pubentetesite
Actualités
Rechercher   << Retour

André Ceccarelli

20 déc. 2013
Ultimo
© Jazz Hot n°665, automne 2013

Nouveauté-Indispensable
10 titres
Titres et personnel communiqués sur le livret
Enregistré le 17 octobre et du 18 au 22 décembre 2011 ainsi que les 24, 25 janvier et 29 mars 2012, Rochefort (17)
Durée : 1h 00' 46''
EmArcy 371 248 0 (Universal)


Il serait inopportun de présenter André Ceccarelli dans ces colonnes. Il est l’une de nos rares gloires nationales dont le jeu de baguettes a atteint une dimension internationale. Vénéré par toute la profession – ses confrères, béats d’admiration, en parlent avec des sanglots longs comme des violons dans la voix – habile dans toutes les situations, dans tous les styles, "Dédé" n’est pas homme à rester les pieds sur la même pédale de hi-hat et sait prendre les décisions qui s’imposent. Il a même tenu à le faire savoir quand, en compagnie de quelques amis triés sur le volet, il a décidé d’enregistrer, entre 2011 et 2012 cet album Ultimo pour, je le cite : « [clôre] ma carrière en temps que leader, remplie d’amour, de rencontres magiques, de musiques, tellement de musiques et d’amis merveilleux… ».
Placée sous la direction du saxophoniste – et déjà directeur du Paris Jazz Big Band avec Nicolas Folmer –, Pierre Bertrand, dont le patronyme s’enrichit de Cagnes quand il compose, arrange et dirige, la séance réunit, autour de dix compostions originales souvent cosignées, deux orchestres à cordes, dix soufflants dont les deux Stéphane : Guillaume et Chausse. Du beau monde !
Les superbes arrangements, tous dus au talent du sus cité Pierre Bertrand-Cagnes, offrent autant de cadres subtilement érigés qui donnent, à chacun des solistes, l’occasion de venir témoigner de leur estime, et plus si affinités, au maître des lieux. On retiendra « From Her Tou You » et « Dreams » magnifiquement chantés par David Linx.
Pour l’impeccable musique, jazzy ou pas, qui marque le couronnement de 50 ans de carrière d’André Ceccarelli.

Jean-Jacques Taïb