Err

pubentetesite
Actualités
Rechercher   << Retour

Claude Djaoui

28 fév. 2010
Marseille, 8 février 1936 - Marseille, 28 février 2010
Le guitariste marseillais Claude Djaoui s’est éteint à son domicile dans la nuit du 27 au 28 février 2010 à l’âge de 74 ans.

© Jazz Hot n°650, hiver 2009-2010

Né tout près du Vieux-Port le 8 février 1936, il apprend à jouer de la guitare en autodidacte puis devient un musicien « savant » dans la deuxième partie de sa carrière qui le voit à trente ans suivre des cours de guitare classique et se mettre au solfège, ce qui lui ouvre la voie vers la bossa-nova, genre dans lequel il excelle, et lui permet entre autre d’accéder au répertoire du guitariste Georges Van Eps auquel il voue une grande admiration.
Auparavant, dans sa jeunesse, c’est par la fréquentation des guitaristes gitans et corses qui circulent dans les bars du Vieux-Port qu’il découvre la guitare dans les années cinquante, ainsi que par l’écoute des disques de Django, puis de ceux de Tal Farlow, plus quelques cours pris auprès du guitariste Charles Zénino…
Passionné dès ses débuts par le jazz, il a dû pour devenir professionnel à la fin des années cinquante se tourner vers le rock, et débuter, en compagnie de Roger Rostan (dm) et André Buzu (b), dans le groupe du rocker marseillais Rocky Volcano.
Repéré par Johnny Hallyday à Paris lors du festival de rock de Tabarin en 1960, il rejoint  l’idole des jeunes et reste auprès de Johnny pendant quatre ans, participant à des enregistrements de disques, des films des tournées et des concerts devenus mythiques pour les fans. Il accompagnera par la suite de nombreuses vedettes de variétés, avant de revenir à Marseille en 1967 pour travailler dans le cabaret corse Au Son des guitares, au cœur du quartier de l’Opéra, où il officie avec les guitaristes «Patote» Bousquet, Gérard Cardi, et Césare Marcucci. En fait, même si aucun de ces quatre guitaristes n’est corse, ils n’en deviennent pas moins aussi célèbres dans l’île de Beauté qu’à Marseille… Parallèlement, il joue avec les jazzmen dans les clubs de la région : Marcel Zanini (cl, ts), Jacky Paulet (dm), Alain Fougeret (p), Roger Rostan (dm) et bien d’autres furent bien souvent ses partenaires sur ce circuit sympathique mais insuffisant pour nourrir une famille… Il restera donc pendant 17 ans au Son des Guitares puis reprendra après le décès de l’un de ses frères en 1984 la gestion du bar l’Atlantique, rue de l’Evêché, en bordure du quartier du Panier.
Pendant douze ans, avec son épouse Clotilde et parfois l’aide de son fils David, il va faire vivre ce bar et le transformer en lieu décalé de culture par l’organisation régulière de bœufs auxquels participent de nombreux jazzmen amateurs ou professionnels de la région, pour le plus grand plaisir d’un public composé d’amateurs de jazz et de bossa venus de tout Marseille et des alentours, mais aussi de gens du quartier. La personnalité de Claude Djaoui, sa générosité, son envie de jouer et de faire jouer les jeunes musiciens feront de ce bar un lieu sans égal à Marseille, l’âme du jazz dans cette ville…
Charismatique, solaire, pétri d’une grande humanité, Claude Djaoui a beaucoup donné, beaucoup apporté aux autres, aux musiciens, à ses élèves, à ses amis. Le jour de ses obsèques, plusieurs centaines de personnes étaient là pour soutenir sa famille et lui rendre un dernier hommage, il est parti sous un tonnerre d’applaudissements.
Claude et moi étions originaires du même vieux quartier de Marseille. Pendant douze années, de 1998 à 2010, nous avons joué régulièrement ensemble, le plus souvent en duo de guitares. Notre ultime prestation s’est passée le 13 janvier au Flamingo, une discothèque située rue Venture, au cœur de Marseille, pour un apéro jazz. En arrivant, il m’a dit qu’il connaissait cet endroit, qu’il y avait déjà joué longtemps avant ce soir-là. En fait, nous étions dans l’ancien Saint-James qui fut le temple des jazzmen marseillais dans les années cinquante… Comme toujours il a été d’une efficacité remarquable, habité par le plaisir  de jouer et de partager ces moments…
texte et photo : Claude Vesco

On peut voir jouer Claude Djaoui dans des vidéos disponibles sur YouTube :  vidéo 1
vidéo 2