Err

pubentetesite


JAZZ HOT NEWS 683 © Jazz Hot n°683, printemps 2018

30 mai 2018

Pascal Kober
St Germain-en-Laye (78) / 31 mai 2018

"Notre" Pascal Kober animera une projection, une petite causerie et dédicacera son livre, Abécédaire amoureux du jazz, le 31 mai, de 20h30 à 22h30, au Manège royal de St Germain-en-Laye.
Informations: www.pcsg.fr

30 mai 2018

Wynton Marsalis
Jazz at Lincoln Center, New York (USA) / 7 juin 2018

Le 7 juin, Jazz at Lincoln Center propose une soirée consacrée aux compositions originales de son directeur artistique, et en particulier à sa nouvelle œuvre, The Ever Fonky Lowdown, qui sera jouée pour la première fois. Après Black Codes (From the Underground) (1985), Blood on the Fields (1997) et From the Plantation to the Penitentiary (2007), Wynton Marsalis continue d’explorer l’histoire des Afro-Américains et des relations intercommunautaires aux Etats-Unis. Le trompettiste aborde ici la question des préjugés et stéréotypes accolés à (ou intégrés par) la communauté afro-américaine: «Cela joue sur la façon dont vous pensez –ce que vous pensez– la mythologie qui vous est donnée. On vous donne cette mythologie, tous ces films et spectacles. Les Noirs commettent des crimes. Les Noirs s'appellent les uns les autres nègres. (...) Tout le monde vit dans des communautés infestées de drogue, tout le monde se tire dessus, ils n'ont aucun respect (...). C'est juste de la mythologie, c'est ça "the ever-funky lowdown". Dans cette même interview, il évoque le rap et le hip hop qui contribuent à véhiculer ces mêmes caricatures, mais intégrées par les Afro-Américains eux-mêmes: «J'ai commencé à dire en 1985 que nous ne devrions pas avoir une musique qui parle de nègres, de putes... Cela n'a eu aucun impact. Je l'ai dit. Je l'ai répété. Je le répète encore. Pour moi, c'est plus dommageable qu'une statue de Robert E. Lee.» Cette dernière réflexion fait, bien sûr, polémique… et a le mérite de proposer un débat sans langue de bois sur l’exploitation du désespoir par la société de consommation de masse (cf. Léo Ferré, «Il n'y a plus rien»).

Interview à retrouver sur: http://wyntonmarsalis.org


29 mai 2018

Sarah Thorpe
Sunset-Sunside (Paris 1er) / 1er juin 2018

Sarah Thorpe (voc) présentera le 1er juin, au Sunside, son nouveau projet (avec des compositions aux accents funky et latins, notamment inspirées par Carmen Lundy ou Kevin Mahogany), bien accompagnée par Jason Marsalis (dm), mais également Ronald Baker (tp), David Sauzay (ts), Dexter Goldberg (p) et Michel Rosciglione (b). Le charme du live en attendant le nouvel album.
Informations: www.sunset-sunside.com

28 mai 2018

Jazz à Toulon 2018
Toulon (Var) / 20-29 juillet  2018

Pour sa 29e édition, Jazz à Toulon annonce, entre autres: Hugh Coltman (20), Lucky Peterson (21), Michele Hendricks (23), Philippe Petrucciani/Nathalie Blanc (25), Stanley Clarke (28).
Informations: www.jazzatoulon.com

11 mai 2018

Expositions Patrick Martineau
Paris et Fontainebleau (77) / juin-juillet  2018

"Notre" Patrick Martineau s'expose en de multiples lieux: le 4 juin prochain se déroulera le vernissage d'une nouvelle exposition sur la péniche Le Marcounet (métro Pont-Marie) portant, cette fois-ci, sur les saxophonistes. Côté musique, la scène accueillera André Villéger et Stéphane Guillaume en invités du Little Big Band, à partir de 20h30, pour un premier set suivi d'une jam (par ailleurs, en terrasse, on pourra écouter Frederic Borey dès 18h). De plus, Patrick proposera, en compagnie d'un autre photographe, Bruno Chavaret, ses clichés de jazz(wo)men à l'hôtel Aigle Noir (Salle Paul Lamotte, 27 place Napoléon Bonaparte, Fontainebleau), du 5 au 8 juillet (visite de 11h à 20h). Enfin, rappelons que ses photos noir et blanc habillent depuis quelques temps les murs du Jazz Café Montparnasse (Paris 14e).
Informations: www.patrickmartineau.photography

9 mai 2018

JJA Jazz Awards 2018
USA

La Jazz Journalists Association (JJA) a révélé son palmarès 2018: Benny Golson («lifetime achievement award»), Matt Wilson (meilleur musicien et album), Maria Schneider (meilleure compositrice et arrangeuse, meilleur big band), Kurt Elling (meilleur chanteur), Cécile McLorin Salvant (meilleure chanteuse), Resonance Records (meilleur label), Thelonious Monk - Les Liaisons dangereuses 1960 (meilleure réédition) figurent parmi les lauréats. La soirée de remise des prix se tiendra le 22 juin au Theresa Lang Center (New York).
Le palmarès complet est à retrouver sur: www.jjajazzawards.org

8 mai 2018

Tears: Maurane
12 novembre 1960, Bruxelles (Belgique) - 7 mai 2018, Schaerbeek (Belgique)

Claudine Luypaerts, dite Maurane, est décédé le 7 mai à l'âge de 57 ans. Connue du grand public comme chanteuse de variétés, elle a pourtant débuté dans le jazz et a toujours conservé un lien avec cette musique. Elle a ainsi sorti deux albums avec Steve Houben et Charles Loos (le trio H.L.M.) en 1986 et en 2005 (Igloo Records).

5 mai 2018

Jazz au Broukay 2018
Eben-Emael (Belgique) / 17-19 août 2018

Ce sympathique petit festival se déroule chaque année à la mi-août, en bordure du Geer et de la Tour ésotérique d’Eben-Ezer dans le village frontalier d’Eben-Emael (au Nord de liège, au sud de Maastricht, entre Visé et Bilzen). Cette année, la première soirée nous offrira deux trios de pianistes: celui du Bruxellois Martin Salemi et celui du Liégeois Pascal Mohy (le 17/8). La journée du samedi sera consacrée, comme d’habitude, au jazz Django avec Johan Dupont, Samson Schmitt et Joachim Ianello; puis le trio de Mike Reinhardt (18/8). La fête de clôture, le 19 août, labellisée Euro Jazzz Swind Day, sera animée par le Big Band Swing Design.
Informations: www.jazzaubroukay.be

2 mai 2018

Tears: Bob Dorough
12 décembre 1923, Cherry Hill (Arkansas) - 23 avril 2018, Mount Bethel (Pennsylvanie)

Le chanteur, pianiste, compositeur, arrangeur et producteur Robert Lrod Dorough est décédé le 23 avril à l'âge de 94 ans. Elevé au Texas, il est intégré à un orchestre militaire pendant la Seconde Guerre mondiale. Etudiant à la Columbia University de New York entre 1949 et 1952, il commence à se produire dans les clubs. A Paris, en 1954-55, il collabore avec Blossom Dearie en tant que sideman et directeur musical. De retour aux Etats-Unis, il s'installe à Los Angeles et sort un premier album, Devil May Care (Bethlehem, 1956) contenant une version chantée de la «Yarbird Suite» de Charlie Parker. Remarqué par Miles Davis qui lui commande quelques morceaux (Jingle Bell Jazz, Columbia Records, 1962). De 1972 à 1996, il écrit et dirige une série animée pédagogique pour la télévision, Schoolhouse Rock!., dont il interprète les chansons. C'est à ce titre que le grand public américain le connaît. Parallèlement, il continué d'enrichir régulièrement sa discographie, jusqu'à But for Now (Enja, 2015)


27 avril 2018Image extraite du film deux hommes dans Manhattan" de Jean-Pierre Melville, 1959

Tears: Art Simmons
5 février 1926, Glen White (West Virginia) - 23 avril 2018, Beckley (West Virginia)

