pubentetesite
Actualités
Rechercher   << Retour

Mark Masters Ensemble

20 déc. 2013
Everything You Did
© Jazz Hot n°665, automne 2013

Nouveauté-Indispensable
Show Biz Kids, Bodhisattva, Do it Again, Charlie Freak, Black Cow, Josie, Fire in the Hole, Kings, Aja, Chain Lightning
Mark Masters (arr), Tim Hagans, Louis Fasman, Les Lovitt (tp), Stephanie O'Keefe (french horn), Sonny Simmons (english horn), Dave Woodley, Les Benedict, Dave Ryan, Ryan Dragon, (tb), Oliver Lake, Gary Foster (as), Don Shelton (as, ss, fl), Billy Harper, Gene Cipriano (ts), John Mitchel (ts, basson), Brian Williams (bcl), Brad Dutz (vib, perc), Hamilton Price (b), Peter Erskine (dm), Anna Mjöll (voc)
Durée : 1h 02' 30''
Enregistré le 27 avril 2013, Pasadena (USA)
Capri Records 74123-2 (www.caprirecords.com)

Fondateur de l’association American Jazz Institute and Big Band, l’arrangeur Mark Masters a plusieurs fois évoqué l’œuvre de musiciens de jazz au travers de projets ambitieux. Parmi ses réussites dans le genre figurent The Jimmy Knepper Songbook (Focus, 1994), The Clifford Brown Project avec Benny Golson et Jack Montrose (Capri, 2003), Wish Me Well : Reflections on Gary McFarland (Capri, 2006) et Ellington Saxophone Encounters (Capri, 2012). Avec le recueil Everything You Did, Mark Masters s’éloigne en apparence du domaine strict du jazz puisqu’il reprend le répertoire de Steely Dan, un groupe créé par Walter Becker et Donald Fagen en 1972 et désigné par la revue Rolling Stone comme « the perfect musical antiheroes for the Seventies », les spécialistes classant l’orchestre, faute de mieux, dans les catégories rock ou jazz rock. La production extrêmement soignée de cet ensemble, qui fait figure de légende auprès des amateurs de rock, se distingue par l’utilisation d’harmonies recherchées et l’emploi de textes de qualité évoquant le crime, le sexe, l’alcool et la drogue, le tout rendu le plus souvent sur un mode sarcastique. On y sent parfois l’influence lointaine du jazz même si la manière n’y est pas toujours. Pour exemple : une reprise kitsch de « East St. Louis Toodle-Oe » publiée dans l’album Pretzel Logic (1974) et le sixième opus de Steely Dan, AJA (1977), élaboré avec la participation de Wayne Shorter, Steve Gadd et Bernard Purdie.
Ce disque avait à l’époque de sa parution intrigué Mark Masters, sensible au talent de compositeur de Walter Becker et Donald Fagen, et se trouve donc à l’origine de Everything You Did. Y figurent d’ailleurs « Black Cow », « AJA » et « Josie », extraits de AJA, le reste du répertoire étant consacré à des titres plus anciens de Steely Dan. Ainsi traités par les arrangements au parfum West coast de Mark Masters – on pense aussi à Gil Evans – ces morceaux prennent une ampleur nouvelle sans perdre de leur authenticité originale. On y entend les couleurs chatoyantes amenées par l’utilisation élégante du basson, de la clarinette basse et du saxophone baryton. S’appuyant sur cet écrin orchestral, les principaux solistes, à savoir Billy Harper (« Charlie Freak »), Tim Hagans (« Show Biz Kids »), Ryan Dragon (« Bodhisattva »), Hamilton Price (« Kings »), Gary Smulyan (« Do It Again »), Oliver Lake (« Chain Lightning ») et Anna Mjöl, dont la voix au charme ambigu est traitée d’une manière instrumentale (« Black Cow »), improvisent avec une élégance raffinée. On ne sait pas trop si les amateurs de Steely Dan reconnaîtront leurs classiques mais le résultat est magnifique.

Alain Tomas