JazzaVienne-666
Actualités
Rechercher   << Retour

Alzy Trio & Friends

16 mars 2012
A French Songbook
Nouveauté-Sélection
Chanson de Maxence, Cécile ma fille, Les pas, Un été, La Javanaise, Chanson des jumelles, Que reste-t-il de nos amours ?, Les Feuilles mortes, Rimes, Tu verras, Billie Jean
Pascal Kober (b, voc), Thierry Rampillon (g), Christian Sanchez (g) + Tamanga Bévis (voc), Elsy Fleriac (voc), Jean-Pierre Jackson (dm)
Enregistré les 26 et 27 novembre 2010 et 27 avril 2011 en France
Durée : 39’ 33’’
Autoproduit (www.alzy.info)

Après un premier disque, Seize cordes en bal(l)ades, qui proposait en 2007 des variations acoustiques sur des thèmes célèbres, l’Alzy Trio a choisi cette fois de teinter de jazz et de bossa-nova de grands titres de la chanson française.
L’exercice consistant à extraire une dizaine de titres de chansons françaises qui, une fois arrangées, composeraient un « French songbook », est périlleux. Que choisir ? Puisque l’Alzy Trio verse dans le jazz et la bossa, c’est naturellement du côté de Claude Nougaro que les compères sont allés puiser une bonne part de leur distribution : une version instrumentale de « Cécile, ma fille », dont la musique est signée Jacques Datin, puis les versions chorales de « Les pas » et de la superbe chanson « Rimes », composée par Aldo Romano. Enfin, deux chansons pas très « frenchy » : « Un été », un thème composé par le pianiste italien Bruno Martino que Claude Nougaro importa en France et que le trio transforme en douce ballade bossa-nova, et le fameux « O que serà » de Chico Buarque, transformé en « Tu verras » par l’auteur en 1978.
Ajoutons à la marmite les incontournables « Javanaise » de Serge Gainsbourg, joliment interprété par Tamanga Bévis, et surtout « Les feuilles mortes » de Kosma-Prévert et « Que reste-t-il de nos amours » de Charles Trenet, dont les mélodies font depuis des décennies le bonheur des jazzmen du monde entier, à l’instar des thèmes de Michel Legrand dont deux sont repris ici en version instrumentale : « Chanson de Maxence » et « Chanson des jumelles ». Au final, une très agréable plongée dans un répertoire français.
Christelle Gonzalo