Err

bandeau-anniv-2020.jpg
Actualités
Rechercher   << Retour

Zeke Mullins

3 déc. 2019
11 juillet 1925, New York, NY - 3 décembre 2019, New York, NY
© Jazz Hot 2020


Zeke Mullins à la Monday Jam Session, New York, 2013 © Mathieu Perez


 
 

Zeke Mullins à la Monday Jam Session,
New York, 2013 © Mathieu Perez


Le pianiste Zeke Mullins nous a quittés le 3 décembre 2019 à New York. Il était l’un des piliers de la fameuse Monday Jam Session organisée par la Jazz Foundation of America (Jazz Hot n°668) au Local 802 du syndicat des musiciens, à New York. Avec son éternel sourire, sa casquette de baseball vissée sur la tête, il était aussi charmant que modeste et discret.



Né Reynolds Fitzgerald Mullins le 11 juillet 1925 à New York, il commence à étudier le piano classique à l’âge de 5 ans et s’intéresse au jazz à l’adolescence. Il joue dans les clubs de Harlem pendant plusieurs années avant d’être embauché par Lionel Hampton en 1965. Durant vingt-quatre ans, il accompagne le maestro au piano et à l’orgue dans son big band comme dans ses petites formations. Épuisé par le rythme des tournées, il quitte l’orchestre en 1989.


Zeke Mullins redevient alors un musicien local. Il joue le midi au Cajun Restaurant, dans le quartier de Chelsea. A la fermeture du restaurant en 2006, il devient le pianiste maison de la Monday Jam Session de la JFA. A cette époque, il rejoint aussi le Harlem Blues & Jazz Band, un orchestre fondé en 1973 par Clyde Bernhardt, chanteur de blues et ancien tromboniste de King Oliver, et Al Vollmer, orthodontiste et amateur de jazz d’origine suédoise, dont l’objectif est de faire travailler les sidemen des plus grandes formations des années swing (Louis Armstrong, Duke Ellington, Cab Calloway, Count Basie, Lionel Hampton, etc.) et de préserver et transmettre une mémoire et une tradition.

Ces dernières années, le Harlem Blues & Jazz Band se composait de Joey Morant (tp, Jazz Hot n°614), David Lee Jones (as) Ray Blue (ts, Jazz Hot n°585), Fred Staton (ts), Art Baron (tb), Bill Wurtzel, (g), Zeke Mullins (p), Michael Max Fleming(b), Jackie Williams (dm), Ruth Brisbane (voc). En 2013, pour le 40e anniversaire de l’orchestre, une tournée avait été organisée en Suède.


Mathieu Perez
Texte et photos

Monday Jam Session: de gauche à droite, Ray Blue (ts), Zeke Mullins (p), Bill Wurtzel (g), Art Baron (tb), Kim Clarke (b), New York, 2013 © Mathieu Perez
Monday Jam Session: de gauche à droite, Ray Blue (ts), Zeke Mullins (p),
Bill Wurtzel (g), Art Baron (tb), Kim Clarke (b), New York, 2013 © Mathieu Perez



SELECTION DISCOGRAPHIQUE


Avec Lionel Hampton
CD 1961-1966. En concert avec Europe 1, Trema 710462

LP  1965. Lionel Hampton Presents All Stars, Vol. 1, Who's Who In Jazz 21010

LP  1973. The Works!, Groove Merchant 4400

CD 1976. Ring Dem Vibes, Verve/Jazz in Paris
012 159 825-2
LP  1979. Lionel Hampton, America Records ‎6143

LP  1979. Ambassador at Large, Glad Hamp 1024

CD 1980. Outrageous, Timeless 163

LP  1981. Lionel Hampton All-Star Big Band with Woody Herman, Aurex Jazz Festival ’81, East World 80207



VIDEOS


2013. Zeke Mullins en trio sur «Squeeze Me», Jazz Museum, Stockholm, Suède

https://www.youtube.com/watch?v=p5ny98oGfCk


*