Il avait été pendant des années le pianiste du mythique Mars Club, à proximité des Champs-Elysées: Art Simmons est décédé le 23 avril à 92 ans.
Débutant l'apprentissage du piano dès l'âge de 4 ans, Arthur Simmons poursuit des études musicales après le lycée et intègre le Blufield State College et la West Virginia University. En 1944 (il a alors 18 ans) il est mobilisé et sert dans dans le 17th Special Services Band. En compagnie d'un autre jeune appelé, James Moody, il parcourt l'Europe et l'Afrique pour divertir les troupes. A la fin de la guerre, il reste en Allemagne où il débute sa carrière de pianiste, accompagnateur et arrangeur, et monte le Four Stars Quartet. S'établissant à Paris en 1949, il fréquente le Conservatoire de Paris et l'Ecole Normale de Musique. Il participe au Paris Jazz Festival avec Charlie Parker et Kenny Clarke et joue également avec Aaron Bridgers, Don Byas, Robert Mavounzy, Nelson Williams, mais également Dizzy Gillespie et Quincy Jones. A Lauzanne, il enregistre son premier disque au sein du groupe de James Moody. A Paris, il dirige son propre trio et devient
le pianiste attitré du Ringside (futur Blue Note) en 1951. Il passera ensuite au Mars Club, qui ouvre peu après. Là, il travaille avec Michel Gaudry (b), Jean Bonal, Pierre Cullaz, Elek Bacsik, Jimmy Gourley (g) et accompagne des chanteuses de passage telles Carmen McRae et Billie Holiday en 1958. Au début des années 60, il est en duo avec Art Taylor, puis anime, avec Aaron Bridgers, le Living Room, toujours dans le quartier des Champs-Elysées. Parallèlement, il réalise des arrangements pour la maison Barclay. En 1965, il participe à des collectes de fonds pour financer le mouvement des Droits Civiques. Après une tournée en Espagne, en 1971, il retourne vivre aux Etats-Unis et se retire à Beckley. Il laisse une fille, Maya, qui vit à New York, et une fils, Patrick, qui vit à Marseille ainsi que les deux petites-filles du pianiste.
On trouve sur le site internet de l'INA, une archive (1958) avec Art Simmons entouré de Jimmy Gourley et d'Aaron Bridgers, exceptionnellement à la contrebasse.

     

26 avril 2018

Jazz Democraty
Siège des Nations Unies, New York (USA) / 30 avril 2018

Dans le cadre de la journée internationale du jazz organisée par l'Unesco, le 30 avril, le saxophoniste grec Dimitri Vassilakis, animera, au siège des Nations Unies, sous l'égide de la délégation grecque, un forum/showcase intitulé «Jazz Democraty», portant sur la façon dont le jazz est devenu un phénomène mondial et vecteur des valeurs démocratiques. Y participeront, notamment: Jeff Tain Watts (dm), Spike Wilner (p, clubs Smalls et Mezzrow), Alan Bates (Candid Records) ou encore Dave Liebman (s).
Informations: www.dimitriosvassilakis.com

24 avril 2018

Jazz à l'Amirauté 2018
Pléneuf-Val-André (22) / 10 juillet - 28 août 2018

Pour sa 23e édition, Jazz à l'Amirauté propose un concert chaque mardi à 21h des mois de juillet et août: Just for Swing (10/7), Raphaël Lemonnier Trio + Angie Wells (17/7), 3 For Swing (24/7), Tap That Jazz (31/7), Les Oracles du Phono (7/8), Philippe Duchemin Trio + Sisters in Swing (14/8), Affaire Enzo + Romane (21/8), Harlem Rhythm Band (28/8).
Informations: www.jazzalamiraute.fr

23 avril 2018

Toucy Jazz Festival 2018
Toucy (89) / 20-21 juillet 2018

Le festival fondé et animé par Ricky Ford annonce deux belles soirées de jazz: Steven Reinhardt Quartet (20) et Michele Hendricks Quintet (21). Par ailleurs, le saxophoniste expose ses toiles à la Galerie 14 (14, rue Philippe Verger - Toucy) jusqu'au 17 juin.
Informations: www.toucyjazzfestival.com

21 avril 2018

Ystad Sweden Jazz Festival 2018
Ystad (Suède) / 1er-5 août 2018

Le festival d'Ysatd propose, cette année encore, une quarantaine de concerts. Les principales affiches à retenir: Cécile McLorin-Salvant, The Manhattan Transfer (1/8), Youn Sun Nah, Monty Alexander (2/8), Paolo Fresu (4/8), Bill Evans & Ulf Wakenius, Lizz Wright ou encore Nils Landgren & Jan Lundgren.
Informations: http://ystadjazz.se

20 avril 2018

Jazz in Langourla 2018
Langourla (22) / 3-5 août 2018

Le festival breton rend cette année hommage, triste actualité, à Didier Lockwood avec le quartet Fiona Monbet-Adrien Moignard-Francis Lockwood-Diego Imnbert (le 3/8). Le lendemain sera pour le trio Airelle Besson-Edouard Ferlet-Stéphane Kerecki et, le dernier soir, David et Thomas Enhco.
Informations: www.jazzinlangourla.asso22.fr


Nathan Davis, couverture de Jazz Hot n°578, mars 20019 avril 2018

Tears: Nathan Davis
Paris Reunion Band

Le saxophoniste et flûtiste Nathan Davis, né le 15 février 1937 à Kansas City, Kansas, est décédé le 9 avril 2018, à Palm Beach, Floride, des suites d’un arrêt cardiaque. Après un long séjour à Paris (1961-1969), il était devenu enseignant aux Etats-Unis et directeur du département des Jazz Studies à l'Université de Pittsburgh, une activité soutenue de reconnaissance du jazz qui a certainement handicapé une carrière de musicien, laissant cependant quelques témoignages de son excellent talent dans sa période parisienne des années 1960, dans les années 1980 avec le Paris Reunion Band et plus tard avec son groupe, Roots.
Né à Kansas City, il avait gardé de cet ancrage un attachement profond au jazz de culture, critiquant l'approche découpant le jazz en une succession de ruptures.
Nous revenons en détail sur son parcours dans la rubrique Tears/Larmes.


Franck Bauer, 1940, BBC6 avril 2018

Tears: Franck Bauer
L'espion qui venait du jazz

Franck Bauer, un Ancien de Jazz Hot né en 1918, qui participa dès l'avant-Seconde Guerre aux premiers pas du jazz en France, et par ailleurs la dernière voix de l'émission de Radio-Londres (BBC) «Les Français parlent aux Français», qui fut la voix radiophonique de la Résistance dès 1940, est décédé le 6 avril 2018 au Cateau-Cambresis. Franck Bauer fut encore bien plus que ces deux faits de gloire, et nous avons réactivé une interview accordée à Jazz Hot en 1999 pour lui rendre hommage en lui donnant la parole (lire)
L'équipe de Jazz Hot présente ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches, et partage leur peine.
Jazz Hot n°248, 19696 avril 2018

Tears: Cecil Taylor
Danse, poésie et musique contemporaine

Cecil Percival Taylor, le grand musicien contemporain qui symbolisa les recherches des artistes afro-américains pour dépasser l’histoire qu'on leur consentait, est décédé le 5 avril 2018 à Brooklyn, New York, NY. Il était né à Long Island City, NY, le 15 mars 1929, et avait cherché, tout au long de sa vie, à faire reconnaître son art au-delà de sa propre communauté d'origine et des clivages communautaires des Etats-Unis, simplement dans le monde des arts. Sa démarche, dans l'esprit des interconnections artistiques new-yorkaises des années cinquante-soixante, mêlait la musique, le piano en particulier, la danse et la poésie, dans une fibre plus contemporaine que jazz, même s'il ne dissimulait pas les sources dans son expression, mais en les utilisant plutôt comme une matière, au même titre que la musique classique et contemporaine ou la poésie, au service d'une création multidimensionnelle totalement inventée, une autre recherche très esthétique de l'époque. Côtoyant à ses débuts le monde du jazz, il s'en était peu à peu distingué, trouvant dans une sphère artistique très marginale et en Europe une écoute répondant mieux à ses attentes et à son art, même si les scènes du jazz ont naturellement continué à l'accueillir.
Sa démarche, esthétiquement déterminée, ne relève pas du jazz, musique socialement, culturellement, esthétiquement et politiquement déterminée, mais il fut l’un de ces musiciens qui ont questionné le jazz et ses musiciens, et l'ont incité très tôt à d'autres curiosités, comme justement la musique classique et contemporaine. La musique contemporaine ne le lui a pas spécialement retourné cette curiosité, au fond par racisme ordinaire. Il était plus «habituel» de le renvoyer à sa communauté, d'en faire un musicien de jazz (le jazz est en effet une maison ouverte) que de l'admettre au sein de «l'élite» contemporaine très fermée. Cecil Taylor fit plusieurs couvertures de Jazz Hot (n°228-1967 et n°248-1969), et fut l'objet de nombreux articles (n°206, 227, 228, 242, 248, 296, 307, 381, 400), car il intéressa aussi les critiques, soit par esprit de mode (le plus souvent), soit par curiosité sincère. Les amateurs de Cecil Taylor trouveront dans ces nombreux articles matière à satisfaire leurs curiosités pour un artiste polymorphe qui mérite une analyse déconnectée des clichés qui ont salué sa disparition («prophète du free», etc.). Yves Sportis

En attendant, petit retour à Chateauvallon en 1973: Cecil Taylor (p), Jimmy Lyons (sax), Andrew Cyrille (perc). https://www.youtube.com/watch?v=c0pGh7Wj8fc

31 mars 2018Ouvrier crucifié, par Kupka

František Kupka
23 septembre 1871, Opočno (Bohème) - 24 juin 1957, Puteaux (92)

A l'occasion de l'exposition (21 mars au 30 juillet) au Grand Palais de la rétrospective de son œuvre et de la sortie du documentaire Kupka, Pionnier de l'art abstrait produit en DVD par Zadig Productions à voir sur Arte dès maintenant, Jazz Hot devait saluer un vieux compagnon parmi les peintres. En 1935 (date de la création de Jazz Hot), Kupka fait une série de tableaux intitulés «Jazz Hot», et d'autres sur le jazz, le rythme et la musique.

