pubentetesite
Actualités
Rechercher   << Retour

Greg Lamy Quartet

14 jan. 2014
Meeting
© Jazz Hot n°666, hiver 2013-2014

Nouveauté
Intro, Untitled, Absturz, Eclipse, Interlude, La Déferlante, « Aïe », Room 117, Can’t Wait, Tout Simplement, Interlude, Summertime
Greg Lamy (g), Johannes Mueller (s),Gautier Laurent (b), Jean-Marc Robin (dm)

Enregistré les 21 et 22 décembre 2012, Cologne (Allemagne)

Durée : 54’23’’

Igloo Records 243 (www.igloorecords.be)

Greg Lamy est né à New Orleans en 1974, mais ceci est totalement anecdotique puisqu’il fait principalement carrière en Europe. Il a étudié avec Jacques Pirotton (g) au Conservatoire de Luxembourg et enregistré quelques albums notamment avec Gretchen Palato (voc) et Lionel Lueke (g). Il tourne autant en Belgique (Sounds) qu’à Paris ou New York avec des accompagnateurs qui proviennent de la scène jazz ou rock. Les frères d’arme de John Scofield ne sont pas très loin pour les influences qui transparaissent dans son jeu (« Aïe », « Can’t Wait »). Le guitariste luxembourgeois présente de l’assurance, de belles mélodies (« Tout Simplement ») et de belles structures (« Absturz »). Sans être novateur ; il crée des climats – bluesy sur « Absturz », valse lente sur « Eclipse », nostalgique sur « Tout Simplement » et « La Déferlante » (sic), country-blues pour « Room 117 », classique pour son interprétation de « Summertime », libertaire dans « Intro » et « Interlude 2 ». Le saxophoniste et la rythmique sont d’un niveau moyen, sans grande créativité. Cet enregistrement témoigne d’un bon quartet de jazz clubs. No more, no less.

Jean-Marie Hacquier