy, puis Wayne Shorter en 1970 (album Moto Grosso Feio - Blue Note LA 014 G).

Lors d’un séjour à New York, elle prend quelques cours avec Jack DeJohnette puis, de retour en Europe, elle fait partie en
1972 du groupe Moshi avec Barney Wilen (ts) et Michel Graillier (p).

A Liège, Steve Houben, premier prix de conservatoire, admiratif de et conseillé par Jacques, ajoute l’alto à sa maîtrise de flûte. Steve et Micheline ont le même âge. De ces réunions familiales à l’arrière de la maison du Thier-à-Liège naîtra Open Sky Unit et un premier disque enregistré live au Jazzland de Liège le 4 octobre 1974 (Duchesne 8001). Toutes les compositions sont du pianiste américain Ron Wilson. Outre Ron, on trouve Jano Buchem (eb), Steve Houben (fl), Jacques Pelzer (as), Micheline Pelzer (dm). Michel Graillier, qui épousera Micheline en 1977, doit, pour cette formation, se contenter de jouer des percussions. Après le décès de René Thomas (g) en 1975, Jacques et Micheline enregistrent Song For René
(Duchesne 8003) avec Alby Cullaz (b) et Michel Graillier (p).

Micheline suit son mari en France, à Lens d’abord, puis à Paris en 1977. Elle joue dans le grand orchestre féminin de Jacques Hélian et enregistre la musique du film La Banquière, avec Romy Schneider en 1980.

De 1982 à 1986, on retrouve Micheline en clubs, à Paris, et en tournées avec le quartet The Ladies First qui compte Hélène Labarrière (b) et Marie-Ange Martin (g).

Dans les années 90’, Mimiche joue avec son mari, en duo avec la saxophoniste Nelly Pouget et dans le quartet de la chanteuse Julie Monley. Micheline Pelzer se partage entre la France et la Belgique, jouant notamment avec son père au festival Jazz à Liège en 1991, 1992, 1994 (captations TV en 1992 et 1994).

En juillet 2003, elle était au festival de jazz de Ciney avec un Michel Graillier (p) diminué, en sursis; puis, en 2005 au Jazz à Liège avec un quintet de musiciens français comprenant Alain Jean-Marie (p), Yves Brouqui (g), Stéphane Persiani (b) et Olivier Bogé (as).

Micheline Pelzer © Jacky lepage
Au cours des dix dernières années, elle a fait de fréquents séjours à Cuba dont la musique et les rythmes l’enthousiasmaient. Avec 4 For Chet, un quartet comptant dans ses rangs Grégory Houben (tp), Bart De Nolf (b) et Quentin Liégeois (g), elle a joué le 10 janvier 2011 à Bruxelles, au Caveau du Max. Micheline a également accompagné Chet Baker (tp), Steve Grossman (ts) et Dave Liebman (as) qui faisaient de fréquents séjours dans sa maison natale (aujourd’hui : le Jacques Pelzer Jazz Club). On note encore sa participation aux concerts de Dee Dee Bridgewater (voc) au festival Jazz à Vienne et à Turin. 

Micheline Pelzer est décédée au matin du 4 octobre 2014 à l’Hôpital Jean-Jaurès de Paris, des suites d’un cancer de la thyroïde.
Jean-Marie Hacquier
Photos : Jacky Lepage


Discographie
1970 – Wayne Shorter, Moto Grosso Feio, Blue Note LA 014 G
1972 – Barney Wilen, Moshi (Defunct, Musisoft)
1974 – Ron Wilson, Open Sky Unit, Duchesne 8001
1975 – Jacques et Micheline Pelzer, Song For René, Duchesne 8003
1981 – Jean-Christophe Renault, Valse pour Clotilde, MD 0088
1990 – Jacques Pelzer - Open Sky Unit, Never Let Me Go, Igloo 084
1992 – René Thomas, Guitar Genius (vol.2), RTBF-AMC 50022
2001 – Dix ans de jazz à Liège 1991-2000, Maison du Jazz de Liège et de la Communauté Française
2012 – Afrika Freakout, Jazzman 046