Anarchiste avant tout, happé par Paris et inlassable combattant de la liberté, de l'égalité, de la fraternité, de la libre pensée et de la laïcité, il réalise de magnifiques dessins, notamment de presse, comme «L’Ouvrier crucifié» de 1906: tout y est dit. Anticlérical et antimonarchiste, sa lutte précoce contre les profiteurs et oppresseurs de tout poil le mènent à la civilisation de l'Afro-Amérique, son jazz hot, ses disques, ses rythmes et ses couleurs. Il arrive à Paris-Montmartre en 1896 (il a 25 ans) et Sonia Stern-Terk-Delaunay (la maman de Charles, un des fondateurs de Jazz Hot en 1935), peintre aussi, sa cadette de 14 ans née en Ukraine –tous deux de familles modestes– arrivera à Paris-Montparnasse neuf ans plus tard en 1905, elle a 20 ans.

Le rapport magique de Montmartre et Montparnasse aux peintres-artistes étrangers à cette époque (cf. Paris Années Folles, produit par Program33), les «cercles» de couleurs et des rythmes des deux artistes devaient s'enlacer… Dans sa vie plus qu'intense et volontairement protégée des mondanités et compromis foireux, Kupka aura un ami-mécène-client, Jindřich Waldes, industriel de Bohème qui finira dans les camps nazis, après avoir été dépouillé.

Alors, Kupka, peintre «abstrait»? Ça demande réflexion, sauf à se contenter de la surface des choses… Car Kupka était presque cliniquement proche du réel, mais sa perception était sans doute extralucide pour certains. Il participera d'ailleurs au premier «Salon des réalités nouvelles» créé entre autres par Sonia Delaunay à l’été 1946 et aux suivants. Pour Kupka, les couleurs avaient une forme, comme pour Claude Debussy ou Billy Strayhorn, les sons avaient des couleurs: ce qui est abstrait pour les observateurs est souvent très concret et réel pour les artistes visionnaires. Jazz Hot et Kupka ne pouvaient pas se séparer; il est enterré au Père-Lachaise, près aussi du Mur des Fédérés, celui des Communards fusillés au printemps 1871, quatre mois avant la naissance de František Kupka, l'anarchiste, non loin du siège actuel de notre revue. Une vie comme un cercle: parfait, cinétique, rythmé et coloré…
Informations sur l'exposition: www.grandpalais.fr


26 mars 2018

Jazz aux Deux Magots
Paris 6e

Adresse mythique de Saint-Germain-des-Prés, Les Deux Magots proposent, depuis le mois de février, une programmation jazz régulière (assurée par le batteur Lionel Boccara), tous les jeudis soirs, à partir de 19h30. Quelques dates à retenir pour les prochaines semaines: Mélanie Dahan (29/3), Lexie Kendricks Trio avec Sean Gourley (12/4), Dan Nicholas Trio avec Gilles Naturel (26/4) ou encore Julie Erikssen (24/5).
Informations: www.lesdeuxmagots.fr

26 mars 2018

South Town Jazz Festival 2018
Soustons (40) / 28 mars - 1er avril 2018

Le tout jeune South Town Jazz Festival, à Soustons, amène un parfum de New Orleans dans les Landes. Sous la direction de Guillaume Nouaux (dm), la programmation réunit Drew Davies (29/3), Paul Chéron & Jérôme Gatius (30/3), Jérôme Etcheberry (31/3) et Marie Carrié (1/4). Le festival propose également un expo photos, un projection de film, une conférence-concert...
Informations: https://culturesoustons.festik.net/festival-south-town-jazz

20 mars 2018

Wynton Marsalis Septet
Blue Engine Records

Le label de Jazz at Lincoln Center propose un florilège d'enregistrements live, réalisés par le septet de Wynton Marsalis, durant des soirées de galas (pour lever des fonds au bénéfice de programmes éducatifs) données à travers les Etats-Unis, entre 2003 et 2007. L'album est intitulé United We Swing. On y retrouve des invités de marque; certains appartenant à la sphère jazz/blues (Ray Charles), d'autres non (Bob Dylan).
Informations: www.jazz.org
20 mars 2018

Balade cévenole avec Maurice André
Lozère / 16-22 juillet 2018

La troisième édition de ce festival consacré à la trompette classique et jazz, proposera, notamment, un hommage à Louis Armstrong.
Informations
: 04 66 46 84 42.
20 mars 2018

Caveau du Max
Bruxelles (Belgique) / Mars-mai 2018

Le Max organise depuis plus de quinze ans un buffet italien avec concert de jazz. Au programme des prochains mois: Elia Fragione (voc), Lorenzo Di MLaio (g), Fabio Zamagni (dm), le 22 mars; le duo Peter Hertmans/Albert Villa (g), le 19 avril; Igor Gehenot (p), Giuseppe Millaci (b), Lionel Beuvens (dm), le 17 mai. Le buffet s’ouvre à 19h30.
Il est recommandé de réserver au +32 (0)2 733 17 88.


13 mars 2018

Printemps swing au Jazz Café Montparnasse
Paris 14e

Le Jazz Café Montparnasse continue de proposer une programmation qui a tout pour ravir les amateurs de jazz. Quelques dates à retenir: Ellen Birath (13/3, 10/4), Leon Parker (16/3), Brisa Roché (17/3), Opus 4 (23/3), Paddy Sherlock (29/3), Julien Brunetaud (30/3), François Laudet (17/4), Ludovic Beier (21/4), Aurore Voilqué (4/5), Ninine Garcia (10/5), Julie Saury Trio + guest Sarah Morrow (25/5).
informations: www.jazzcafe-montparnasse.com

13 mars 2018

Sylvia Howard au Jazz Club d'Annecy
Annecy (74) / 14 mars 2018

Sylvia Howard (voc) est invitée par José Fallo (eb) au Jazz Club d'Annecy, le 14 mars, où elle sera également accompagnée par Olivier Hutman (p) et Etienne Brachet (dm).

Informations: www.jazzclubannecy.com

13 mars 2018

Community Awarness Series
Jersey City (New Jersey) / 17 mars 2018

La bibliothèque et centre culturel de Jersey City -où se produit régulièrement le Spirit of Life Ensemble de Daoud-David Williams- propose des Community Awarness Series, des événements à caractère artistique et/ou historique autour de la culture afro-américaine. Ainsi le 18 mars, à 19h30, l'actrice et écrivain Daisy Nelson Century, évoquera la figure de Sojourner Truth (1797-1883) une abolitionniste qui s'est battu pour les droits des Afro-Américains et pour les droits des femmes.
Informations: www.jclibrary.org


8 mars 2018Simone Ginibre © Jean-Pierre Vignola by courtesy

Tears: Simone Ginibre

1929-2018

C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris la disparition, le 6 mars, à l'âge de 88 ans, de Simone Ginibre. Née Simone Benetti, le 13 avril 1929, elle débuta comme chanteuse de jazz dans les clubs parisiens où elle rencontra un jeune contrebassiste: Jean-Louis Ginibre. Ensemble, il construisent leur ascension professionnelle: il devient patron de presse (Jazz Magazine, Pariscope, Lui...), elle devient l'agent des grands jazzmen américains (Miles Davis notamment). Après leur séparation, Jean-Louis part s'installer aux Etats-Unis et Simone devient une organisatrice majeure du jazz en France: en 1974, elle fonde avec George Wein La Grande Parade du Jazz à Nice, festival mythique qu'elle fait vivre pendant vingt ans jusqu'à 1993. Son fils, Jean-Noël Ginibre (directeur de Loop Productions), a pris le relais de son activité.
C'est à lui en particulier que l'équipe de Jazz Hot adresse toute son affection.
Nous revenons en détail sur le parcours de Simone Ginibre dans notre rubrique nécrologique.
6 mars 2018

