pubentetesite
Actualités
Rechercher   << Retour

Chuck Stewart

20 jan. 2017
21 mai, 1927, Henrietta, TX - 20 janvier 2017, Teaneck, NJ
© Jazz Hot n°678, hiver 2016-2017


Chuck Stewart © Credit Chester Higgins, Jr./Courtesy of the Smithsonian's National Museum of American History

La disparition de Chuck (Charles Hugh) Stewart, un photographe majeur de l’histoire du jazz, attriste toute la communauté du jazz. 


Jazz Hot a publié plusieurs de ses très belles photographies 
qui participent par leur qualité de la grande histoire du jazz, en particulier pour deux numéros consacrés à McCoy Tyner et John Coltrane (n°491 et 492, 1992). Il fait donc aussi partie de l'histoire de notre revue, et nous partageons la tristesse de sa famille, de sa fille, Marsha Stewart et de ses petits-enfants.


Au cours de sa longue carrière, qui déborde le cadre du jazz, il a réalisé des milliers d'images dont plus de 2000 photos de pochettes d’album, et il a collaboré à de nombreux magazines, quotidiens, tels
Esquire, Down Beat, Jazz Hot, New York Times. Il a aussi signé l’iconographie de plusieurs livres sur le jazz dont le fameux Jazz Files et The Encyclopédie of Jazz de Leonard Feather.

Ses travaux ont été exposés au Lincoln Center et au Smithsonian. Il a été récompensé par le Prix Milt Hinton Excellence dans la catégorie jazz et a reçu pour l’ensemble de sa carrière le Prix de la Jazz Journalists Association. Son œuvre a immortalisé des acteurs majeurs de l’histoire culturelle américaine (Judy Garland, Albert Einstein…), et, pour le jazz, de Louis Amstrong à James Brown en passant par Count Basie, John Coltrane, Ella Fitzgerald et beaucoup d'autres.

Il a toujours travaillé dans le respect de ceux et celles qu’il a photographiés.

Chuck Stewart Credit Chester Higgins, Jr.
Courtesy of the Smithsonian's National Museum of American History





John Coltrane, Ascension, Impulse! AS95, photo de couverture par Chuck Stewart




Natif de la petite ville d’Henrietta, au Texas, il a grandi à Tucson, en Arizona. Fils d’une famille modeste –son père est cuisinier et sa mère domestique– il reçoit à 13 ans son premier appareil photo, un Kodak
Brownie, et sa première photo connue sera celle de la célèbre soprano afro-américaine, Marian Anderson, qui vient visiter son école.

Il gagne ses premiers dollars en tant que professionnel en photographiant et développant ses clichés qu’il vend directement à sa clientèle. Il entre à l’Université de l’Ohio, une des deux seules universités américaines qui acceptent des étudiants d’origine afro-américaine.


Jazz Hot n°492, 1992, John Coltrane en couverture, photo de Chuck Stewart




Diplômé en 1949, il rejoint l’armé
e en tant que photographe militaire, et il fait entre autres des photos sur des tirs d’essais de la bombe atomique. Son amitié avec le photographe Herman Leonard lui permet de collaborer (à partir de 1949) avec différents labels new-yorkais, dont les plus célèbres sont Mercury, Reprise, Verve et Impulse!.



Il côtoie et photographie dans les studios et sur scène: Louis Amstrong, Count Basie, Ray Charles, Miles Davis, Ella Fitzgerald, Lionel Hampton, Rashaan Roland Kirk, John Coltrane, Eric Dolphy, Charles Mingus, Max Roach, Sonny Rollins, Sarah Vaughan, Dinah Washington…



Chuck Stewart, Jazz Files




Il collabore aussi à des labels de blues tel Chess Records de Chicago. Il essaie de capter l’aspect positif qui met en valeur ses sujets: 
«Quand je photographie ces personnes, j’essaie de voir ce qui peut restituer au mieux leur image.»

Sa contribution au nouveau label Impulse! lancé par Creed Taylor et Bob Thiele, est déterminante pour l’image du catalogue. De nombreux amateurs de jazz découvrent alors à travers des dizaines d’albums «the new wave of jazz» et des «photos qui sont d’ailleurs d’une extraordinaire qualité offrant des jeux de couleurs et des contrastes fascinants pour un impact maximal».

Le label sollicite régulièrement Chuck Stewart pour photographier les séances de studio et illustrer ses productions
Durant 50 ans, Chuck Stewart a résidé à Teaneck (New Jersey), près de New York, développant un travail gigantesque toujours réalisé avec bonne humeur et élégance.

Michel Antonelli

 



LIVRES

Chuck Stewart's, Jazz Files, Da Capo Paperback, 1991

Leonard Feather, The Encyclopedia of Jazz, Da Capo Paperback, plusieurs rééditions


EXPOSITION

Jazz at the LincoIn Center: Looking at the Music: The Jazz Photography of Chuck Stewart, novembre 2008 à février 2009.


VIDEOS

The Decisive Moment:The Portrait of a Photographer, Edward Harris

Photographer Chuck Stewart is Honored by Teaneck NJ Councilman Henry Pruitt
https://www.youtube.com/watch?v=zSLO5w4j7HQ

 

*