Fabrice Eulry
France, Belgique / Mars 2018

Fabrice Eulry (p) est en tournée avec l'orchestre philharmonique de Krakhov (43 musiciens) pour interpréter la Rhapsody in Blue, un concerto de sa composition et quelques standards. Cette tournée de onze dates débutera à Marcq-en-Barœul (59), le 7 mars, et s'achèvera à Carmaux (81), le 19 mars. Elle passera aussi par la Belgique (Putte, le 8 mars) et par Paris (Auditorium du Conservatoire du 5e arrdt.).
Informations: www.fabriceeulry-laboutique.com
6 mars 2018

Exposition «Blacks Dolls»
La Maison Rouge (Paris 1er) / jusqu'au 20 mai 2018

La Maison Rouge (qui fermera ses portes en octobre prochain) présente la collection Deborah Neff, un ensemble de 150 poupées noires créées par des Afro-Américains anonymes des années 1850-1940. Une autre histoire culturelle de l'Afro-Amérique.

Informations: www.claudinecolin.com

2 mars 2018

Barry Harris in Paris!
La Petite Halle (Paris 19e) / 23-27 avril 2018

C'est un évènement qui ne s'était pas produit depuis une dizaine d'années: le grand pianiste et pédagogue Barry Harris sera à Paris
pour un workshop, en journée, du 23 au 27 avril, à La Petite Halle (211 av. Jean Jaurès, Paris 19e), lequel sera suivi d'un concert le 27 avril au soir. Il sera pour cela accompagné de Luca Pisani (b) et Stéphane Chandelier (dm). Des jam-sessions autour du maître sont également prévues durant cette semaine qui va mettre le petit monde du jazz parisien en ébullition: pour l'instant, le 23 au Sunside et le 24 au Pop Up (près de la Gare de Lyon).
Informations: www.billetweb.fr/barry-harris-workshop-in-paris



JAZZ HOT NEWS 682 © Jazz Hot n°682, hiver 2017-2018

20 février 2018

Wes Montgomery
Resonance Records

Le label associatif et patrimonial Resonance Records propose une enregistrement live (inédit dans une version "officielle") de Wes Montgomery: In Paris. The Definitive ORTF Recording, coproduit par l'INA.  Il s'agit d'un concert du 27 mars 1965, au Théâtre des Champs-Elysées, où le guitariste est entouré de
Harold Mabern (p) Arthur Harper (b), Jimmy Lovelace (dm) et, en invité, Johnny Griffin (ts).
Informations: www.resonancerecords.org

20 février 2018

Peter King
Pizza Express, Londres (Royaume-Uni) / 26 février 2018

Peter King (77 ans) donnera un concert exceptionnel, en septet, le 26 février, au Pizza Express de Londres. Les recettes de ce concert sont destinées à aider l'altiste britannique à payer ses frais médicaux.
Informations: www.pizzaexpresslive.com


19 février 2018Didier Lockwood © Jacky Lepage

Tears: Didier Lockwood
1956-2018

C'est avec stupeur et tristesse que nous avons appris la disparition soudaine de Didier Lockwood, qui est décédé le 18 février d'une crise cardiaque, à l'âge de 62 ans. L'annonce a été d'autant plus brutale que, la veille, il se produisait encore au Bal Blomet, à Paris. Le violoniste était une personnalité incontournable du jazz en France, de par son aura médiatique qui en faisait l'un des rares jazzmen hexagonaux à être connu du grand public. Originaire de Calais et issu d'une famille de musiciens (son frère aîné, Francis, est pianiste), le jeune homme est repéré par Stéphane Grappelli qui le prend sous son aile. S'en suit une carrière marquée par l'éclectisme, Didier Lockwood passant du jazz de l'héritage Django Reinhardt-Stéphane Grappelli au jazz-rock et à la musique classique, dans un parcours très atypique. Egalement impliqué dans la pédagogie, il crée et dirige le Centre des Musiques Didier Lockwood (CMDL). Il venait de sortir un album, Open Doors (Sony Music), enregistré avec Antonio Faraò (p), Darryl Hall (b) et André Ceccarelli (dm).
Jazz Hot adresse ses condoléances à ses proches.
Nous revenons en détail sur son parcours dans notre rubrique nécrologique.
19 février 2018

George Cables

George Cables ne va pas bien. Le pianiste de 73 ans, qui avait déjà reçu plusieurs greffes d'organes il y a dix ans, souffre d'ulcères aux jambes. Pour stabiliser son état, il doit se faire amputer de la jambe gauche le 1er mars. Un appel aux dons a été lancé pour l'aider à payer ses frais d'hospitalisation.
Information: www.gofundme.com/team-george-cables


5 février 2018

Colloque «Musique & Pouvoirs»
Université de Bourgogne, Dijon (21) / 8-9 février 2018

L'Université de Bourgogne organise, les 8 et 9 février, un colloque «Musique & Pouvoirs»,
avec, le 8 février, des interventions sur le jazz et la Guerre froide, le jazz en Pologne et une table-ronde «Jazz, musiques actuelles et institutions en France», animée par Jean Szlamowicz (professeur à l'Université de Bourgogne et "ancien" de Jazz Hot) avec Ricky Ford, Xavier Felgeyrolles (Space Time Records et festival Jazz en Tête), Ludovic Florin (Université de Toulouse) et Yves Sportis (directeur de Jazz Hot). Cette première journée sera clôturée par un concert de Ricky Ford (ts) avec Darryl Hall (b) et Jason Marsalis (dm). 
Informations: http://til.u-bourgogne.fr

29 janvier 2018

Tears

Plusieurs disparitions sont à déplorer en cette fin de mois de janvier: le pianiste Olivier Lancelot (né en 1970), animateur de la scène jazz "traditionnelle" depuis 1989 (Maxim Saury, Eric Luter, Jacky Millet, Gilbert Leroux...), s'est tué dans un accident de scooter le 21 janvier; le même jour, le saxophoniste Roland Audefroy (né en 1930), un ancien des orchestres de Benny Bennet et de Camille Sauvage, s'est éteint; enfin, le 22 janvier, le trompettiste Franck Duterte (né en 1934), connu pour avoir enregistré avec le big band de Jean-Claude Naude en 1967, est décédé.

29 janvier 2018

Tears: Monique Aldebert
1926-2018

Le 26 janvier, la chanteuse et parolière Monique Adelbert est morte à Los Angeles. Née Monique Dozo en 1926, elle s'était installée en 1950 à Paris, rue Chaptal, avec son mari, le pianiste Bernard Peiffer (1922-1976) et leur fille. Le couple fréquente alors Charles Delaunay et Monique devient chanteuse de jazz en intégrant l'orchestre de Maurice Mouflard (tp). Elle se remarie avec le trompettiste Roger Guérin (1926-2010) et rejoint les Double Six sous le nom de Monique Guérin. La formation compte également le pianiste et chanteur Louis Aldebert (1931-2014), lequel forme avec Monique, à partir de la fin des années 50, un duo (Monique & Aldebert) et un couple. En 1969, ils partent en tournée à Las Vegas et s'installent, par la suite, à Los Angeles, devant The Aldeberts.

29 janvier 2018

Grammy AwardTears
New York (USA) / 28 janvier 2018

La 60e cérémonie des Grammy Awards a distingué, pour le jazz: meilleur album instrumental, Rebirth (Mack Avenue) de Billy Childs; meilleur album vocal, Dreams and Daggers (Mack Avenue) de Cécile McLorin Salvant; meilleur album en grande formation, Bringin' It, du Christian McBride Big Band, meilleur album latin-jazz, Jazz Tango (Zoho) de Pablo Ziegler, meilleur solo, John McLaughlin sur «Miles Beyond» (album Live @ Ronnie Scott's, Abstract Logix).
Palmarès complet: www.grammy.com

24 janvier 2018Hugh Masekela (Marseille, 2013) © Ellen Bertet

Tears: Hugh Masekela
1939-2018

Une voix singulière du jazz qui s'est éteinte: le trompettiste sud-africain Hugh Masekela, compagnon de lutte et ami de Nelson Mandela, est décédé des suites d'un cancer le 23 janvier. Artiste "crossover" entre jazz (il fut le protégé de Miles et de Dizzy à New York dans les années 60), musique africaine et pop. Il était retourné vivre en Afrique du Sud depuis la fin de l'apartheid et avait collaboré à plusieurs reprises avec son compatriote Abdullah Ibrahim. On avait pu le voir en France en 2013, au festival Jazz des Cinq Continents de Marseille. La même année, il était l'invité d'honneur du festival d'Ystad en Suède (et y était encore programmé en 2016), comme l'attestent nos compte-rendus de l'époque.

17 janvier 2018

La Bretagne se souvient des Harlem Hellfighters
Concarneau (29) / 28 janvier 2018

Dans le cadre du centenaire du débarquement sur les côtes bretonnes de l'orchestre de Jim Europe, le Hot Club Jazz Iroise organise un concert avec le Spirit of Chicago Orchestra et la Formation Jazz de la Musique de l'Air, le 28 janvier à Concarneau. Un cycle de concerts, de conférences et d'expositions se poursuit sur ce thème jusqu'en novembre.
Informations: www.hot-club-jazz-iroise.fr


17 janvier 2018

Philippe LeJeune en tournée

Le pianiste Philippe LeJeune est en tournée: le 26/1 à Cambrai (59), le 27/1 à Granville (50), le 2/2 à Lanton (33), le 2/3 à Capbreton (40), le 13/3 à Val Thorens, le 14/3 à Lyon (69), le 15/3 à Grenoble (38), le 17/3 à Seyssuel (38) et du 6 au 22/4 aux Etats-Unis.
Informations: www.philippelejeune.com


15 janvier 2018

Février et mars au Jazz Café Montparnasse
Paris 14e

Désormais sur ses rails, le Jazz Café Montparnasse propose trois soirées de concert par semaine, du jeudi au samedi. Quelques dates à retenir pour février et mars: Ellen Birath (1/2), Adrien Moignard (2), Mourad Benhammou Jazzworkers (16), Men in Bop (17), Pablo Campos (18), Aurore Voilqué & Angelo Debarre (24), Dave Blenkhorn (2/3), William Chabbey (9), Leon Parker (16), Brisa Roché (17), Opus 4 (23), Jérôme Etcheberry (24), Paddy Sherlock (29) ou encore Julien Brunetaud (30).
Informations: www.jazzcafe-montparnasse.com


11 janvier 2018

Les saxophones Selmer bientôt vendus

Henri Selmer, leader mondial du saxophone et marque très appréciée par les musiciens, a annoncé que la majorité du capital de la société (créée en 1885 et jusqu'à présent toujours détenue par les descendants du fondateur) va être cédé à un fonds d'investissement, en vue d'une «nouvelle phase de développement». Espérons que la fabriquant n'y laissera pas son savoir-faire historique. L'exemple des pianos Steinway, qui ont emprunté le même chemin en 2013, n'est pas pour nous porter à l'optimisme.

5 janvier 2018

Bon anniversaire Philip Catherine!

Philip Catherine (Jazz Hot n°662) a fêté ses 75 ans le 3 novembre dernier (il est né le 27 octobre 1942) avec un concert au Flagey, à Bruxelles. Il est d'ailleurs possible de visionner l'intégralité de cette belle soirée sur YouTube. Cet anniversaire est en outre l'occasion de la sortie d'une anthologie chez Warner Music France, Selected Works 1974-1982 (un coffret de 5 CDs), ainsi que de la préparation d'un grand "Birthday Tour", avec diverses formations, étalé sur 2018 et 2019.
Informations: www.philipcatherine.com

29 décembre 2017

Magnum in Harlem
Maison des Arts de Créteil (94) / jusqu'au 27 janvier 2018

L'exposition Magnum in Harlem, à Créteil, réunit les œuvres de treize photographes de l'agence Magnum (dont Raymond Depardon) dépeignant le quartier emblématique de la communauté afro-américaine de New York sur plusieurs décennies. On y aperçoit des scènes de vie comme on y croise Ella Fitzgerald ou Louis Armstrong.
Informations: www.maccreteil.com

29 décembre 2017

Tears: Jerry Gillotti
1937-2017

Nous apprenons avec retard la mort de Jerry Gillotti, survenue le 23 novembre dernier. C’était le patron du légendaire club Gilly’s Jazz à Dayton, dans l’Ohio. Nous reviendrons sur son parcours et sur l’histoire de ce club ouvert en 1972 et qui fermera ses portes ce 31 décembre. Au fil des années, les plus grands noms du jazz y ont joué, de Bill Evans à Sonny Rollins en passant par Charles Mingus. Plus de soixante-dix musiciens sont venus rendre hommage à cette figure du jazz le 27 décembre lors d’une «Jam for Jerry».

22 décembre 2017

Tears: Roswell Rudd
1935-2017

Roswell Rudd est décédé le 21 décembre à l'âge de 82 ans. Alors que le tromboniste pratiquait à ses débuts, dans les années 50, le jazz dixieland avec le groupe Eli's Chosen Six, il se tourne vers le free à la décennie suivante. Il collabore ainsi avec Charlie Haden, Carla Bley, Cecil Taylor, Don Cherry, Phaorah Sanders, Archie Shepp ou encore Steve Lacy. Parallèlement, il enseigne l'ethnomusicologie à l'université et oriente d'ailleurs, dans les années 2000, sa production musicale vers l'Afrique et particulièrement le Mali.
Nous revenons en détail sur son parcours dans notre rubrique nécrologique.



19 décembre 2017

Tears: Kevin Mahogany
1958-2017

C'est un des chanteurs les plus doués de sa génération qui s'est tu le 17 décembre. Kevin Mahogany, disparu à seulement 58 ans, était une grande voix de la scène de Kansas City, tout comme sa complice Deborah Brown (à laquelle nous consacrons une interview dans ce numéro). Ses études terminées, il avait en effet fait le choix de retourner vivre à Kansas City pour mener sa carrière (il sort une premier album en leader, Double Rainbow, en 1993). Grand spécialiste du scat, il citait parmi ses influences Jon Hendricks également disparu récemment.
Nous revenons en détail sur son parcours dans notre rubrique nécrologique.



15 décembre 2017

Tears: Michelle Léglise-Vian
1920-2017

Elle avait le même âge que Bison Ravi, mais lui a survécu près de soixante ans: Michelle Léglise, première épouse de Boris Vian, s'est éteinte tranquillement dans son sommeil, près de son domicile du quartier Montparnasse, le 13 décembre, à l'âge de 97 ans. Michelle et Boris s'étaient rencontrés en 1940 et se marient l'année suivante. Elle tape à la machine les feuillets manuscrits de l'écrivain, partage avec lui les folles soirées jazz et existentialistes de Saint-Germain-des-Prés. Mais elle entame une relation avec Jean-Paul Sartre en 1949 alors que Boris tombe sous le charme de la danseuse suisse Ursula Kübler en 1950. Boris quitte Michelle en 1951 et leurs deux enfants, Patrick et Carole (décédée en 1998).
C'est un des fils qui liait encore Boris Vian au présent qui s'est rompu avec la disparition de Michelle. Nous adressons nos sincères condoléances à son fils Patrick.
Nous revenons en détail sur la vie de Michelle Léglise-Vian dans notre rubrique nécrologique.

15 décembre 2017

Ernest Dawkins à Paris
Le Square (Paris 11e) / 16 décembre 2017

Le saxophoniste chicagoan, Ernest Dawkins, sera en concert, le 16/12 à 20h, au Square (3, passage Amelot - Paris 11e), très bien entouré de Rasul Siddik (tp), Katy Roberts (p) et de Dominique Lemerle (b).

14 décembre 2017

Tears: Willie Pickens
1931-2017

Le pianiste de Chicago, Willie Pickens est décédé le 13 décembre à l'âge de 86 ans. Cette figure du jazz de Windy City a été un mentor pour de nombreux jeunes musiciens. Il a été terrassé par une crise cardiaque alors qu'il s'apprêtait à se produire à Jazz at Lincoln Center en invité spécial de son ancien protégé Marquis Hill (tp).
Nous revenons en détail sur son parcours dans notre rubrique nécrologique.


8 décembre 2017

Tears: Sunny Murray
1936-2017

Le batteur Sunny Murray est décédé le 7 décembre à l'âge de 81 ans. Participant dans les années 60 au mouvement free jazz, enregistrant avec Albert Ayler, Archie Shepp ou encore Don Cherry. Il séjourne une première en France, de 1968 à 1972. De retour à New York, il prend part au Loft Movement puis met sa carrière entre parenthèse de 1979 à 1987. En 1989, il revient s'installer en France, donne des cours à l'IACP et reprend le chemin des studios avec des musiciens américains et français.
Nous revenons en détail sur son parcours dans notre rubrique nécrologique.

5 décembre 2017

Duke Meets Mary Poppins
Pan Piper (Paris 11e) / 5-7 janvier 2018

Le nouveau projet du Duke Orchestra de Laurent Mignard, Jazzy Poppins, s'adresse aux enfants avec une adaptation en scène (et en jazz) du Mary Poppins de Walt Disney (1964), long-métrage tiré du roman éponyme de l'Australienne Pamela L. Travers. Ce spectacle (extrait à écouter ici) sera donné à Paris, au Pan Piper, pour cinq représentations, du 5 au 7 janvier prochain.
Informations: www.pan-piper.com
5 décembre 2017

Raphaël Faÿs
L'Européen (Paris 17e) / Pan Pipper (Paris 11e) / 14 février 2018

L'ami Raphaël Faÿs (Jazz Hot n°633, 2006) propose une rencontre entre deux musiques populaires dont la guitare est la reine: le jazz Django et le flamenco. Pour ce projet Paris-Séville (qui fera l'objet d'un album disponible dans le courant de l'année 2018), il sera entouré de cinq musiciens à L'Européen, le 14 février prochain.
Informations: www.raphaelfays.com

5 décembre 2017

Décembre au Jazz Café Montparnasse
Paris 14e

Après une première semaine de "démarrage" en novembre, le Jazz Café Montparnasse (ex-Petit Journal Montparnasse) annonce sa programmation de décembre: Angelo Debarre (7), Emilie Hedou (8), David Sauzay-Fabien Mary Quintet (9), Sébastien Giniaux (14), Kicca Quartet (15), Laurent Coulondre (16), Norig (21), Michel Pastre (22), Opus 4 (23), Philippe Milanta/André Villéger/Bruno Rousselet (28), Adele and the Brothers (29), Hubert Dupont (30).

Informations: www.jazzcafe-montparnasse.com

4 décembre 2017

Tears: Wendell Eugene
1923-2017

Le tromboniste Wendell Eugene, figure historique de la scène jazz de New Orleans, est décédé le 7 novembre des suites d’une pneumonie. Issu d’une famille de musiciens Wendell Eugene a débuté sa très longue carrière (soixante-dix-sept ans!) en 1938, à l’âge de 15 ans, chez Kid Howard (tp) et s’est produit régulièrement jusqu’en 2015. 
Nous revenons en détail sur son parcours dans notre rubrique nécrologique.




JAZZ HOT NEWS 681
© Jazz Hot n°681, automne 2017


24 novembre 2017

Centenaire du débarquement des Harlem Hellfighters

A l'occasion du centenaire de l'arrivée, sur nos côtes, de l'orchestre de Jim Europe, Dan Vernhettes publie une édition corrigée et augmentée de son ouvrage consacré à cet épisode fondateur dans la relation entre la France et l'Afro-Amérique (chez Jazz'Edit). L'auteur a, par ailleurs, été interrogé dans un documentaire sur ce même sujet, La Grande Guerre des Harlem Hellfighters, de François Reinhardt, qui sera diffusé sur France Ô le 13 décembre à 20h55.
Informations: www.jazzedit.org

24 novembre 2017

Julian Priester en difficulté

Le tromboniste Julian Priester (82 ans, Jazz Hot n°617) malgré une brillante carrière (Duke Ellington, John Coltrane, Max Roach, Sun Ra, Herblie Hancock...) et 32 ans d'enseignement au
Cornish College of the Arts (Seattle), se retrouve sans ressource et dans l'incapacité de couvrir ses frais médicaux alors que sa santé s'est altérée. 
Un fonds de solidarité a été ouvert à son bénéfice: www.youcaring.com/julianpriester
24 novembre 2017

Melanine Mobile Vibe
Essonne / novembre-décembre 2017

L'association Melanine Mobile Vibes, animée par Pascale Quatela, est très active dans l'Essonne pour proposer des concerts de gospel et de jazz. Elle organise, notamment, des dîners-concerts, deux vendredis par mois, au restaurant Chez Camille (à Orsay) tandis que Malaïka Lacy (voc) sera en duo avec Eric Montigny (p) le samedi 25/11 au restaurant Le Gramophone. Côté gospel, deux concerts sont à venir: le dimanche 3/12 à l'église St Germain de Nozay (17h) et le 17/12 à l'église St Martin-St Laurent d'Orsay (17h).

Informations: www.melaninemobilevibe.com


23 novembre 2017

Tears: Jon Hendricks
1921-2017

C'était une légende du jazz vocal: Jon Hendricks s'est éteint le 22 novembre à New York, à l'âge de 96 ans. C'était également l'une des plus longues carrières du jazz, puisqu'il a commencé à chanter professionnellement à l'âge de 7 ans et qu'il était déjà une vedette locale, dans sa ville de Toledo (Ohio), à seulement 10 ans. Deux ans plus tard, il reçoit une proposition pour accompagner Fats Waller. Adolescent, il se produit avec un autre natif de Toledo, Art Tatum. Il participe au Débarquement en Normandie en 1944 et, à son retour aux Etats-Unis, s'installe à New York sur les conseils de Charlie Parker. Outre de très nombreuses collaborations (notamment en tant que parolier), il reste le précurseur du vocalese, technique consistant à mettre en voix les solos instrumentaux.
Nous revenons en détail sur son parcours dans notre rubrique nécrologique.
Jazz Hot adresse ses sincères condoléances à ses proches et en particulier à sa fille, la chanteuse Michele Hendricks.
23 novembre 2017

Tears: George Avakian
1919-2017

Le producteur George Avakian est décédé le 22 novembre 2017. Ce pionnier de l'industrie du disque, qui a été l'un des acteurs de l’âge d'or, a également participé à l'aventure de Jazz Hot.
Nous l'avions rencontré et retracé sa carrière en 2015, dans notre numéro 671.

20 novembre 2017

Tears: Ben Riley
1933-2017

Week-end bien triste pour la batterie jazz avec la disparition d'un immense représentant de cet instrument: Ben Riley, le 18 novembre 2017. 
Ben Riley reste d'abord associé à Thelonious Monk, qu'il accompagne de 1964 à 1967. Mais sa carrière, débutée dès 1956, lui permet de croiser également Randy Weston, Sonny Rollins, Billy Taylor, Earl Hines ou encore Stan Getz. Dans les années 70 et 80, on le retrouve avec Alice Coltrane, Roland Hanna, George Mraz, Chet Baker et en 1976 il intègre le nouveau quartet de Ron Carter avec Kenny Barron et Buster Williams. Après le départ du leader, la rythmique demeure et accueille Charlie Rouse, formant le groupe Sphere. En 2006, il forme le Monk Legacy Band avec Don Sickler et Wayne Escoffery.
Nous revenons en détail sur son parcours dans notre rubrique nécrologique.
14 novembre 2017

Trois documentaires jazz
Netflix

Dans notre "Hot News" du 16 septembre 2016, nous vous annoncions la sortie de deux documentaires inédits: I Called Him Morgan de Kasper Collin (sur Lee Morgan) et Chasing Trane (sur John Coltrane) de John Scheinfeld. Si le premier film a été présenté, l'été dernier, dans le cadre du festival Marseille Jazz des Cinq Continents, ces deux long-métrages n'ont bénéficié, en France, d'aucune sortie sur grand écran ou en DVD. Il est à présent possible de les visionner sur Netflix, ainsi qu'un autre documentaire, What Happened Miss Nina Simone? de Liz Garbus, produit par la plateforme de streaming en 2015.
Informations: www.netflix.com


10 Leslie Lewis, Philippe Duchemin, Patricia Lebeugle, Jean-Pierre Derouard © Patrick Martineaunovembre 2017

Le jazz de retour à Montparnasse!
Jazz Café Montparnasse, Paris 14e

C'est la bonne surprise de l'automne: Le Petit Journal Montparnasse renaît de ses cendres sous le nom «Jazz Café Montparnasse». Pour mémoire, ce lieu historique (ouvert en 1985 par André Damon), avait brutalement fermé en juillet 2016 et avait été transformé en une salle de spectacle à l'ambiance cajun, le «Dame Rose». Las, le concept n'a guère convaincu et le club a été repris par un entrepreneur spécialisé dans l'hôtellerie et la restauration, Belaid Belharet, par ailleurs amateur de jazz. Ce dernier est donc de retour au 13 rue du Commandant Mouchotte et s'est manifesté de la plus belle façon, le 9 novembre, avec un concert inaugural réunissant Leslie Lewis (voc), Philippe Duchemin (p), Patricia Lebeugle (b) et Jean-Pierre Derouard (dm). A cette fête sympathique étaient présents Dany Doriz, le patron du Caveau de La Huchette, solidaire avec la nouvelle équipe aux commandes, ainsi qu'Arnaud Séité de la péniche Le Marcounet et quelques musiciens: Patrice Galas, Olivier Hutman, Esaie Cid...
Après cette première soirée tournée vers les professionnels, le Jazz Café Montparnasse ouvre ses portes aujourd'hui. Outre la partie restaurant qui fonctionnera midi et soir (sans obligation de dîner pour écouter la musique), le club accueillera des concerts du jeudi au samedi. S'y produiront dans les prochains jours: Aurore Voilqué (10), Dany Doriz avec Ronald Baker (11), Jean-Paul Amouroux (16), Jeff Hoffman avec Wendy Lee Taylor (17) et Ellen Birath (18).
Longue vie au Jazz Café Montparnasse!
Informations: https://jazzcafe-montparnasse.com

8 novembre 2017

Marcus Roberts
J-Master Records

Le pianiste originaire de Jacksonville (Floride) sort consécutivement deux nouveaux albums: dans les prochains jours, il publie Trio Crescent. Celebrating Coltrane, un hommage au Crescent enregistré par John Coltrane en 1964. Puis, en janvier, c'est un live issu d'une série de concerts consacrés à la mémoire de Martin Luter King (dont on commémorera les 50 ans de l'assassinat en 2018) qui sera disponible.
Informations: www.marcusroberts.com


2 novembre 2017

Tears: Muhal Richard Abrams
1930-2017

Le pianiste Muhal Richard Abrams est décédé le 29 octobre à l'âge de 87 ans. Originaire de Chicago, il cofonde de l'Association for the Advancement of Creative Musician (AACM), en 1965, dont il est le premier président et la figure emblématique. En 1967, il prend le nom de «Muhal», s'inscrivant dans le mouvement d'affirmation des racines africaines des Afro-Américains. La même année, il enregistre son premier disque,
Levels and Degrees of Light. Il joue avec la crème du free jazz (Marion Brown, Anthony Braxton, Jack DeJohnette, Chico Freeman...) et plus largement avec des musiciens évoluant dans d'autres esthétiques (Johnny Griffin, Clifford Jordan, Sonny Rollins...). Son éclectisme le mène d'ailleurs du ragtime à la musique contemporaine, embrassant toute la «Great Black Music».
Nous revenons en détail sur son parcours dans notre rubrique nécrologique.

31 octobre 2017

Carmen Lundy
Afrasia Records

La chanteuse Carmen Lundy sort un album intitulé Code Noir, en référence à l'édit royal de 1685, sur le statut des esclaves africains dans les colonies françaises des Antilles. Une œuvre où s'entremêlent jazz, blues et musique brésilienne, dont le message se veut universaliste.
Informations: https://carmenlundy.com


31 octobre 2017

Jazz Congress 2018
Jazz at Lincoln Center, New York (USA) / 11-12 janvier 2018

Co-organisée par le magazine JazzTimes et Jazz at Lincoln Center (où elle se tiendra en janvier prochain), la première édition du Jazz Congress veut faire se rencontrer les professionnels du jazz: artistes, média et acteurs de l'industrie musicale. D'autres congrès de ce type ont déjà existé par le passé, notamment sous la férule de JazzTimes, et dès 1979; le dernier du genre ayant eu lieu à la Saint Peter's Church en 2015.

Informations: www.jazz.org/events/t-7034/jazz-congress

31 octobre 2017

Jazz Accross Borders 2017
Saint-Pétersbourg (Russie) / 17-18 novembre 2017

Saint-Pétersbourg accueille un nouveau rendez-vous international pour le jazz, le forum et festival Jazz Accross Borders, qui mêlera rencontres professionnelles, showcases à l'attention des acteurs du jazz présents, ainsi que des concerts avec, en têtes d'affiche, Kurt Elling, Igor Butman et le Moscow Jazz Orchestra.

Informations: www.jazzrussia.com

30 octobre 2017

Tournée 2017 du Chicago Blues Festival
France / 16 novembre - 5 décembre 2017

Pour sa 48e édition, le Chicago Blues Festival met en tête d'affiche Carl Weathersby (g), Rico MacFarland (g) et Laretha Weathersby (voc). La troupe promènera le blues de Windy City au Centre Culturel Louis-Jouvet de Bonnières-sur-Seine (78), le 16/11, à Jazz à Vienne (38), le 21/11, au Cri du Port, à Marseille (13), le 23/11, à Léognan (33), le 25/11 pour la 25e Nuit du Blues, à la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand (63), le 28/11, à la JAM de Montpellier (38), le 29/11, ou encore à Marsannay-la-Côte (21), le 5/12.
Informations: www.infoconcert.com/artiste/chicago-blues-festival

26 octobre 2017

Tears: Fats Domino
1928-2017

C'est une légende du rock'n'roll qui s'est éteinte le 24 octobre à Harvey (Louisiane): Antoine Dominique Domino Jr., dit "Fats" Domino (en raison de son embonpoint et en référence à Fats Waller) avait 89 ans. Né à New Orleans, le 26 février 1928, pianiste autodidacte et virtuose, chanteur, il débute sa carrière dès l'âge de 14 ans. Irrigué par le gospel, le blues et le boogie-woogie, il fait évoluer le rythm'n'blues en y ajoutant notamment des éléments de sa culture créole, ouvrant la voie au rock'n'roll et à des musiciens comme Elvis Presley. Fats Domino connaît un grand succès commercial dans les années 50, avec des "tubes" comme «The Fat Man» (1949), «Goin'Home» (1952) ou encore son succès le plus mémorable: «Blueberry Hill» (1956). Les décennies suivantes, le pianiste, devenue une icône, multiplie les tournées, notamment en Europe. Même s'il n'est plus en tête des hit parades, il demeure une figure admirée par les nouvelles générations de musiciens et croule sous les hommages. L'ouragan Katrina, dans lequel il perd son manoir et toutes ses archives, en 2005, est un coup dur. Il sort néanmoins un dernier album en 2006, Alive and Kickin', dont les bénéfices sont reversés aux musiciens de New Orleans. Il apparaît également dans la série télévisée Treme.
On peut retrouver les enregistrements de son très riche début de carrière dans un coffret que vient de publier le label Frémeaux & Associés.
Nous revenons en détail sur son parcours dans notre rubrique nécrologique.

24 octobre 2017

Austin O'Brien
Gennevilliers (92) / 15 novembre 2017

Le chanteur-entertainer irlandais Austin O'Brien se produira en sextet (Hervé Meschinet, ts, Christian Brun, g, Philippe Petit, org, Jean-Luc Arramy, b, Vincent Frade, dm) le 15 novembre à 20h, à l'auditorium du Conservatoire Edgar Varèse de Gennevilliers.  
Informations: 01 40 85 64 71.

24 octobre 2017

Bryant / Fabian / Marsalis
CAP Records

Lance Bryant (ts, voc), Christian Fabian (b) et Jason Marsalis (dm) sont réunis sur Do for You?, un album aux accents latins.

Informations: www.christianfabian.com




24 octobre 2017

Panama Jazz Festival 2018
Panama Ciudad (Panama) / 15-20 janvier 2018

Le 15e festival de jazz de Panama, toujours dirigé par le pianiste Danilo Pérez et sa compagne Patricia Zarate aura lieu du 15 au 20 janvier 2018. Cette manifestation fait partie des festivals de jazz incontournables de la grande Caraïbe avec le Jazz Plaza de La Havane et le Barranquijazz colombien. Une fois encore le programme est vaste, varié et alléchant. Pour les amateurs de concerts deux grandes têtes d’affiche Wayne Shorter, un habitué du festival et Chucho Valdés. Le premier jouera avec son quartet pour le Gala à la Altapa Convention, Gala qui réunira des fonds destinés au programme éducatif de la Fondation de Danilo Pérez, qui lors de la même soirée accompagnera le chanteur espagnol Miguel Bosé puis la voix de la brésilienne Luciana de Souza. Au programme également, Santi de Briano, Marco Pignataro, Ran Blake, Bill Dobbins… Autour du festival, à la Cité du Savoir, se grefferont des jam-sessions, des master-classes, auditions, ou encore un symposium sur la musicothérapie…

Informations: http://panamajazzfestival.com
19 octobre 2017

Jazz sur la Ville 2017
Marseille (13) / 6 novembre - 3 décembre 2017

Pour son édition 2017, Jazz sur la Ville propose une riche programmation (qui prend place des divers lieux marseillais mais aussi à Salon, Aix-en-Provence, Nice...), notamment: Sarah McKenzie (10/11), Christian Scott (11/11), Ingrid & Christine Jensen (12/11), Sylvain Luc (18/11), Lucy Dixon (22/11), Chicago Blues Festival (23/11), Alain Jean-Marie (24/11), José Caparros (29/11), Trio Barolo (3/12). En outre, le festival propose des expositions (Dizzy Gillespie. 100 ans de jazz à la Bibliothèque de L'Alcazar, 7/11-2/12) et des conférences, en particulier Jazz Hot. La Revue internationale du jazz depuis 1935 par "notre" Michel Antonelli, médiathèque de Berre-l'Etang, le 28/11 à 18h30.
Informations: http://jazzsurlaville.fr
19 octobre 2017

La dernier appartement de Billie Holiday vendu
New York (USA)

L'été dernier, l'immeuble dans lequel est situé l'appartement où Billie Holiday a passé ses dernières années (dans l'Upper West Side, dans le nord-ouest de Manhattan, à proximité de Central Park) a été vendu pour 9,5 millions de dollars. Il s'agit d'un fort chic immeuble de cinq étages, de style néo-renaissance. Les appartements ayant été refaits à neuf, il ne demeure rien de l'environnement matériel de Lady Day. 

18 octobre 2017

Rétrospective Stephen Shames
Maison de la photographie Robert Doisneau, Gentilly (94) / jusqu'au 14 janvier 2018

Le photographe américain Stephen Shames présente, pour la première fois en Europe, des clichés des années 1960-1970, documentant la société américaine de l'époque et portant notamment sur le mouvement des Black Panthers.
Informations: www.maisondoisneau.agglo-valdebievre.fr


13 octobre 2017

Grenoble Alpes Métropole Jazz Festival 2017
Grenoble (38) / jusqu'au 21 octobre 2017

13e édition déjà pour ce festival parti tout petit avec des groupes locaux pour accueillir aujourd’hui, dans six communes de l’agglomération, des têtes d'affiche comme Kyle Eastwood (13/10), Manu Katché en quartet avec le pianiste Alfio Origlio (18/10), ou encore la chanteuse guadeloupéenne Véronique Hermann Sambin (19/10). Les musiciens du cru ne sont pas pour autant oubliés dans la programmation avec le big band du Jazz Club de Grenoble invitant Malcolm Potter (20/10) ou encore le big band de… Hagondange (la petite ville lorraine de "notre" Pascal Kober!) et Charlatan Transfer (21/10). Également au programme: concerts des élèves du Conservatoire et master-class.
Informations: www.jazzclubdegrenoble.fr

13 octobre 2017

Exposition Jesse A. Fernandez
Galerie David Giraud (Paris 3e) / jusqu'au 18 novembre 2017

La galerie David Guiraud expose le magnifique travail en noir & blanc de ce photographe cubain qui, entre les années 1950 et les années 1980, a photographié écrivains, hommes politiques et peintres en Amérique et en Europe, mais aussi de nombreux musiciens de jazz comme Miles Davis, Dizzy Gillespie et Eartha Kitt (une sacrée image prise à Newport!), Percy Heath, Billie Holiday ou encore Max Roach. À découvrir…

Informations: www.galerie-david-guiraud.com

13 octobre 2017

Festiv'Jazz Automne 2017
Chabeuil (26) / 16-18 novembre 2017

Chabeuil, entre Rhône et Vercors, accueille depuis cinq ans un festival qui compte deux éditions par an (l'une en mars, l'autre en novembre), l'édition d'automne étant liée à l’arrivée des vins primeurs. Cette année, après un première soirée festive (le 16/11) où alterneront deux ensembles locaux, le festival accueillera Sarah Lenka (17/11) et Sylvia Howard avec le Black Label Swingtet (18/11).

Informations: www.festivjazz.fr

10 octobre 2017

Smoke Sessions Records

Deux belles sorties d'automne chez Smoke Sessions Records: Johnny O'Neal (Jazz Hot n°679) sur In the Moment (avec Roy Hargrove et Grant Stewart) et Vincent Herring sur Hard Times (avec Cyrus Chestnut et Carl Allen).
Informations: http://smokesessionsrecords.com




10 octobre 2017

MAM fête ses 25 ans
La Bellevilloise (Paris 20e) / 11 novembre 2017

Le duo jazz-musette MAM (François Michaud, vln, et Viviane Arnoux, acc) -mais qui se produit également en trio, en quartet et avec des invités divers-, fête ses 25 ans d’existence. A cette occasion, sort, en novembre, un double-CD retraçant sa carrière (25 ans, Buda Musique) ainsi qu'un DVD, déjà disponible: Jazz in my Musette avec François Parisi (acc). Côté scène, après deux jolis concerts, début octobre, Aux Petits Joueurs, MAM fêtera son quart de siècle à La Bellevilloise (Paris 20e), le 11 novembre, en bonne compagnie.
Informations: www.mammusique.eu

5 octobre 2017

Louis Armstrong Eternity Band
Birdland, New York (USA)

Le Louis Armstrong Eternity Band fait vivre la musique du grand Louie depuis 1980, emmené par son leader David Ostwald (tu). L'orchestre se produit tous les mercredi au Birdland de New York, sauf cette semaine où son concert hebdomadaire a été décalé au jeudi (ce soir).
Informations: www.ostwaldjazz.com

3 octobre 2017

Eddie Daniels & Roger Kellaway
Resonance Records

Le label associatif Resonance Records propose un live inédit avec Eddie Daniels (cl), Roger Kellaway (p), Buster Williams (b) et Al Foster (dm), enregistré au Village Vanguard en 1988: Just Friends.
Informations: www.resonancerecords.org



3 octobre 2017

Les 40 ans du C.A.S. de Jersey City
Jersey City (New Jersey) / 14 octobre 2017

Le Cultural Arts Center de Jersey City (où se produit régulièrement le Spirit of Life Ensemble de Daoud-David Williams) célèbre son 40e anniversaire en compagnie de Houston Person (ts): un concert exceptionnel se tiendra ainsi le 14/10 dans la bibliothèque du centre. 
Informations: www.youtube.com

29 septembre 2017

Tears: Jean Aussanaire

Le saxophoniste Jean Aussanaire, est décédé à l’âge de 56 ans à la suite à un cancer fulgurant. Musicien ancré dans le terroir nantais, il est ensuite très actif dans les collectifs tourangeaux (licence en musicologie à Tours). Il approfondit l’approche de son instrument aux Etats-Unis auprès de David Liebman et Ed Sarath. Sa carrière professionnelle démarre avec le trio Cache-Cache en 1990, puis il se produit avec de nombreux musiciens avant de rejoindre en 2006 l’ARFI (Association pour la recherche d’un folklore imaginaire). Il intègre notamment La Marmite Infernale puis devient le nouveau quatrième mousquetaire du Workshop de Lyon. Parmi ses nombreuses implications musicales, il préside l’association Jazz Région Centre et fonde le festival Notes à Belle-Isle de 2000 à 2009.


25 septembre 2017

Jazz au Stade
Nivelles (Belgique) / Automne 2017

Cette petite ville du Brabant Wallon a connu quelques épisodes jazzistiques intéressants avec des concerts au Waux-Hall et les répétitions du West Music Club Big Band (dir. Richard Rousselet). Aujourd’hui encore la région compte des musiciens de grande classe, comme Michel Paré (tp) et Didier Indot (g). A l’initiative des quelques passionnés, des concerts ont régulièrement lieu au Club House du club de Rugby, Parc de la Dodaine. Ces «Jazz au Stade» entament leur cinquième saison, avec, au programme: Fabrizio Graceffa Band et Catharsis Trio (10/11 au Waux-Hall), Lorenzo Di Maio (11/1), Wholly Funk Men (15/3) Didier Indot Quartet (17/5). Des jam sessions sont prévues le 19/10, le 21/10, le 15/2, le 19/4 et le 21/6/2018.
Informations: www.facebook.com/jazzaustade


25 septembre 2017